9 questions sur le harcèlement ou bullying

Ces questions peuvent vous fournir des informations que vous ignorez peut-être sur un problème très courant chez les enfants et les adolescents.
9 questions sur le harcèlement ou bullying

Dernière mise à jour : 30 août, 2021

Le harcèlement n’est pas quelque chose de nouveau, il existait déjà dans l’Antiquité. La différence, c’est qu’il bénéficie désormais d’une couverture médiatique.

Ce type d’abus qui se produit souvent entraîne de graves conséquences pour la victime, tant sur le plan physique que psychologique. En effet, le harcèlement reste caché, soit parce que les enfants ont honte, soit parce que les adultes n’ont pas les outils nécessaires pour le détecter.

A la lecture de ces lignes, vous pouvez avoir des doutes sur la façon de savoir si votre enfant en souffre. Pour cette raison, nous vous proposons les réponses aux questions les plus fréquentes des parents.

Questions sur le harcèlement ou l’intimidation

Pour bien accompagner les enfants, il est nécessaire de mieux comprendre certains enjeux liés à cette condition, tels que les causes, les effets et les alternatives. Connaître ce que l’on affronte est toujours une chose positive.

1. Qu’est-ce que l’intimidation ou le harcèlement?

Lorsque nous parlons d’intimidation, nous faisons référence à tout type de harcèlement qui est exercé contre une personne. Soit directement, soit par des moyens électroniques.

L’intimidation est liée à des cas qui se produisent au sein de l’école, de l’institut ou de l’établissement d’enseignement.

Elle peut se manifester par des agressions physiques, des moqueries, des insultes, de la discrimination, de la diffamation ou tout autre type de manipulation psychologique. Tous finissent par affecter physiquement, émotionnellement et mentalement la personne qui en souffre.

Pour que cette condition existe, il faut deux figures principales: celle qui harcèle (enfant harceleur) et celle qui la subit (enfant harcelé).

2. A partir de quel âge le harcèlement peut-il commencer?

Vers 6 et 7 ans, les enfants commencent déjà à prendre conscience des dommages qu’ils peuvent causer aux autres et, à leur tour, ils parviennent à reconnaître quand quelqu’un essaie de les attaquer.

3. Quelles sont les caractéristiques de l’enfant harcelé?

Tous les enfants peuvent être intimidés, mais les intimidateurs ont tendance à rechercher des enfants plus soumis, avec peu d’amis et renfermés. S’ils doivent choisir une victime, il s’agit souvent d’un enfant qui les fera sortir victorieux.

4. Quel est le profil de l’enfant harceleur?

Il n’y a pas de profil spécifique de l’enfant intimidateur. Cependant, ce qui a été constaté, c’est que beaucoup d’entre eux ont des antécédents d’abus à la maison ou dans leur environnement.

Par ailleurs, il peut aussi arriver que le harceleur souffre d’un trouble de la personnalité. Ce qui l’empêche de s’adapter correctement à la société. De cette façon, lorsqu’il blesse les autres, il atteint son propre bien-être.

Une jeune fille qui se fait harcelée à l'école.

5. Quels signes de l’enfant peuvent nous faire suspecter un harcèlement?

La grande majorité des enfants révèlent cette situation à travers des changements dans leur comportement. Tels que des problèmes de sommeil, des cauchemars, une dépression, une irritabilité, des troubles de l’alimentation, entre autres.

En général, les enfants ne disent pas ce qui leur arrive avec des mots.

Dans le cas des adolescents, ils ont tendance à s’isoler de leurs amis ou de leur environnement le plus intime et cherchent à être seuls. Ce type de comportement peut nous alerter que quelque chose se passe. Dans ce cas, il est important de parler avec eux et avec les enseignants de l’école. De cette façon, nous pourrons reconnaître le problème et les aider à soulager la souffrance.

6. Comment différencier une bagarre à l’école du harcèlement?

Un combat survient impulsivement à un moment donné. L’adulte en charge les sépare alors, les rassure, et en général cela ne se reproduit plus.

Lorsqu’on parle de harcèlement, la maltraitance de l’enfant se produit de manière constante et soutenue dans le temps, aussi bien avec des agressions physiques que verbales (isolement, humiliation, mépris, insultes, entre autres).

7. Est-ce le même type d’intimidation dont souffrent les garçons et les filles?

Dans le cas des garçons, il s’agit plutôt d’agressions physiques et verbales, en raison de l’impulsivité de ce genre. En revanche, les filles ont tendance à isoler la victime et à l’exclure du groupe de pairs. Lorsqu’ils sont plus âgés, ils ont également tendance à adopter des comportements agressifs.

8. Quelles sont les conséquences du harcèlement?

Les conséquences affectent généralement toutes les sphères de la victime. Parmi ces conséquences, nous pouvons citer les suivantes:

  • Anxiété.
  • Dépression.
  • Pensées suicidaires.
  • Troubles émotionnels.
  • Faible estime de soi.
  • Perte de confiance en soi.
  • Problèmes psychosomatiques.

L’intimidation a non seulement des conséquences pour les enfants victimes d’intimidation, mais aussi pour la famille et leurs proches, car ils voient de près la souffrance d’un être cher. Pour cette raison, il est important d’offrir le soutien nécessaire à l’entourage du nourrisson ou de l’adolescent harcelé.

9. Est-il possible d’éviter le harcèlement?

Oui, il est possible d’éviter le harcèlement. Mais pour stopper le problème, la contribution de l’ensemble de la société est essentielle. L’amour et l’éducation jouent un rôle fondamental. Car à travers eux, nous pouvons inculquer des valeurs et des responsabilités pour vivre en harmonie.

Nous devons établir chez nos enfants des bases solides de respect envers eux-mêmes et envers les autres. Il faut inculquer l’empathie dès le plus jeune âge, pour qu’ils apprennent à se mettre à la place des autres avant d’agir.

Afin d’arrêter le harcèlement, nous devons éduquer des êtres humains sensibles, capables de respecter les limites sans peur et de comprendre la douleur des autres.

Six enfants qui se tiennent la main.

Une coexistence harmonieuse favorise le respect et évite tout type de comportement violent.

À propos des questions sur le harcèlement…

Ces questions sur l’intimidation ou le harcèlement peuvent vous aider à comprendre davantage ce problème commun de l’enfance et de l’adolescence.

Une fois que vous le soupçonnez, il est important de le signaler à l’endroit approprié et de rechercher une aide psychologique d’urgence. Il ne faut pas oublier que cela ne s’arrête que si chacun fait sa part.

Élevons des enfants respectueux, sensibles, empathiques et soucieux d’eux-mêmes et des autres. Des enfants qui ne sont pas égoïstes et incapables de se mettre à la place de qui que ce soit. Ensemble, nous pouvons dire NON au harcèlement!

“Ma douleur peut être la raison du rire de quelqu’un, mais mon rire ne devrait jamais être la raison de la douleur de quelqu’un d’autre”

-Charlie Chaplin-

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment le harcèlement affecte-t-il le cerveau des enfants?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Comment le harcèlement affecte-t-il le cerveau des enfants?

Le harcèlement est un problème, malheureusement encore fréquent, qui affecte le cerveau des enfants et des adolescents..Quelles sont les solutions?



  • Olweus, D. (1993). Acoso escolar,“bullying”, en las escuelas: hechos e intervenciones. Centro de investigación para la Promoción de la Salud, Universidad de Bergen, Noruega, 2, 1-23.
  • Vitero, F. B. (2006). SOS bullying: prevenir el acoso escolar y mejorar la convivencia. WK Educación.
  • Martínez Rodríguez, J. A. (2017). Acoso escolar: bullying y ciberbullying. JM Bosch.
  • Rodríguez, N. (2006). Stop bullying: las mejores estrategias para prevenir y frenar el acoso escolar.