Caractéristiques des harceleurs à l’école

20 novembre 2019
Il est important de détecter les éventuels harceleurs à l'école afin d'éviter les situations de harcèlement. Par conséquent, dans cet article, nous vous dirons quelles sont les caractéristiques les plus communes des intimidateurs.

Les élèves qui adoptent un comportement agressif et violent envers autrui, autrement dit les harceleurs, ont souvent un profil physique et psychologique particulier à l’école. Voici donc les caractéristiques les plus courantes des intimidateurs.

Avant toute chose, il est important que les enseignants soient conscients de ces caractéristiques. En effet, il leur incombe d’identifier les intimidateurs potentiels en observant et en répertoriant leur comportement. De cette façon, il est possible d’anticiper, de prévenir et de réduire les cas d’intimidation à l’école.

« Environ un enfant sur dix est victime de harcèlement scolaire, 12 % en primaire, 10 % au collège et 3 ou 4 % au lycée ».
Catherine Verdier, psychologue et analyste, spécialiste des enfants et adolescents

Caractéristiques des harceleurs à l’école

L’intimidateur à l’école a l’intention de soumettre constamment la victime. En effet, il profite de sa situation de supériorité physique, sociale ou psychologique sur l’autre élève.

L’intimidation peut se faire seule ou en groupe. Ces actes de harcèlement se manifestent de différentes manières. En effet, ils peuvent aller de la violence physique à des comportements plus subtils, tels que la violence émotionnelle et verbale.

enfant soufrant de harcèlement à l'école

Mais quel genre d’enfants commettent ces agressions, quelles sont leurs caractéristiques typiques ? Les élèves harceleurs à l’école sont généralement caractérisés par le fait de :

  • Être physiquement plus forts que leurs pairs.
  • Être dominants et impulsifs.
  • Ne pas suivre les règles établies.
  • Avoir une faible tolérance à la frustration.
  • Défier l’autorité.
  • Avoir une grande estime d’eux-mêmes, ou du moins en apparence.
  • Manifester des attitudes positives à l’égard de la violence.
  • Montrer peu d’empathie pour leurs victimes.
  • Ne pas ressentir de culpabilité.
  • Avoir des relations sociales et familiales problématiques.

Classification des harceleurs

Bien qu’il s’agisse là des caractéristiques les plus courantes, il faut cependant garder à l’esprit qu’il n’y a pas qu’un seul type d’agresseur. Néanmoins, selon Alexander Schwarz, ils peuvent être classés en trois groupes.

  • Le premier, c’est le style agressif. Ce dernier constitue le type d’agresseur le plus courant. Les agresseurs accomplissent leurs actes motivés par leur aspiration au pouvoir et leur désir de dominer les autres. Ils renforcent donc leur personnalité par le harcèlement d’un de leurs camarades de classe.
  • Le second correspond au style passif. Ce sont des élèves peu sûrs d’eux, donc ce ne sont pas eux qui initient l’intimidation. Ils attendent le moment où une agression commence et deviennent des participants enthousiastes. En réalité, ils font souvent preuve de loyauté envers une harceleur agressif.
  • Le troisième groupe est celui des harceleurs-victimes. Ce sont des agresseurs qui, à un moment donné, ont été ou sont toujours, victimes. En effet, ce sont des élèves impopulaires qui intimident ou ont intimidé des élèves plus faibles tout en étant ou ayant été intimidés par des élèves plus forts.
harceleurs-harcelés à l'école

Conséquences d’assumer le rôle d’harceleur à l’école

Assumer le rôle de l’agresseur dans l’intimidation et la violence a de graves effets négatifs à court et à long terme. Ainsi, en raison du comportement violent des harceleurs à l’école, les conséquences pour les harceleurs d’assumer un tel rôle à l’école sont les suivantes :

  • Établir des relations sociales toxiques et négatives.
  • Avoir des résultats scolaires faibles ou même être en échec scolaire.
  • Montrer de la cruauté et de l’instabilité émotionnelle.
  • Utiliser l’agressivité comme moyen de résolution de conflits et de problèmes.
  • Ne pas développer de capacité d’autocritique.
  • Respecter les comportements agressifs.
  • Intégrer des comportements criminels et antisociaux.
  • Avoir une insensibilisation à la souffrance d’autrui, mais aussi,
  • Perdre sa capacité d’empathie envers les autres.

Enfin, à l’âge adulte, ces enfants tombent souvent dans d’autres déséquilibres sociaux tels que le vandalisme et la consommation d’alcool ou d’autres substances. Ils sont également susceptibles de devenir de futurs agresseurs (avec leur partenaire, avec leurs enfants, etc.) ou des criminels agressifs.

Finalement, pour ces différentes raisons, il est important de détecter et de prévenir le harcèlement. Ainsi, l’école doit organiser des activités qui favorisent l’empathie, la sensibilisation et le respect des élèves envers la diversité des personnes, leurs besoins, leurs caractéristiques et leurs intérêts.

Tout cela dans le but de sensibiliser au problème du harcèlement tant les agresseurs que les autres élèves qui peuvent en être les témoins. En parallèle, il faut aussi essayer de les dissuader de ces actes agressifs et les condamner.

  • Garaigordobil, M. (2011). El maltrato entre iguales: definición, prevalencia, consecuencias, identificación e intervención. San Sebastián: Universidad del País Vasco.
  • Schwarz, A. (2013). El libro del bullying. Madrid: Alianza.
  • Trautmann, A. (2008). Maltrato entre pares o » bullying »: Una visión actual. Revista chilena de pediatría, 79(1), 13-20.