5 conséquences pour les enfants qui grandissent sans limites

Les limites sont aussi importantes que l'affection pour le développement des enfants. De quelle façon le manque de limites peut affecter votre enfant?
5 conséquences pour les enfants qui grandissent sans limites

Dernière mise à jour : 21 août, 2021

Si vous êtes parent, vous aurez vu à plusieurs reprises combien il est difficile de fixer des limites aux enfants et de les faire respecter. Un regard triste, un cri navrant, une crise de colère ou sa simple insistance après une journée fatigante peuvent ébranler votre volonté et vous amener à céder.

Il est compréhensible que cela vous soit arrivé. Cependant, vous devez vous rappeler les conséquences graves de grandir sans limites.

Ce n’est pas toujours l’épuisement, le chagrin ou l’embarras d’une crise publique qui amène les parents à rejeter leurs propres normes. Souvent, cela fait écho à la propre expérience d’enfance des parents, qui ont grandi dans des environnements excessivement restrictifs et autoritaires.

Aucun des extrêmes n’est bon et il est essentiel de trouver un point médian équilibré, pour permettre un développement optimal des plus petits.

Les enfants qui grandissent sans limites en subissent les conséquences

Nous sommes sûrs que chacune de vos actions et décisions sont basées sur l’intention d’offrir le meilleur à vos enfants. Cependant, malgré votre bonne volonté, en étant trop permissif vous finissez par les blesser.

En effet, les enfants qui grandissent sans limites peuvent subir une série de carences et de conséquences, comme celles que nous vous expliquons ci-dessous.

1. Un sentiment de confusion et de non-protection

Les limites sont non seulement bénéfiques, mais elles sont absolument nécessaires pour les enfants. Ils n’ont pas encore appris à fonctionner seuls au monde. Ni à distinguer quels comportements sont bons de ceux qui sont inappropriés. Ils ne sont pas non plus prêts à prendre toutes les décisions par eux-mêmes.

C’est la responsabilité des parents d’encadrer, de guider et d’établir ce guide pour leur montrer le chemin. Sans règles claires, les enfants se sentent confus et perdus.

Une fille qui pleure.

2. Un manque d’attention et d’affection chez les enfants qui grandissent sans limites

De nombreux parents trouvent qu’être permissif montre à leurs enfants combien ils les aiment. Mais paradoxalement, ces enfants grandissent avec le sentiment que leurs parents ne se soucient pas d’eux.

Ils perçoivent un manque d’attention et d’affection, car ils n’obtiennent pas les conseils nécessaires de leurs aînés. Cela génère même du ressentiment à leur égard et ils ont l’impression qu’ils n’ont pas bien fait leur travail.

3. Une faible tolérance à la frustration

Les limites apprennent principalement à tolérer la frustration et à comprendre qu’il n’est pas toujours possible d’obtenir ce que vous voulez. Il s’agit d’un apprentissage fondamental pour la vie, qui fournit les outils pour surmonter les obstacles, persévérer et atteindre les objectifs.

Par ailleurs, les enfants qui grandissent sans limites deviennent des êtres capricieux et impatients qui éprouvent des émotions très négatives lorsque quelque chose n’est pas à leur goût. Ils ne savent pas comment se remettre de l’adversité et souffrent excessivement.

4. Les enfants peuvent devenir des manipulateurs s’ils ne reçoivent pas suffisamment de limites

La maison est l’environnement dans lequel les enfants développent leurs aptitudes sociales. Cependant, si les parents ont tendance à céder à toutes leurs demandes, l’enfant comprend que la manipulation est une stratégie valable et adéquate pour obtenir ce qu’il veut.

Par conséquent, ils n’apprennent pas à dialoguer, à négocier ou à coopérer. Et à l’avenir, ils pourraient avoir recours au chantage émotionnel et au rejet des autres.

5. Ils sont exposés à davantage de risques

En plus des multiples conséquences sur leur développement affectif, les enfants qui grandissent sans limites sont exposés à un certain nombre de risques supplémentaires.

Par exemple, s’ils sont autorisés à manger toute la malbouffe et les aliments malsains qu’ils veulent, ils peuvent développer des caries dentaires et de l’obésité. De même, à l’adolescence, ils peuvent être plus exposés à des risques tels que la consommation de drogues, les grossesses précoces ou la propagation des maladies sexuellement transmissibles (MST).

Comment fixer des limites pour les enfants?

Discussion entre mère et fille.

Maintenant que vous connaissez les conséquences du manque de limites chez les enfants, il est temps de commencer à les appliquer dans leur quotidien.

Il n’est pas nécessaire d’être trop autoritaire ou de se comporter comme un tyran. Vous pouvez les établir avec respect et amour, avec quelques directives simples:

  • Établissez des règles simples et claires que les enfants peuvent facilement comprendre et suivre. Expliquez-leur à l’avance ce que vous attendez d’eux et quelles sont les conséquences en cas d’infraction aux règles.
  • Parlez-leur et mettez-vous d’accord sur les limites avant de les imposer.
  • Tenez compte de l’âge de vos enfants et assouplissez certaines règles au fur et à mesure qu’ils grandissent, mûrissent ou deviennent plus responsables.
  • Une fois les règles fixées, ne cédez pas aux pleurs ou à la pression. Il est important qu’ils perçoivent votre fermeté, votre cohérence et votre constance. Pour la même raison, assurez-vous que votre partenaire suit les mêmes directives, afin d’éduquer en équipe.

Enfin, il n’est pas toujours facile de fixer des limites. Néanmoins, il faut le faire dès les premières années de la vie. Ainsi, vous vous assurez que vos enfants acquièrent les outils, les valeurs et l’apprentissage nécessaires pour fonctionner plus tard dans la vie. Les guider est un acte d’amour.

Cela pourrait vous intéresser ...
Éduquer sans dire “non” mais avec des limites
Être parentsLisez-le dans Être parents
Éduquer sans dire “non” mais avec des limites

Éduquer, c'est aussi mettre des limites pour que les enfants apprennent à tolérer la frustration. Il y a différentes façons de les imposer sans dir...



  • Isaza, L., & Henao, G. C. (2012). Influencia del clima sociofamiliar y estilos de interacción parental sobre el desarrollo de habilidades sociales en niños y niñas. Persona: Revista de la Facultad de Psicología, (15), 253-271.
  • Perelló, M. J., Llorens, N., y Tortajada, S. (2008). Influencia de los estilos educativos paternos en el consumo de drogas en adolescentes. Revista Española de Drogodependencias, 33, 288-299
  • Antunes Ribeiro, R. (2020). Estilos parentales, apego y tolerancia a la frustración:
    transmisión intergeneracional abuelos-padres-nietos. Universitat Ramon Llull.