9 phrases pour renforcer la relation avec votre ado

Communiquer avec un ado n'est pas facile, mais vous devez veiller à lui transmettre certains messages. Ces phrases vous aideront à vous connecter à votre enfant et à renforcer votre lien.
9 phrases pour renforcer la relation avec votre ado

Dernière mise à jour : 08 mai, 2022

Les adolescents essaient de donner une image d’indépendance et d’autonomie. Dans leur monde, leur groupe de pairs est la chose la plus importante et les parents semblent être relégués au second plan. Bien qu’ils semblent avoir tout sous contrôle et disent ne pas dépendre de l’amour, du soutien ou des conseils de leurs parents, ils en ont plus que jamais besoin. Pour cette raison, nous voulons proposer quelques phrases qui vous aideront à renforcer votre relation avec votre ado.

Communiquer avec des jeunes de cet âge n’est pas toujours facile. Ils refusent souvent de partager leur quotidien avec la famille, semblent hermétiques et peu intéressés par ce que leurs parents leur racontent. Pourtant, il existe des messages importants qu’ils doivent recevoir et écouter avec fréquence.

Renforcez la relation avec votre ado avec ces merveilleuses phrases

Même s’il roule des yeux lorsque vous lui parlez, pour renforcer la relation avec votre ado, assurez-vous de lui rappeler à quel point vous l’aimez et à quel point il est précieux pour vous avec les phrases suivantes.

1. « Je t’aime »

Quand il était petit, combien de fois par jour disiez-vous à votre enfant combien vous l’aimiez ? Probablement beaucoup plus que maintenant.

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, nous sentons que nos démonstrations d’affection ne sont ni nécessaires ni bienvenues. Or, en réalité, elles sont plus importantes que jamais. Rappelez donc à votre ado que vous l’aimez pour ce qu’il est. Pas pour ce qu’il fait, pas pour les notes qu’il obtient ou les prix qu’il gagne, pas pour son comportement. Simplement pour être lui.

2. « Je suis ton allié inconditionnel, tu pourras toujours compter sur moi »

Au cours de l’adolescence, de nombreux carrefours, problèmes et décisions difficiles peuvent apparaître. Dans ces moments-là, le soutien parental est essentiel. Mais beaucoup de jeunes évitent d’y recourir de peur d’être jugés, punis ou incompris. Pour éviter que cela ne se produise, faites comprendre à votre enfant que vous serez toujours à ses côtés.

Après ses aveux, vous pouvez vous mettre en colère, être déçu ou avoir à prendre certaines mesures. Pourtant, vous devez lui rappeler que votre premier objectif sera toujours de l’aider à résoudre les circonstances dans lesquelles il se trouve et que rien de ce qu’il a fait n’effacera l’amour que vous ressentez pour lui. De cette façon, il saura que vous lui fournissez un endroit sûr où aller en cas de besoin.

mère et fils adolescent parlent de bonnes manières

3. « Tu en es capable ! »

Votre adolescent traverse une étape où les exigences augmentent, non seulement sur le plan scolaire, mais aussi sur le plan personnel et social. Pour cette raison, en cette période, il doit avoir une solide estime de soi et une bonne confiance en lui et en ses capacités.

Beaucoup de pères et de mères surprotègent leurs enfants, en s’adonnant aux activités qui leur correspondent et en leur évitant tout effort ou conséquence. Mais, en réalité, ce dont les jeunes ont besoin, c’est de se responsabiliser, de croire en eux et d’oser essayer. À mesure qu’ils s’ouvrent au monde des adultes, ils doivent commencer à se débrouiller seuls pour certaines choses. Ils n’auront pas toujours l’aide de leurs parents.

4. « Je suis fier de toi »

Bien que les adolescents refusent de l’accepter, tout au long de notre vie, nous voulons rendre nos parents fiers. Savoir qu’ils approuvent qui nous sommes, les décisions que nous prenons et les valeurs que nous défendons remplit nos cœurs de satisfaction.

Par conséquent, montrez à votre ado que vous remarquez et appréciez ses qualités et ses vertus, que vous reconnaissez et applaudissez ses efforts et que vous le considérez comme un être humain spécial et précieux.

5. « J’adore te voir grandir »

C’est l’une des phrases que les parents d’ados disent le moins. Au contraire, ils ont tendance à répéter une phrase un peu lapidaire jusqu’à la nausée : « Je me souviens quand tu étais enfant, comme tu étais beau, comme tu m’aimais, quel dommage que tu aies grandi. »

Bien que prononcés sans malveillance, ces propos peuvent être douloureux pour le jeune. Premièrement, parce que la croissance est inévitable et deuxièmement, parce qu’elle peut lui donner l’impression que cette nouvelle version de lui n’est pas acceptée par son entourage.

Prenez l’habitude d’apprécier le processus à travers lequel votre tout-petit devient un adulte merveilleux et exprimez à quel point vous êtes heureux de découvrir la personne qu’il est devenu. Cela lui permettra de se sentir beaucoup plus en sécurité et lui évitera de se retrouver ancré dans des dépendances et des comportements enfantins, histoire d’assouvir votre souhait qu’il reste petit pour toujours.

6. « L’erreur fait partie de l’apprentissage »

Au cours de l’adolescence et pour le reste de sa vie, votre enfant commettra plusieurs erreurs, car c’est inévitable. Il est donc important qu’il apprenne le plus tôt possible que les échecs font partie du voyage et que ce sont des leçons très précieuses qui nous aident à grandir.

Si un jeune s’attend à ne jamais se tromper, il vivra dans la peur de prendre des risques et sera frustré en cas d’échec. Au contraire, celui qui sait que des erreurs arriveront sera prêt à en tirer les leçons et à voir ces moments comme une opportunité d’avancer, et pas comme une occasion de punir son estime de soi avec des critiques sévères.

7. « Je veux te comprendre et te connaître, discutons un peu »

Le sentiment que personne ne les comprend, encore moins leurs parents, est typique de l’adolescence. Ceux-ci sont perçus comme des personnes étrangères à la réalité elle-même, qui ne s’intéressent ni à leurs goûts ni à leur quotidien.

Il est donc très important de faire savoir aux jeunes que nous avons un réel désir de savoir qui ils sont, comment ils pensent et ce qui les intéresse.

Bien sûr, cette proposition doit être étayée par des actes et il faut être prêt à leur consacrer du temps pour leur parler, pour savoir quelles applications, séries ou groupes musicaux ils apprécient et non pour juger ce qu’ils vous racontent.

Pour renforcer votre position, sachez que de nombreuses enquêtes ont confirmé qu’une mauvaise communication familiale était un facteur de risque majeur de développement de problèmes de santé mentale chez les jeunes.

père fille adolescente randonnée montagne jour activité physique sport colère colère dégoût dépression douleur sentiment blessé

8. « Je te fais confiance »

L’une des tâches les moins bienvenues des parents et qui détériore le plus le lien avec leurs enfants est de devoir étudier, surveiller ou espionner leurs mouvements. Avec qui parle-t-il ? Que publie-t-il sur les réseaux sociaux ? A-t-il terminé ses devoirs? Ses amis boivent-ils de l’alcool ?

Toutes ces questions préoccupent beaucoup les parents et, bien qu’une certaine surveillance soit nécessaire, parfois, la meilleure chose à faire est de faire confiance à nos enfants, ainsi qu’aux valeurs et outils que nous leur avons donnés.

Faites savoir à votre adolescent que vous lui faites confiance pour prendre de bonnes décisions. En plaçant votre confiance de cette manière, vous le motiverez à la respecter et à ne pas perdre le crédit que vous lui accordez.

9. « Tu es libre de choisir ta vie »

C’est sans aucun doute l’une des phrases les plus difficiles à prononcer, mais celle qui aide le plus à renforcer la relation avec votre ado. En effet, de cette façon, vous lui rappelez qu’il ne vous doit rien et vous lui offrez la liberté de choisir sa propre voie. Par exemple, choisir sa profession et définir son style de vie.

Bien qu’il soit peut-être tôt pour prendre ces décisions, il est important que votre enfant sache que vous ne le tenez pas responsable de votre bonheur et qu’il est libre de choisir, d’explorer et de faire des erreurs. Il ne doit pas étudier la médecine parce que ses parents et grands-parents le lui demandent, ou se marier si ce n’est pas ce qu’il veut. Il peut parcourir le monde ou se consacrer à l’art, si cela le rend heureux.

Cette liberté est difficile à accorder mais c’est une immense marque de respect pour l’adulte que deviendra votre enfant. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas le guider ou le conseiller, mais établissez une base de respect et d’écoute de ses intérêts et de ses opinions.

Renforcer la relation avec votre ado est une course de fond

Bien évidemment, renforcer la relation avec votre ado ne se fait pas du jour au lendemain, simplement en prononçant ces phrases. C’est un travail quotidien dans lequel vous devez être prêt à intérioriser ces affirmations, à les ressentir et à les appuyer par vos actions.

Le prix sera un lien de confiance, d’amour et de respect avec votre enfant et la conviction que vous soutenez vraiment sa croissance.

Cela pourrait vous intéresser ...
13 clés pour aider les parents à se rapprocher de leur adolescent
Être parents
Lisez-le dans Être parents
13 clés pour aider les parents à se rapprocher de leur adolescent

II existe des clés qui vous permettront de vous rapprocher de votre adolescent et d'éviter d'être irrité par ses comportements.



  • Estévez López, E., Musitu Ochoa, G., & Herrero Olaizola, J. (2005). El rol de la comunicación familiar y del ajuste escolar en la salud mental del adolescente. Salud mental, 28(4), 81-89.
  • Sanz, E. (2020). Acepta a tus hijos tal y como son. La Mente es Maravillosa. Recuperado enero de 2022, de https://lamenteesmaravillosa.com/acepta-a-tus-hijos-tal-y-como-son/
  • Vallet, M. (2006). Cómo educar a nuestros adolescentes: un esfuerzo que merece la pena. WK Educación