6 clés pour aider un enfant atteint de TDAH à contrôler ses impulsions

Les enfants atteints de TDAH ont du mal à contrôler leurs impulsions ; cependant, ils peuvent apprendre des stratégies et des techniques pour y parvenir. Nous en partageons quelques-unes avec vous.
6 clés pour aider un enfant atteint de TDAH à contrôler ses impulsions

Dernière mise à jour : 01 juin, 2022

L’impulsivité est l’un des principaux symptômes auxquels sont confrontés les enfants atteints de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Cela les amène à avoir des problèmes dans divers domaines de leur vie, qu’ils soient scolaires, sociaux, familiaux ou professionnels.

Cependant, il ne s’agit pas d’un comportement entretenu sur un coup de tête, mais plutôt d’un dysfonctionnement d’une zone du cerveau. Pourtant, avec quelques conseils utiles, il est possible d’aider un enfant atteint de TDAH à contrôler ses impulsions.

Le travail des parents est fondamental, à la fois comme guides et comme soutiens pour l’enfant dans son processus d’apprentissage. Avec de la patience et de la persévérance, ils peuvent lui apprendre et lui transmettre des trucs et des attitudes pour garder son calme et parvenir à une maîtrise de soi qui lui est si difficile. Si votre enfant est dans cette situation, nous vous invitons à poursuivre votre lecture pour savoir comment l’aider.

Pourquoi un enfant atteint de TDAH doit-il apprendre à contrôler ses impulsions ?

Tout d’abord, il convient de clarifier ce que nous entendons lorsque nous parlons de TDAH. Il s’agit d’un trouble neurodéveloppemental qui débute dès l’enfance et se caractérise par une triade de manifestations typiques :

  1. Manque d’attention.
  2. Hyperactivité
  3. Impulsivité.

Bien que chaque enfant soit différent, ces deux derniers symptômes sont généralement plus présents chez les garçons et semblent provenir du même problème : la difficulté à inhiber le comportement.

Ainsi, ces enfants ont des difficultés à réguler leur activation (ils sont souvent dépassés par cette dernière), à se contrôler et à gérer leurs pulsions. Certaines des manifestations les plus courantes de cette impulsivité sont les suivantes :

  • Tendance à interrompre et incapacité à respecter le tour de chacun.
  • Difficulté à tolérer la frustration et à retarder la gratification. Ils ne parviennent pas à réguler leur comportement en fonction de récompenses à long terme.
  • Manque de réflexivité et d’anticipation des conséquences. Ils ont du mal à analyser les situations en amont.
  • Problèmes liés aux instructions longues ou composées car ils ne retiennent que les ordres initiaux.
  • Tendance à prendre des risques et à être imprudent.
  • Ils disent ou font ce qu’ils pensent, même si c’est incorrect ou inopportun.
Traitement du TDAH chez les enfants.
Le TDAH a une base neurobiologique et ses symptômes commencent dans l’enfance. Cependant, les manifestations changent à mesure que l’enfant grandit, bien qu’elles ne cessent d’interférer avec leurs activités quotidiennes.

Comment aider un enfant atteint de TDAH à contrôler ses pulsions ?

Si les descriptions ci-dessus correspondent à la réalité de votre enfant, voici quelques lignes directrices que vous pouvez suivre pour l’aider à se contrôler.

1. Établissez des règles précises et claires

Donnez à votre enfant des règles et des instructions précises qu’il peut facilement comprendre et qui décrivent clairement ce qu’on attend de lui dans chaque situation.

Essayez d’utiliser des phrases courtes et concises, sans double sens, et évitez de faire plusieurs déclarations en même temps. De cette façon, vous pourrez vous assurer que votre enfant a entendu et compris la demande. Cependant, il est recommandé de lui demander de répéter lui-même la règle pour en être certain.

Autant que possible, définissez les lignes directrices sous forme de phrases affirmatives. Par exemple, « ramasse tes jouets » est préférable à « ne laisse pas tout derrière toi ». De plus, énoncez des conséquences claires qui auront lieu si les règles sont enfreintes. Votre enfant doit connaître ces conséquences à l’avance et vous devez vous assurer qu’elles soient suivies le cas échéant. Gardez à l’esprit que la cohérence est essentielle.

2. Inculquez l’habitude de la réflexion délibérée

Les enfants atteints de TDAH ont beaucoup de difficulté à réfléchir avant de parler ou d’agir. De même, il leur est difficile de percevoir les conséquences de leurs actes. Il est donc important de les aider et de les former à cette compétence.

Pour ce faire, chaque fois que votre enfant perd le contrôle, prenez le temps de vous asseoir avec lui et de parler de ce qui s’est passé. Demandez-lui de réfléchir, d’analyser et de vous dire ce qu’il a ressenti, pourquoi il a fait ce qu’il a fait et quelles conséquences ses actions ont eues. Enfin, encouragez-le à réfléchir à d’autres façons dont il aurait pu agir et à comment il pourrait faire mieux la prochaine fois.

Ce processus est plus difficile que de simplement le réprimander ou de lui dire comment se comporter. Néanmoins, en l’impliquant, en l’encourageant à parvenir à ces conclusions par lui-même, il est plus susceptible de les intérioriser et de les mettre en œuvre dans des situations futures.

3. Essayez le jeu de rôle

Contrairement au cas précédent, il peut aussi être positif d’analyser les situations avant qu’elles ne surviennent. Cette réflexion préalable permettra à l’enfant d’avoir une idée de ce qui va se passer et de la manière dont il peut agir.

Ainsi, avant un événement (par exemple, se rendre à un anniversaire), parlez de ce qui va s’y passer et des situations qui pourront se produire à cet endroit. Cela l’aidera à anticiper les problèmes qui pourraient le bouleverser ou lui faire perdre le contrôle, et à trouver des stratégies pour éviter ce résultat.

De plus, vous pouvez effectuer des répétitions à la maison sur différentes situations de la vie quotidienne et sur la manière dont il devrait agir dans chacune d’elles. Les marionnettes sont une bonne option pour représenter cette répétition, mais vous pouvez également réaliser des jeux de rôle où chacun aurait un rôle.

4. Donnez de l’importance à l’éducation émotionnelle dans votre foyer

L’impulsivité est une incapacité à réguler l’activation interne : par conséquent, l’enfant doit apprendre à se rapporter à ses émotions, à les percevoir, à les comprendre et à les gérer. À cet égard, un outil très utile pour parvenir à l’autorégulation est le thermomètre émotionnel. Cet élément imaginaire permet à l’enfant de mesurer le degré d’intensité de l’émotion qu’il ressent et de décider comment agir dans chaque cas.

Par exemple, si l’émotion atteint le jaune, il devra réfléchir à la meilleure option avant d’agir et, si elle atteint le rouge, il devra s’arrêter immédiatement et se calmer.

enfant yoga méditer relaxation
Les techniques de méditation et de relaxation sont de bonnes stratégies pour favoriser le contrôle des impulsions chez les enfants avec et sans TDAH. Mettez-les en œuvre dans la routine quotidienne et vous verrez rapidement le résultat.

5. Optez pour des techniques de relaxation

Les techniques de relaxation sont un excellent outil pour aider un enfant atteint de TDAH à contrôler ses impulsions. Il existe des variantes adaptées aux enfants qui sont simples et amusantes et qui peuvent être utilisées par un enfant lorsqu’il sent l’envie ou l’excitation le submerger.

De plus, s’il les pratique régulièrement, il remarquera chaque jour qu’il est beaucoup plus calme et qu’il lui est plus facile de percevoir les moments où ses émotions gagnent en intensité.

6. Surveillez et renforcez votre enfant atteint de TDAH pour l’aider à contrôler ses impulsions

Au-delà de tout ce qui précède, il est très important que les parents puissent surveiller le comportement de l’enfant et lui offrir des retours et des conseils à tout moment. Jusqu’à ce qu’il apprenne à se débrouiller de manière autonome, il faudra lui rappeler les règles et l’inciter à réfléchir ou à se calmer. Être patient et persévérant est essentiel.

Enfin, n’oubliez pas de renforcer chaque réalisation et progression de votre enfant. Gardez à l’esprit que ces petits ont du mal à se concentrer sur le long terme, alors trouvez des sous-objectifs qu’ils peuvent atteindre et pour lesquels ils pourront recevoir des encouragements et des éloges avant de maîtriser le comportement final. Avec votre aide, ils pourront acquérir les bons outils et mieux gérer leur impulsivité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que dire et que ne pas dire à un enfant atteint de TDAH
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Que dire et que ne pas dire à un enfant atteint de TDAH

La façon dont nous parlons aux enfants affecte leur estime de soi et leur réussite future. Découvrez quoi dire à un enfant atteint de TDAH.



  • Quintero, J., & Castaño de la Mota, C. (2014). Introducción y etiopatogenia del trastorno por déficit de atención e hiperactividad (TDAH). Pediatría integral18(9), 600-608.
  • Sánchez Gómez, M., & Adelantado Renau, M. (2019). El termómetro emocional: una
    herramienta educativa para facilitar la comprensión de emociones. Publicaciones didácticas, 105 pp. 301-305. Recuperado de
    http://repositori.uji.es/xmlui/bitstream/handle/10234/183167/64308.pdf?sequence=1&is
    Allowed=y