5 options pour cuisiner sans sel

Bien que nous soyons conscients des problèmes de santé qu'il peut causer sur notre santé, le sel reste omniprésent dans nos recettes. Lisez donc les options suivantes pour réduire votre consommation de sel et lui préférer des ingrédients plus sains.
5 options pour cuisiner sans sel

Dernière mise à jour : 03 mars, 2021

Les risques sanitaires liés à une consommation élevée de sel ne cessent d’augmenter. Cependant, il faut reconnaître que les aliments non salés ou du moins mal assaisonnés ne sont pas toujours appétissants. Voici quelques conseils pour vous aider à cuisiner sans sel sans avoir à sacrifier la saveur de vos repas.

Il y a beaucoup de gens qui ne consomment pas de sel car ils savent qu’il n’est pas bon d’en abuser. Cependant, la quantité de sodium dans les produits transformés ne cesse d’augmenter dans notre alimentation quotidienne.

Cela peut vous amener à tomber malade. Lorsque cela se produit, on vous conseille de suivre un régime pauvre en sodium. Il devient alors difficile de donner du gout aux recettes. C’est alors qu’il ne faut pas oublier qu’il existe d’autres ingrédients qui peuvent redonner de la saveur aux aliments et faire revivre son envie de manger.

5 options pour cuisiner sans sel

Voici donc cinq excellentes alternatives pour cuisiner sans sel.

1. Miser sur les épices

Il existe de nombreuses alternatives pour cuisiner, et ceux qui aiment la cuisine n’hésiteront pas à les trouver. On parle ici des herbes et des épices. Ces deux produits se marient très bien avec les légumes. Par exemple, avec les tomates, les carottes, le maïs, les haricots, les pommes de terre et les poivrons, entre autres. Ils peuvent également être associés à de la viande telles que le bœuf, le poulet, la dinde, le porc ou les fruits de mer.

Parmi les herbes les plus populaires, on retrouve le basilic, la ciboulette, la coriandre, le persil, l’origan, le romarin et bien d’autres encore. Les épices les plus courantes quant à elles sont le curry, le paprika, la moutarde, le poivre, l’estragon, l’ail, la cannelle, la noix de muscade, le clou de girofle et bien d’autres.

N’oubliez pas que de nombreuses épices culinaires ont également des propriétés anti-inflammatoires avérées, elles sont donc bonnes pour la santé.

Préparation d'une salade.

2. Cuisiner avec des légumes frais sans sel

Sur les marchés, nous avons à notre disposition une grande variété de légumes et de fruits à faible teneur en sel. Par exemple, les tomates séchées ! Elles apportent en effet beaucoup de saveur pour accompagner les pains et les pizzas par exemple.

On pourrait aussi citer parmi ces légumes les champignons, les cerises, les carottes et les épinards. Ils sont délicieux et riches en gout dans une salade nutritive et délicieuse.

3. Éliminer les aliments industriel de son régime alimentaire

Les aliments préparés contiennent une quantité de sodium d’environ 75 %. Nous devons donc procéder à des ajustements en termes de consommation. Lorsqu’on parle d’aliments industriels, on pense plus particulièrement aux conserves, au riz, aux soupes, aux sauces et autres plats préparés.

Une façon d’éliminer ou de réglementer la consommation de ce type de produits est de lire les informations nutritives sur les emballages pour connaître la quantité de sodium qu’ils contiennent. Une autre astuce, si vous achetez des céréales en conserve, il est bon de les rincer à grande eau. Cela éliminera l’excès de sel.

D’autre part, vous devez réduire la consommation de graisses, d’olives, de jambon cru, d’anchois et de cornichons. En effet, tous ces produits passent par un processus de salage nécessaire pour leur conservation. De même, il est préférable d’éviter les légumes surgelés et de les remplacer par des légumes frais même s’il est un peu plus difficile de les conserver ou de les préparer.

4. Éviter certaines préparations

Il est conseillé d’éviter les préparations à base d’ail et d’oignon. En effet, elles contiennent beaucoup de sel. Préférez-leur des assaisonnements frais ou mieux encore des vinaigrettes.

Il existe de nombreuses variétés de vinaigres, comme le vinaigre balsamique, le vinaigre rouge, le vinaigre de riz ou le vinaigre blanc. Pour ajouter de la saveur à la préparation, il convient de les ajouter à la fin de la cuisson.

“Il y a beaucoup de gens qui ne consomment pas de sel car ils savent qu’il n’est pas bon d’en abuser. Cependant, la quantité de sodium dans les produits transformés ne cesse d’augmenter dans notre alimentation quotidienne.”

5. Opter pour les agrumes

Une autre bonne alternative au sel pour assaisonner ses aliments est d’opter pour quelques gouttes de vinaigre de citron jaune ou vert. De cette manière, vous obtiendrez un effet similaire à celui du sel, mais de manière beaucoup plus saine.

De plus, vous donnerez à vos plats une quantité supplémentaire de vitamine C. N’oubliez pas que quelques gouttes de citron peut être parfaite dans les soupes, les salades, le poulet et le poisson. Il se mariera très bien à ces préparations et rehaussera la saveur de vos aliments.

Rappelons que la vitamine C est un nutriment essentiel pour assurer la synthèse du collagène et le fonctionnement du système immunitaire. C’est ce que révèle une étude publiée dans le European Journal of Microbiology & Immunology.

Une femme qui prépare des tortillas.

Cuisiner sans sel pour rester en meilleure santé

La cuisine offre de nombreuses variantes et alternatives. Il suffit de faire un peu plus de recherche pour trouver de nombreuses recettes et d’idées qui peuvent vous aider à remplacer certains ingrédients sans perdre en saveur. De cette manière vous pourrez profiter d’une santé optimale.

Comme nous l’avons déjà mentionné, lorsqu’on commence à manger des aliments pauvres en sel, cela a un effet quelque peu désagréable en termes de goût. Cependant, ce sentiment s’atténue peu à peu avec le temps au fur et à mesure qu’on s’habitue au changement. En réalité, très vite, on ne remarque même plus la différence !

Au bout d’un certain temps, on oublie donc le sel pour cuisiner et on profite de toutes les autres épices et assaisonnements que la nature nous offre. Cuisiner sans sel est non seulement possible, mais très facile, alors essayez donc quelques unes de ces options !

Cela pourrait vous intéresser ...
Les allergies alimentaires courantes chez les nourrissons
Être parentsLisez-le dans Être parents
Les allergies alimentaires courantes chez les nourrissons

Pour prévenir tout désagrément, découvrez les principales allergies alimentaires présentes chez le nourrisson.



  • Li C., Miao X., Li F., Adhikari BK., et al., Curcuminoids: implication for inflammation and oxidative stress in cardiovascular diseases. Phytother Res, 2019. 33 (5): 1302-1317.
  • Mousavi S., Bereswill S., Heimesaat MM., Immunomodulatory and antimicrobial effects of vitamin C. Eur J Microbiol Immunol, 2019. 9 (3): 73-79.