5 conseils pour une cohabitation heureuse avec les adolescents

Nous savons tous que l'adolescence peut être difficile, tout comme les bonnes relations parents-enfants. Mais il n'est pas impossible de cohabiter sereinement !
5 conseils pour une cohabitation heureuse avec les adolescents

Dernière mise à jour : 28 septembre, 2021

Quand les enfants sont jeunes, les parents finissent par être épuisés sur le plan physique : nuits blanches, surveillance constante pour qu’ils ne se blessent pas, entre autres. S’il est vrai que lorsqu’ils grandissent, cet épuisement corporel se termine, nous faisons face à une fatigue plus complexe : la fatigue mentale. Et faire en sorte que la cohabitation avec les adolescents se passe bien devient parfois compliqué.

Nous savons tous que les jeunes traversent de nombreux changements au cours de cette étape, ce qui peut tous nous amener à nous sentir un peu perdus. Pour cette raison, il est important de maintenir une communication fluide avec nos enfants, basée sur la confiance et la patience.

Nous allons maintenant vous donner quelques conseils pour qu’une cohabitation heureuse ne soit pas une utopie. Ne passez pas à côté !

La cohabitation heureuse avec les adolescents, est-ce possible ?

La plupart des parents craignent l’arrivée de l’adolescence, soit parce qu’ils savent à quoi ils vont devoir faire face, soit parce qu’ils l’ont entendu d’autres parents. Alors, est-il possible d’avoir une coexistence heureuse avec un adolescent ? Bien sûr, mais nous devons prendre en compte certains aspects.

Tout d’abord, il est nécessaire d’établir une communication basée sur la confiance et le respect dès l’enfance, avec des limites et des règles suffisamment claires. Les styles parentaux sont essentiels pour déterminer le comportement des adolescents.

Deuxièmement, nous devons prendre en compte cette série de conseils utiles pour améliorer la cohabitation avec nos ados.

1. Encouragez l’adolescent à passer plus de temps avec la famille

moment en famille avec un adolescent

Notre ado peut passer la majeure partie de la journée enfermé dans sa chambre et c’est tout à fait normal. Cependant, cela ne doit pas nous empêcher de le motiver à sortir de temps en temps de sa chambre pour explorer le monde.

Il est important de lui donner les libertés et les outils dont il a besoin pour faire face à l’adversité. En outre, il faut le laisser se tromper et lui faire savoir qu’il peut compter sur nous quand il en a besoin.

Dans cette optique, nous pouvons organiser des activités familiales pour passer plus de temps ensemble et il est essentiel de choisir des activités qui plaisent à notre adolescent. Par exemple, planifier une excursion dans la nature, visiter un musée ou jouer au tennis.

2. Lui donner de l’argent de poche ou non ?

Ce doute est très fréquent chez les parents. Cependant, le fait que vous lui donniez de l’argent de poche dépendra des règles et du mode de vie de chaque famille.

Si nous décidons de lui donner de l’argent, le montant doit être conforme au niveau économique du foyer et, chaque fois que nous lui donnons de l’argent, nous devons lui en donner le minimum car il sera ensuite plus facile d’augmenter la somme que de la réduire.

Qu’il y ait rémunération ou non, il est nécessaire de prendre en compte trois enjeux pour agir correctement à cet égard :

  • Maintenir notre décision dans le temps et ne pas la modifier à notre convenance.
  • Initiez le jeune à l’éducation financière de manière progressive : quand il deviendra indépendant, il saura ainsi gérer son argent. Si vous lui apprenez dès maintenant à être responsable, ce sera plus simple pour lui quand il sera adulte.
  • Savoir dans quoi il dépense son argent, pour éviter qu’il ne l’utilise dans des substances toxiques ou dans le jeu.

3. Utilisez des conséquences plutôt que des punitions

Les menacer de limiter leurs sorties est une phrase qui est toujours présente dans les maisons des adolescents. Mais est-ce le genre d’éducation que nous voulons offrir à nos enfants ?

Si nous voulons modifier un certain comportement, il vaut mieux recourir à l’anticipation au lieu d’opter pour la punition. Une façon de le faire est d’expliquer à l’avance les conséquences d’un mauvais comportement et les récompenses lorsque l’on atteint certains objectifs.

4. Respectez toujours leur vie privée

Il est probable, lorsque nous donnons de la liberté à nos enfants, que nous ayons peur de les voir avoir des ennuis. Mais regarder dans leur téléphone, leur journal intime ou vérifier leurs tiroirs n’est pas la solution. D’une part, cela aggrave la relation et d’autre part, cela génère une perte de confiance envers leurs parents.

N’oublions pas qu’à cette étape de changements, la relation de confiance mutuelle est la clé du maintien d’une cohabitation heureuse. Alors, cultivons-la.

5. Apprenons à nos enfants à s’amuser sainement

Si notre enfant vit scotché aux écrans, nous avons la responsabilité de le guider et de l’accompagner pour qu’il puisse s’amuser d’une autre manière. Pour cela, nous pouvons lui proposer des alternatives, comme jouer à des jeux de société ensemble, regarder des films ou faire des excursions.

Amis jouant à des jeux de société.

Comment atteindre une cohabitation heureuse avec les adolescents

Promouvoir une cohabitation heureuse avec les adolescents n’est pas impossible. Nous devons juste apprendre à gérer certaines situations.

L’éducation de la petite enfance est également déterminante dans le comportement des futurs adolescents. Comme nous l’avons déjà dit, à ce stade, la confiance joue un rôle très important et, grâce à cela, les enfants pourront nous parler de leurs problèmes quand ils le souhaiteront.

Si nous maintenons une communication fluide avec les adolescents, basée sur le respect et la confiance, il est possible que cette étape se déroule de manière plus agréable.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon ado est-il si rebelle ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi mon ado est-il si rebelle ?

Un ado rebelle génère frustration et inquiétude chez ses parents. Nous allons vous expliquer à quoi est dû ce comportement et comment agir à ce suj...



  • Melgosa, J. (1997). Para adolescentes y padres. Editorial Safeliz.
  • Oliva, A. (2006). Relaciones familiares y desarrollo adolescente. Anuario de psicología, 37(3), 209-223.
  • Pérez Ramos, M., & Alvarado Martínez, C. (2015). Los estilos parentales: su relación en la negociación y el conflicto entre padres y adolescentes. Acta de investigación psicológica, 5(2), 1972-1983. Disponible en: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S200747191530017X