14 phrases que vous ne devriez pas dire à un enfant qui a peur

Il y a certaines phrases que nous ne devrions pas dire à un enfant qui a peur car, au lieu de l'aider, nous lui ferions encore plus de mal.
14 phrases que vous ne devriez pas dire à un enfant qui a peur

Dernière mise à jour : 29 novembre, 2021

La peur est une émotion qui se déclenche lorsque la personne se sent en danger ou menacée. Elle augmente la production de cortisol, l’hormone du stress, pour nous préparer au combat ou à la fuite.

Lorsqu’une personne a peur, son pouls s’accélère, sa transpiration augmente et ses pupilles se dilatent. Cette émotion est instinctive et c’est grâce à elle que l’humanité a réussi à survivre.

Parfois, la peur survient sans stimulus menaçant spécifique, bien qu’elle suscite la même réaction que s’il y en avait eu un. Ainsi, votre enfant peut avoir peur de quelque chose qui ne vous fait pas peur personnellement ou que vous jugez inoffensif.

Il faut savoir qu’entre 3 et 6 ans, les enfants passent par une phase de peurs irrationnelles car ils ne savent toujours pas bien distinguer l’imaginaire du fantasme.

Vos enfants ont besoin de votre soutien pour pouvoir faire face à leurs peurs et, pour que vous puissiez y parvenir, nous vous avons préparé une compilation de phrases qu’il ne faut pas leur dire lorsqu’ils se sentent effrayés. Ne passez pas à côté !

Les phrases à ne pas dire à un enfant qui a peur

Habituellement, nous, les parents, utilisons certaines phrases pour calmer notre enfant lorsqu’il a peur. Or, nous aggravons souvent la situation sans nous en rendre compte. Voyons quelles phrases nous ne devrions pas dire à un enfant qui se sent effrayé.

1. « Ca ne fait pas si peur » 

Cette phrase porte atteinte à ses émotions et doit être évitée dans n’importe quel contexte. Ce n’est peut-être rien pour vous, mais cela provoque un mal-être chez l’enfant.

Même si vous pensez que cette peur n’est pas importante, lorsque vous prononcez cette phrase, la seule chose que vous faites comprendre à l’enfant, c’est que ses émotions ne sont pas valables et qu’il doit les réprimer. Ceci, à l’avenir, peut lui causer de graves problèmes émotionnels.

enfant qui a peur

2. « Arrête d’avoir peur »

Même si vous voulez que votre enfant ne ressente pas de peur, le forcer à ne pas en faire l’expérience n’est pas acceptable.

Il ne faut pas oublier que la peur est une émotion instinctive qui nous prévient d’un danger. Bien qu’on puisse apprendre à la contrôler, on ne peut pas arrêter de la ressentir du jour au lendemain.

3. « Tu es un lâche »

Ne ridiculisez pas votre enfant parce qu’il a peur et ne vous moquez pas de lui pour cette raison. Personne n’aime qu’on se moque de lui parce qu’il a peur de quelque chose.

L’enfant a besoin que vous validiez ses émotions, que vous le compreniez et que vous soyez à ses côtés. Aidez-le à développer ses stratégies pour faire face à la peur, pas pour la dissimuler.

4. « N’aie pas peur »

Même si vous n’aimez pas voir votre enfant bouleversé à cause d’une peur et que vous essayez de le convaincre qu’il n’a rien à craindre, il continuera de se sentir en danger. La peur est une émotion naturelle et vous devez la considérer comme telle.

Au lieu de lui dire de ne pas avoir peur, dites-lui que c’est un garçon très courageux. Cela le réconfortera et le fera se sentir beaucoup mieux.

5. « Je vais me mettre en colère si tu continues comme ça »

Les menaces ne sont ni bonnes ni recommandées, quelle que soit la situation. En fait, face à la peur, cette phrase n’inculque pas plus de courage : bien au contraire. Vous faites comprendre à l’enfant que la peur est une mauvaise émotion et qu’il devrait avoir honte de la ressentir. Ou pire, que ses parents ont honte de lui à cause de ce qu’il ressent.

6. « Tu as vraiment peur de ça ? Tu n’as pas honte ? »

Si vous prononcez cette phrase, votre enfant ne viendra pas vers vous lorsqu’il aura peur de quelque chose. En plus de se sentir en danger, il aura honte de ses propres émotions authentiques.

7. « Tu as peur d’une bêtise »

Cela peut vous sembler idiot, mais cela ne l’est pas pour lui. Si vous dites cela à votre enfant, il pensera que son émotion est vraiment stupide et qu’il doit la réprimer. Or, comme nous l’avons déjà dit, il faut valider son émotion pour qu’il se sente compris.

Laissez-le vous expliquer pourquoi il a peur de cette chose et soutenez-le !

8. « On dirait une petite fille »

La peur n’est-elle qu’une émotion de petite fille ? Bien sûr que non : c’est une émotion que tout être humain a le droit de ressentir.

Peu importe à quel point vous êtes en colère, vous ne devriez jamais dire cette phrase à votre enfant.

9. « N’aie pas peur, cette piqûre ne te fera pas mal »

Il ne faut pas mentir aux enfants pour qu’ils arrêtent d’avoir peur car, à force, ils ne vous feront plus confiance.

Les piqûres font mal à n’importe qui et ce n’est pas la meilleure façon de les surmonter.

10. « Ferme les yeux et rendors-toi »

Même s’il est vrai que les enfants doivent affronter leurs peurs, il faut d’abord leur venir en aide. Par conséquent, s’il a fait un cauchemar et qu’il a peur, allez le voir, embrassez-le et parlez-lui un moment. Cela l’aidera à penser à autre chose, le réconfortera et lui permettra de se sentir mieux et plus détendu.

11. « Ne pleure pas, tout va bien ! »

Une autre phrase qui porte atteinte à son émotion et l’encourage à la réprimer. En effet, vous lui faites comprendre que son émotion n’a pas d’importance, alors que pour lui c’est le cas.

12. « Ne pleure pas, les hommes n’ont pas peur »

Depuis quand la peur n’est-elle qu’une affaire de femmes ou de petites filles ? Faisons disparaître ces clichés et donnons de la valeur à cette émotion qui peut être ressentie par n’importe qui.

Il s’agit d’une phrase qui empêche les enfants d’exprimer ce qu’ils ressentent. Vous leur faites ainsi comprendre que, parce que ce sont des hommes, ils n’ont pas le droit d’avoir peur. C’est une grosse erreur et vous ne devriez pas tomber dans ce piège.

13. « Arrête d’exagérer ! Ce n’est pas si effrayant ! »

Dévaloriser sa peur ne fera que frustrer l’enfant et le stresser, ce qui pourra conduire à un comportement agressif.

14. « Tu dois être fort »

intimidation mineure

De génération en génération, on nous a appris que nous ne devons pas accepter notre peur et que nous devons minimiser cette émotion. Mais si nous le faisons, nous cessons d’être empathiques avec les différentes réalités de la vie.

À propos des phrases qu’il ne faut pas dire à un enfant qui a peur

Ces phrases que nous vous avons citées dans cet article ne doivent jamais être dites à un enfant qui a peur car, en les prononçant, vous ne l’aiderez pas du tout. Bien au contraire.

Lorsqu’un enfant ressent de la peur, il a besoin de soutien pour la surmonter et cela implique de la sécurité, de la confiance, de la tranquillité, ainsi que beaucoup d’amour et de compréhension de votre part.

Changez votre répertoire de phrases et évitez ainsi que ces peurs se prolongent et génèrent des phobies ou de l’anxiété à l’avenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les peurs des enfants les plus fréquentes ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Quelles sont les peurs des enfants les plus fréquentes ?

Certains petits éprouvent moins de peurs que d'autres, mais généralement les peurs des enfants sont les mêmes ! Quelles sont les plus fréquentes ?