Vous regrettez d’être devenus parents : que faire maintenant ?

· 18 juillet 2018
Les premières semaines de la vie du bébé peuvent être si épuisantes que de nombreux parents en viennent à regretter d'avoir conçu un enfant. Face à ce sentiment de frustration, que peut-on faire ?

Connaissez-vous des couples qui regrettent d’être devenus parents ? Ou qui ont du mal à remplir les responsabilités de la paternité et se sentent dépassés ? Ces déclarations sont plus fréquentes que l’on ne l’imagine.

Certes, il est vrai que l’amour pour les enfants prévaut toujours. Cependant, de nombreux parents ne savent pas quoi faire pour surmonter ce sentiment de regret. Il est important que les parents sachent que, en effet, élever un enfant représente un grand défi. Cela implique aussi beaucoup de responsabilités et de dépenses émotionnelles.

Si vous traversez une étape émotionnellement compliquée de votre paternité, nous allons essayer de vous remonter le moral et de réaffirmer que vous n’êtes pas seuls.

Vous regrettez d’être devenus parents : que faire maintenant ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les parents peuvent regretter d’avoir des enfants. La gamme de facteurs va du fardeau de l’éducation au changement de vie radical. Il y a aussi le fait de ne plus avoir la liberté de sortir ou de s’amuser comme avant. La peur face à la situation difficile du monde actuel, avec tant d’actes de violence, de racisme, d’intimidation, etc, peut également y contribuer.

Ce qui est très clair pour tout le monde, c’est que, sans aucun doute, avoir des enfants change complètement la vie des parents. Certains disent que c’est comme avoir un tatouage sur le front. C’est quelque chose de permanent et qui, dès la naissance de l’enfant, définira ses parents pour toujours.

Certes, de nombreuses grossesses ne sont pas planifiées. Mais il faut vraiment prendre la paternité au sérieux. En outre, il faudra prendre en compte les sacrifices et les changements qu’apportera l’arrivée d’un nouveau membre de la famille. Après tout, il s’agit d’une vie qu’ils doivent prendre en charge pendant au moins 18 ans.

Les mères et les pères peuvent regretter d'être devenus parents sans se sentir coupables.

Le regret en tant que sujet tabou

Nous vivons dans une société tellement gouvernée par les apparences, qu’à l’heure actuelle nous pouvons reconnaître que nous sommes ou pensons différemment de ce que la société établit comme étant normal. Par conséquent, tout peut être un tabou. Et cela nous cataloguerait comme étant des losers ou de mauvaises personnes.

Il s’ensuit donc que de nombreux parents qui éprouvent des difficultés à élever leurs enfants estiment qu’il n’est pas possible de parler de leur regret d’être devenus parents.

Ils le perçoivent comme tel de peur d’aller à contre-courant. En effet, personne ne veux qu’on le considère comme une mauvaise personne. Et pire encore, ils ont peur de reconnaître leurs vrais sentiments. Ils ne comprennent donc pas forcément leur regret.

Ce n’est pas seulement un sujet controversé. Il met également en lumière des situations de plus en plus latentes. Par exemple, beaucoup de femmes font le choix volontaire de ne pas avoir d’enfants. Parmi elles, on trouve plusieurs célébrités d’émissions télévisées.

« Il faut vraiment prendre la paternité au sérieux. Il faudra également prendre en compte les sacrifices et les changements qui suivront l’arrivée de nouveau membre de la famille. »

Et maintenant, que faire ?

Beaucoup de couples décident d’avoir des enfants sous la pression sociale. Ou alors, pour répondre aux exigences établies depuis des siècles comme objectifs ultimes de la vie intégrale et la réussite d’un adulte. Ensuite, confrontés à devoir faire face aux nombreuses responsabilités de la paternité, ils s’effondrent mentalement.

Cependant, il existe plusieurs façons de gérer la situation. La première et la plus immédiate est de parler de vos sentiments. L’aide professionnelle d’un psychologue ou d’un psychiatre peut être très réconfortante. Ils pourraient eux-mêmes vous confirmer qu’ils traitent régulièrement le sujet du regret parental dans leurs consultations.

D’un autre côté, vous pouvez aussi parler avec votre famille ou vos amis des situations auxquelles vous êtes confrontés en matière de paternité. La compréhension et l’amour de vos proches sont toujours d’une grande aide.

Beaucoup de couples traversent une crise parce qu'ils regrettent d'être devenus parents.

Les livres de développement personnel

Si, d’autre part, vous aimez les livres de développement personnel, il existe beaucoup d’histoires et de livres sur le sujet du regret de la maternité. Ils abordent le sujet à travers les témoignages des mères et des pères qui ont traversé de mauvais moments avec leurs enfants.

Ils nous disent aussi comment ils ont réussi à résoudre les sentiments contradictoires qui les submergeaient et qui ne leur permettaient pas d’avoir la paix d’esprit. Il est toujours bon de se rappeler que la dépression et tout autre type d’altération de l’esprit sont aussi importants à traiter que n’importe quelle maladie physique. 

Enfin, si vous estimez que le regret de la paternité nuit gravement à votre vie, n’hésitez pas à demander de l’aide sans avoir peur d’en parler.