Voici comment l'asthénie automnale affecte les enfants

L'exercice physique et l'exposition au soleil sont deux des clés pour faire face à l'asthénie automnale. Voulez-vous connaître d'autres stratégies ?
Voici comment l'asthénie automnale affecte les enfants

Dernière mise à jour : 16 mars, 2022

L’été est synonyme de vacances, de journées plus longues et de plein air, ainsi que d’un certain relâchement dans les horaires et les routines car les enfants n’ont pas à se rendre à l’école.

Ainsi, l’arrivée de l’automne affecte généralement le retour à la routine, avec des journées plus courtes et bien sûr, avec les préparatifs pour l’hiver. Et il est évident que les effets de l’asthénie automnale chez les enfants ne passent pas inaperçus.

Voyons de quoi il s’agit et ce que nous pouvons faire pour améliorer ses symptômes.

Comment l’asthénie automnale affecte les enfants

De même qu’il existe une asthénie printanière, il existe aussi une asthénie automnale. Cela se produit en raison du changement de saisons et de la difficulté de l’organisme à s’adapter aux nouvelles conditions. Surtout à la réduction des heures de clarté et à la baisse de la température ambiante.

Ainsi, à l’automne, il y a une plus grande production de mélatonine (hormone du sommeil) et une plus faible production de sérotonine (hormone du bonheur).

Vous pouvez également remarquer qu’avec l’asthénie automnale, les enfants sont un peu plus fatigués et apathiques que d’habitude et avec une humeur moins joyeuse qui affecte leurs émotions.

Cela est dû, en partie, au plus faible nombre d’heures d’ensoleillement car ce changement réduit les activités de plein air et influence les émotions.

L’asthénie automnale se distingue des autres asthénies plus permanentes, qui sont liées à une sensation de fatigue chronique. Par conséquent, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour ce cadre car il s’agit d’un état temporaire.

Cependant, il est possible de mettre en place certaines mesures afin que le corps s’habitue aux changements automnaux.

Certains des effets de l’asthénie automnale sont les suivants :

  • Irritabilité.
  • Difficulté de concentration.
  • Manque de motivation et apathie.
  • Fatigue physique, faiblesse.
  • Modifications de l’appétit.
  • Somnolence.
Enfant qui s'ennuie à l'école.

Que faire pour lutter contre l’asthénie automnale chez l’enfant ?

Ci-dessous, nous vous partageons certaines des mesures à prendre pour réduire les effets de la fatigue automnale chez les enfants.

Conservez les routines et les horaires

Comme nous l’avons mentionné, l’été est généralement atypique en termes d’horaires. Et, bien souvent, nous permettons aux petits de rester éveillés un peu plus tard pour regarder un film ou passer une soirée pyjama avec des amis.

Pour accompagner ce changement de saison, il est important que l’on recommence à respecter les horaires et à établir une routine. De cette façon, ils se reposeront mieux la nuit et seront plein d’énergie pendant la journée.

L’idéal est que les écoliers dorment environ 9 heures par jour.

Veillez à l’alimentation

Assurez une alimentation complète, saine et équilibrée. De plus, il convient de proposer des fruits et légumes de saison aux plus petits pour mieux tirer profit de leurs nutriments.

Prévoyez des activités en plein air pour combattre l’asthénie automnale

Il est vrai que nous avons souvent peur que les enfants aient froid et nous finissons par organiser des activités à l’intérieur de la maison.

Or, le fait de s’exposer au soleil favorise la prévention de l’asthénie car il améliore l’humeur et réduit le stress.

Vous pouvez alterner balades à pied et balades à vélo ou jeux sur la place. Il est peut-être préférable d’organiser les promenades pendant les heures d’ensoleillement pour éviter les basses températures.

Favorisez l’activité physique

Le mauvais temps nous encourage à nous installer confortablement sur le canapé et à passer l’après-midi à côté du radiateur. Or, ce n’est pas optimal pour notre humeur ou notre système immunitaire.

L’exercice est également bon pour notre corps car il nous permet de nous détendre, de nous déconnecter des tâches et de la routine, de recharger notre énergie et de nous sentir plus en forme. De cette façon, il est préférable d’essayer d’activer le sport et le mouvement, même si notre lit nous appelle !

les enfants dans la forêt jouent passent à travers le tronc équilibrent l'enfance à l'extérieur

Organisez des activités amusantes en famille pour vaincre l’asthénie automnale

L’un des meilleurs moyens de lutter contre la mauvaise humeur consiste à pratiquer une activité qui nous satisfait et nous enthousiasme. Nous pouvons essayer des travaux manuels, des jeux de société, des films ou des débats pour les après-midi très froids.

L’asthénie d’automne n’est pas une maladie, mais c’est une condition qui affecte notre bien-être. Si vous avez des doutes concernant la santé de vos enfants, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

Accompagner l’instant

Nous pensons souvent que l’asthénie ne touche que les adultes. Or, comme nous l’avons vu, elle touche également les enfants.

Pour cette raison, à certaines périodes de l’année, il faut être attentif à ces conditions générées par les changements saisonniers, afin de les détecter à temps et de les combattre.

Deux des clés qui déclenchent généralement le signal d’alarme sont la somnolence et la baisse du rendement scolaire. L’adaptation peut être difficile, il faut donc contenir les plus petits et renforcer certaines tâches. De plus, nous pouvons créer un espace de dialogue et parler de ce qu’ils pensent du retour à la routine.

Pour conclure, un bon repos, une activité physique régulière et une bonne alimentation sont les clés pour réduire l’impact de l’asthénie automnale sur notre santé physique et psychologique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les vitamines recommandées pour l’automne
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les vitamines recommandées pour l’automne

On vous conseille fortement de savoir comment vous protéger et de prendre les vitamines recommandées pour l’automne et passer un hiver bien protégé...



  • Álvarez Villalba, M. D. M. (2015). Astenia crónica en atención primaria: Etiología, epidemiología y factores predictores.
  • Young, Pablo, Finn, Bárbara C., Bruetman, Julio E., Pellegrini, Débora, & Kremer, Armando. (2010). Enfoque del síndrome de astenia crónica. Medicina (Buenos Aires)70(3), 284-292. Recuperado en 08 de marzo de 2022, de http://www.scielo.org.ar/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0025-76802010000300015&lng=es&tlng=es.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.