Unschooling : en quoi consiste-t-il ?

L'unschooling fait du monde et de la vie une école naturelle. Il n'y a pas d'examens ni de pression et on respecte le désir d'apprendre de l'enfant. Découvrez en quoi il consiste !
Unschooling : en quoi consiste-t-il ?

Dernière mise à jour : 05 septembre, 2022

Vous souvenez-vous de votre étape scolaire ? Dans votre mémoire, la paresse, l’apathie, l’ennui et le sentiment qu’apprendre et étudier étaient des obligations sont sûrement encore bien présents. Ne culpabilisez pas : c’est ce qui arrive lorsque le système éducatif ne respecte pas les processus et rythmes naturels des enfants. L’unschooling est une proposition qui résout bon nombre de ces difficultés en se basant sur la curiosité innée et la motivation des plus petits lorsqu’il s’agit de les former et de les préparer à la vie.

Les modèles éducatifs traditionnels considèrent l’enfant comme un agent passif à orienter, comme un contenant vide qu’un adulte formé doit remplir à travers l’application d’un projet structuré. Ainsi, le but est d’inculquer un contenu dans l’esprit des enfants, par pure formalité, et sans qu’ils connaissent, bien souvent, l’utilité ou l’intérêt de ce qu’ils apprennent. Quelle en est la conséquence ? Les petits mémorisent pendant de courtes périodes sans comprendre ce qu’ils étudient et, une fois l’évaluation terminée, ils oublient ce qu’ils ont appris.

L’unschcooling vient rompre avec ces paradigmes et remettre l’enfant au centre du processus en lui donnant un rôle moteur et en adaptant l’enseignement à ses besoins.

Qu’est-ce que l’unschooling ?

Ce terme signifie « pas d’école ». Ainsi, on élimine les écoles, les enseignants, les programmes et les examens de l’équation. La proposition est très différente : les enfants apprennent à travers des expériences quotidiennes qui éveillent leur intérêt et suivent leur propre motivation intrinsèque. De cette façon, ils sont plus libres et plus autonomes et écoutent leurs propres rythmes.

À première vue, cela peut sembler tiré par les cheveux ; cependant, pensez à la façon dont les tout-petits acquièrent leur langue maternelle. Personne ne structure une série de cours théoriques et pratiques pour l’enseigner : par simple exposition et immersion dans un environnement qui leur parle, ils finissent par l’apprendre naturellement.

De même, vous pouvez penser à une situation qui vous est probablement arrivée avec vos enfants. Ils n’arrivent pas à finir le livre qu’on leur a demandé de lire à l’école, mais ils dévorent leur saga préférée ; ils ont du mal à terminer cette rédaction qu’on leur a donnée comme devoir, mais ils adorent écrire leurs propres aventures et histoires. Et, ce qui est plus frappant, ils retardent le plus possible l’étude d’un examen alors qu’ils passent des heures fascinés à chercher des informations sur les planètes ou les dinosaures.

Les faits sont là : on n’apprend pas la même chose quand on est forcé, structuré et évalué, que quand la liberté de vouloir apprendre quelque chose prévaut parce que cela nous intéresse vraiment.

Avec l’unschooling, les enfants acquièrent des connaissances en étant motivés par leurs propres goûts et intérêts. Leurs parents les accompagnent dans cet apprentissage.

Caractéristiques de l’unschooling

Pour synthétiser l’essence de cette proposition pédagogique, nous vous laissons ses principales caractéristiques :

  • L’enfant occupe la place centrale et est le protagoniste de son apprentissage. Aucun adulte n’essaie de forcer l’acquisition de connaissances : le petit dirige le processus et pose des questions en fonction de sa curiosité et de ses intérêts. L’adulte accompagne, guide, oriente et répond.
  • Les rythmes des enfants sont respectés et il ne s’agit pas d’apprendre dans la précipitation.
  • L’école n’est autre que la vie elle-même. Au fur et à mesure que l’enfant vit des expériences diverses, intéressantes et enrichissantes, il acquiert des connaissances ; sa curiosité et sa motivation augmentent.
  • Il n’y a pas d’évaluations ou d’examens. Apprendre n’est pas une obligation mais un droit, donc personne n’est jugé.
  • L’enfant décide ce qu’il veut apprendre au fur et à mesure qu’il en ressent le besoin. De cette façon, il connaît l’utilité de chaque information qu’il acquiert et comprend comment l’appliquer dans la vie. Cela garantit un apprentissage significatif qui dure dans le temps.

Est-ce une alternative efficace ?

Étant donné qu’il s’agit d’une proposition très novatrice, il est normal que nous ayons des doutes à son sujet. Par conséquent, il est important de se pencher sur ses avantages et ses inconvénients. Tout d’abord, l’unschooling offre de multiples et importants avantages et bénéfices, tels que :

  • Les enfants grandissent avec plus de liberté, avec une plus grande autonomie et plus de sécurité. Ils sont à l’écoute de leurs intérêts et de leurs préoccupations, sont plus réfléchis et se connaissent mieux.
  • Ils sont plus indépendants et savent orienter leur propre apprentissage, poser les bonnes questions et apprendre de manière pratique à travers l’expérimentation.
  • Les apprentissages acquis sont solides et perdurent dans le temps. Même s’ils le font à leur rythme, les enfants finissent par savoir tout ce dont ils ont besoin. Ils se nourrissent et se cultivent mentalement en fonction de leurs propres intérêts.
  • Ils profitent davantage de leur enfance et la relation avec leurs parents est plus forte. Si ces derniers sont en charge de leur éducation unschooling, ils partageront une multitude d’expériences enrichissantes et de moments significatifs.
  • En supprimant la scolarité et les examens, la pression d’être jugé, évalué et comparé diminue. De plus, on évite certains problèmes comme le harcèlement scolaire.
Pour que cette proposition pédagogique soit viable, les adultes doivent être très engagés afin d’éveiller la curiosité des enfants et les guider dans leurs apprentissages.

Inconvénients de cette proposition pédagogique

D’autre part, il existe certains inconvénients à prendre en compte dans cette proposition pédagogique :

  • S’il ne fréquente pas un centre éducatif, l’enfant perd la possibilité d’interagir avec ses pairs, d’apprendre à établir des relations et à résoudre des problèmes sociaux.
  • Si vous passez ensuite à un système d’éducation traditionnel, il peut y avoir des problèmes d’adaptation au travail de groupe, à l’apprentissage par cœur ou à un programme rigide et structuré.
  • Si les parents sont responsables de l’unschooling, leur implication doit être intense et leur dévouement presque total. En effet, c’est en fonction de cela que l’enfant a des occasions d’apprendre à travers des expériences quotidiennes qui éveillent sa curiosité. Et c’est aussi de ses parents que dépendent le soutien et les réponses dont il a besoin à tout moment.

L’unschooling est une alternative bénéfique

Pour conclure, l’unschooling est une alternative très bénéfique pour les enfants, même si elle est encore peu appliquée. C’est un modèle très respectueux, centré sur les enfants et axé sur la réalisation d’apprentissages solides et significatifs. De plus, il réduit les pressions sur les enfants et favorise le plaisir et le développement des compétences de vie. C’est donc une proposition intéressante à prendre en considération.

Cela pourrait vous intéresser ...
Avantages et inconvénients de l’école à la maison
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Avantages et inconvénients de l’école à la maison

L'école à la maison représente une grande responsabilité, que seuls certains parents peuvent assumer. Quels sont ses avantages et inconvénients?



  • Gray, P., & Riley, G. (2013). The challenges and benefits of unschooling, according to 232 families who have chosen that route. Journal of Unschooling & Alternative Learning7(14).
  • Ricci, C. (2011). Unschooling and the willed curriculum. Encounter24(3), 45-48.
  • Griffith, M. (2010). The unschooling handbook: How to use the whole world as your child’s classroom. Crown.