Une hygiène excessive peut provoquer une dermatite atopique chez l'enfant

Ces derniers temps, les habitudes d'hygiène ont augmenté. Cependant, un nettoyage excessif peut également nuire à votre peau. On vous dit tout.
Une hygiène excessive peut provoquer une dermatite atopique chez l'enfant

Dernière mise à jour : 31 mars, 2022

La dermatite atopique est l’une des pathologies dermatologiques les plus fréquentes de l’enfance. Bien qu’elle ait une composante génétique importante, ce n’est pas la seule cause qui justifie son apparition. Aujourd’hui, nous allons vous parler du rôle que joue l’excès d’hygiène dans l’arrivée de la dermatite atopique, afin que vous puissiez adapter les soins de votre enfant. Ne passez pas à côté!

Qu’est-ce que la dermatite atopique ?

La dermatite atopique est l’une des maladies cutanées chroniques les plus courantes chez les enfants. Elle débute dès la petite enfance et se manifeste par une peau sèche, des poussées d’eczéma, un épaississement et des démangeaisons cutanées intenses.

Elle survient chez 10 à 30% des enfants vivant dans les pays développés. Et on pense qu’elle pourrait être liée au degré de contact qu’ils ont avec des substances allergènes et irritantes dans l’environnement.

Un bébé souffrant de dermatite atopique sur le visage.

Quelles sont les causes de la dermatite atopique ?

Le mécanisme par lequel cette pathologie se développe n’est pas tout à fait clair. Mais il est impressionnant de remarquer qu’il résulte de l’interaction entre les facteurs suivants :

  • Mauvaise régulation du système immunitaire ou des défenses.
  • Défauts de la fonction de la barrière cutanée.
  • L’action d’agents infectieux, tels que les virus, les bactéries et les champignons.
  • Contact avec des toxines et certains irritants environnementaux.

Bien que le facteur génétique soit nécessaire au développement de la maladie, l’action des stimuli environnementaux sur la peau délicate favorise son apparition. La dermatite atopique est souvent la première manifestation de l’atopie (ou de l’allergie) chez les nourrissons qui développent plus tard de l’asthme ou un rhume des foins dans l’enfance.

Selon une publication du Turkish Journal of Medical Sciences, les changements environnementaux liés aux modes de vie modernes seraient responsables de l’épidémie d’allergie actuelle.

Un trop d’hygiène serait à l’origine de la dermatite atopique

Certaines théories établissent un lien entre les habitudes d’hygiène excessives et le développement de la maladie atopique. En effet, certains experts fondent ce raisonnement sur le fait que les enfants sont de plus en plus exposés à des environnements « trop propres ».

Par ailleurs, d’autres facteurs liés au mode de vie moderne pourraient expliquer l’augmentation des pathologies allergiques à notre époque. Parmi les plus marquants, on cite:

  • Le régime alimentaire.
  • La surconsommation d’antibiotiques.
  • Enfant unique.
  • Hygiène excessive.

Une hygiène excessive

L’hypothèse de l’hygiène a été introduite par l’épidémiologiste David Strachan en 1989. Les détails spécialisés qui réduisaient l’exposition aux germes pendant l’enfance pourraient provoquer des réponses immunitaires anormales au contact de certains agents environnementaux inoffensifs.

Strachan a découvert que les bébés avec plus de frères et sœurs développaient moins fréquemment des allergies que les singletons. Même d’autres marqueurs indirects d’exposition microbienne (tels que l’âge de la fratrie, l’habitat naturel et le contact avec le bétail et d’autres espèces vivant en milieu rural) étaient également associés à un risque moindre de souffrir de pathologies allergiques.

Par conséquent, l’exposition des enfants aux agents pathogènes de l’environnement et aux germes communs contribuerait au développement de leur système immunitaire.

Options thérapeutiques pour la dermatite atopique chez les enfants

Le maintien d’une barrière cutanée forte et saine permet d’éviter la pénétration de certaines substances nocives capables d’activer le système de défense. Par conséquent, cela se traduit par un risque moindre de développer une dermatite atopique.

Bien qu’il n’existe pas de traitements curatifs pour modifier la génétique ou changer l’immunité naturelle, les piliers fondamentaux du traitement de cette maladie sont la bonne hydratation de la peau et l’application de corticostéroïdes topiques.

Hydratation adéquate

L’hydratation de la peau est l’une des clés de l’amélioration de ce type de pathologie. Puisqu’elle augmente la qualité et les propriétés physiques de la barrière cutanée. En effet, l’application d’émollients doux dès la naissance pourrait offrir au bébé la protection nécessaire. Pour prévenir une inflammation précoce de sa peau.

Les 20 premiers mois de la vie sont importants. Car plus la surface de la peau est hydratée, moins les démangeaisons et les poussées d’atopie se manifesteront.

Accessoires d'hygiène.

Choix de vêtements et cosmétiques

Idéalement, il faut éviter les savons ou les produits d’hygiène à forte concentration en parfums. En effet, il est préférable d’éviter directement le contact des parfums avec la peau de bébé et de les appliquer sur les vêtements, en quantités infimes.

Une autre bonne option pour prendre soin de la peau des plus petits est d’utiliser des vêtements 100% coton et d’éviter les tissus synthétiques et la laine.

Bains courts

Laver des enfants trop prédisposés à développer une dermatite atopique favorise encore plus l’apparition de poussées. Par conséquent, il est conseillé de prendre des bains courts dans de l’eau tiède. Cela permet de nettoyer et d’hydrater la peau sans l’agresser et favorise la pénétration des crèmes.

De plus, des nettoyants hydratants et au pH neutre sont recommandés. Après le bain, la peau doit être doucement séchée (sans frotter) et une grande quantité de crème hydratante doit être appliquée pour aider à prévenir la perte d’humidité et l’assèchement des tissus cutanés.

Médicaments topiques et oraux

La première ligne de traitement anti-inflammatoire sont les corticostéroïdes topiques ou les inhibiteurs de la calcineurine. Même les médicaments qui réduisent la réponse inflammatoire de tout le corps (ou systémique) peuvent également être nécessaires dans les cas les plus graves.

Soins d’hygiène pour prévenir la dermatite atopique

En conclusion, les causes et facteurs déclenchants de la dermatite atopique de l’enfant sont multiples. Par conséquent, l’idéal est de maintenir une barrière cutanée fonctionnelle et saine. Grâce à une hydratation constante et à l’utilisation appropriée de produits d’hygiène sans alcool, parfums ou produits chimiques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Remèdes naturels pour la dermatite atopique chez les bébés et les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Remèdes naturels pour la dermatite atopique chez les bébés et les enfants

Les poussées de dermatite chez les bébés et les enfants sont assez courantes. Voici quelques remèdes naturels pour atténuer les symptômes de la der...



  • Flohr C, Pascoe D, Williams HC. Atopic dermatitis and the ‘hygiene hypothesis’: too clean to be true? Br J Dermatol. 2005 Feb;152(2):202-16. doi: 10.1111/j.1365-2133.2004.06436.x. PMID: 15727630.
  • Flohr C, Yeo L. Atopic dermatitis and the hygiene hypothesis revisited. Curr Probl Dermatol. 2011;41:1-34. doi: 10.1159/000323290. Epub 2011 May 12. PMID: 21576944.
  • Strachan DP. Family size, infection and atopy: the first decade of the “hygiene hypothesis”. Thorax. 2000 Aug;55 Suppl 1(Suppl 1):S2-10. doi: 10.1136/thorax.55.suppl_1.s2. PMID: 10943631; PMCID: PMC1765943.
  • Gür Çetinkaya, P., & Şahiner, Ü. M. (2019). Childhood atopic dermatitis: current developments, treatment approaches, and future expectations. Turkish journal of medical sciences49(4), 963–984. https://doi.org/10.3906/sag-1810-105