Un psychologue explique pourquoi vous ne devriez pas tout donner à votre enfant si vous l'aimez vraiment

Les enfants ont besoin de limites pour apprendre à vivre en société, pour être plus heureux et responsables. Découvrez pourquoi vous ne devez pas tout donner à votre enfant.
Un psychologue explique pourquoi vous ne devriez pas tout donner à votre enfant si vous l'aimez vraiment

Dernière mise à jour : 27 septembre, 2021

Élever un enfant est une tâche complexe qui nécessite de trouver un équilibre entre fermeté et souplesse. Dans tous les cas, des limites sont indispensables. Certains pères et mères sont tentés de satisfaire les moindres désirs de leurs enfants, de céder à toutes leurs demandes et d’être trop permissifs ; or, cela peut avoir de graves conséquences à long terme. Nous souhaitions donc vous expliquer pourquoi vous ne devriez pas tout donner à votre enfant.

Au cours des dernières décennies, les tendances éducatives ont changé et la façon de considérer la discipline et les relations entre parents et enfants a été radicalement transformée. Les styles démocratiques, respectueux et basés sur l’attachement ont été promus par de nombreux professionnels. Cependant, ces recommandations sont parfois mal interprétées et les enfants grandissent sans règles qui régissent leur comportement. C’est là que de multiples problèmes peuvent survenir.

Pères et mères permissifs

pourquoi il ne faut pas tout donner à votre enfant

Diverses raisons poussent les parents à donner à leurs enfants tout ce qu’ils veulent. Beaucoup d’entre eux pensent que c’est un moyen de leur faciliter la vie, de contribuer à leur bonheur et d’éviter les problèmes. De plus, si ces mêmes parents ont grandi dans des environnements très restrictifs, ils ne voudront peut-être pas la même chose pour leurs enfants.

Par ailleurs, dans certains cas, ils cèdent par peur d’affronter les enfants. Il y a des pères et des mères qui veulent être amis avec leurs enfants et ne supportent pas l’idée d’entrer en conflit avec eux. Ainsi, pour éviter que les enfants ne pleurent, ne se fâchent ou ne les récriminent pour leur façon de procéder, ils choisissent de dire « oui » à tout ce qu’ils demandent.

Enfin, il est également fréquent que même des parents qui avaient l’intention de tenir bon sur le long terme cèdent à cause de l’épuisement. Les enfants peuvent être très insistants et nous n’avons pas toujours le courage de résister. À la fin d’une dure journée de travail, permettre aux enfants de regarder la télévision un peu plus longtemps ne semble pas si grave, même si cela va à l’encontre de nos principes éducatifs.

Pourquoi ne devriez-vous pas tout donner à votre enfant ?

Le psychologue Fredric Neuman a expliqué dans une publication de Psychology Today pourquoi, en tant que mère, vous ne deviez pas donner à votre enfant tout ce qu’il demande. Cela peut en effet avoir deux conséquences importantes : une faible tolérance à la frustration et un manque de discipline.

Tout au long de leur croissance, les enfants ont besoin de limites et de normes qui guident leurs comportements et leur apprennent à vivre en société. Cela implique d’accepter qu’ils n’auront pas toujours ce qu’ils veulent et qu’il faut parfois accepter un refus ou persévérer pour atteindre un objectif par ses propres moyens.

Si cet apprentissage n’a pas lieu, les enfants peuvent progressivement développer le dénommé syndrome de l’empereur et éprouver des problèmes au niveau personnel, social et familial.

Ces enfants attendent que le monde tourne autour d’eux et que tout se passe selon leurs souhaits et leurs attentes. Lorsque cela ne se produit pas, ils peuvent réagir avec colère et agressivité, souffrir d’un grand mal-être et avoir de grandes crises de colère.

De plus, ce sont des enfants qui ne développent pas suffisamment d’estime de soi, d’autonomie et de responsabilité. Ils n’apprennent pas à persévérer pour atteindre leurs objectifs et deviennent des personnes victimistes avec une tendance à se plaindre.

En définitive, tout donner à un enfant, c’est le condamner à être un individu malheureux, insatisfait et incapable de se débrouiller dans le monde. Il échouera probablement dans le domaine scolaire ou professionnel et aura de grandes difficultés dans ses relations sociales car son caractère égocentrique, rigide et peu empathique pourra provoquer le rejet chez les autres.

Empêchez votre enfant de grandir sans limites

petite fille en colère

Peut-être qu’à ce stade, vous ne savez pas si les directives pédagogiques que vous avez appliquées jusqu’à présent sont appropriées. La meilleure façon de le déterminer est d’analyser les comportements de votre enfant : avez-vous l’impression qu’il s’identifie aux comportements et attitudes suivants ?

  • Il est irrespectueux envers les autres, il ne pense qu’à ses propres souhaits.
  • Il est irresponsable avec ses tâches scolaires et ménagères, il n’est pas très persévérant et incapable de travailler pour atteindre ses objectifs. Par ailleurs, il sent qu’il mérite tout sans avoir à faire d’efforts pour cela.
  • L’enfant a beaucoup de mal à accepter un refus. Lorsque des limites sont fixées, il affiche des réactions émotionnelles intenses et réagit de manière agressive.
  • Il n’accepte ni les règles ni les punitions, il défie l’autorité et transgresse les limites qu’on tente de lui fixer.

Si vous reconnaissez votre enfant dans les affirmations précédentes, il est important que vous commenciez à modifier votre style éducatif. Établir des règles, ce n’est pas systématiquement refuser tout à votre enfant ou le limiter juste pour le plaisir.

Les lignes directrices doivent être cohérentes et consistantes ; elles doivent se fonder sur un objectif de responsabilisation et d’autonomie de l’enfant. Par conséquent, établissez à l’avance les valeurs que vous souhaitez transmettre et les limites que vous jugez nécessaires. De cette façon, il vous sera plus facile de vous y tenir au quotidien.

N’oubliez pas qu’avec la permissivité, vous n’élevez pas seulement un enfant capricieux avec peu de gestion émotionnelle : vous développez également un adulte qui sera malheureux et frustré, avec de grandes difficultés dans sa vie. Ainsi, gardez à l’esprit qu’un « non » peut être le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à votre enfant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ce n’est pas être rigide que de mettre des limites à son enfant dès son plus jeune âge
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Ce n’est pas être rigide que de mettre des limites à son enfant dès son plus jeune âge

Fixer des limites à votre enfant lui permet de s'améliorer de jour en jour, d'acquérir des valeurs, d'améliorer ses relations sociales et de se maî...



  • Neuman, F. (2017, 24 agosto). Spoiling a child and not spoiling a child. The difference will have a considerable effect. Recuperado 13 de septiembre de 2021, de https://www.psychologytoday.com/us/blog/fighting-fear/201708/spoiling-child
  • Garrido, V. (2005). Los hijos tiranos. El síndrome del emperador. Barcelona: Ariel.
  • Gualpa Almeida, M. I. (2015). Prácticas de crianza y su relación con los problemas conductuales en niños de 8 a 12 años (Bachelor’s thesis, Quito: UCE).