Types de chirurgie dentaire les plus courants chez les enfants

Certaines maladies de la bouche des enfants peuvent nécessiter une chirurgie dentaire. Nous vous disons tout sur les interventions chirurgicales les plus fréquentes dans l'enfance pour lever vos doutes.
Types de chirurgie dentaire les plus courants chez les enfants

Dernière mise à jour : 09 juin, 2022

Lors des soins dentaires pédiatriques, les interventions chirurgicales ne sont pas aussi courantes. Dans tous les cas, la chirurgie dentaire peut être une nécessité lorsqu’il s’agit de résoudre certaines maladies de la bouche des enfants.

Les circonstances qui justifient ce traitement sont multiples. Des dents très détruites ou traumatisées, des dents supplémentaires, des difficultés dans l’éruption naturelle des dents ou des pathologies d’appareils orthodontiques.

Quels sont donc les 4 types de chirurgie dentaire les plus courants pratiqués dans l’enfance?

1. Exodontie ou extractions dentaires simples

Extraction d'une dent.

L’extraction dentaire est un acte chirurgical au cours duquel une dent est retirée de la bouche de l’enfant. En raison de la position conservatrice et préventive, la chirurgie dentaire est de moins en moins fréquente chez les enfants.

De cette façon, cette pratique est réservée uniquement à des cas spécifiques et strictement nécessaires. Car elle nécessite effectivement l’utilisation d’une anesthésie locale, des coupures dans les gencives ainsi que l’utilisation d’éléments ou de manœuvres pouvant provoquer de l’anxiété et de la peur chez l’enfant.

Avant d’effectuer une intervention chirurgicale, il est important de faire des radiographies, des examens complémentaires et de préparer un historique médical détaillé de l’enfant. Parmi les données les plus pertinentes à souligner figurent son âge, qu’il s’agisse d’une pièce temporaire ou permanente, le temps restant pour le remplacement dentaire et les facteurs de risque personnels pour la procédure. Avec des données précises, il est possible de planifier l’intervention et d’éviter les complications.

Voici maintenant les situations qui justifient le plus fréquemment de procéder à une extraction chez les enfants:

  • Éléments dentaires détruits, soit à cause de caries ou de traumatismes, qui ne peuvent pas être traités par endodontie ou obturations.
  • Dents de lait présentant des processus infectieux qui compromettent le germe de la dent permanente.
  • Éléments temporaires qui interfèrent avec l’éruption des dents permanentes.
  • Dents natales et néonatales mobiles qui affectent l’alimentation ou qui présentent un risque pour le bébé.
  • Nécessité de réduire le nombre de pièces dans l’arcade dentaire à des fins orthodontiques. Par exemple, dans le cadre d’un traitement par corset.

La réhabilitation ultérieure pour restaurer l’esthétique et la fonctionnalité de la bouche sont des aspects importants à prendre en compte. Ces soins varieront selon les particularités du cas. Par exemple, s’il est décidé de retirer un élément de lait, il faudra envisager la mise en place d’un mainteneur d’espace pour éviter de futures malocclusions.

2. Chirurgie dentaire des dents retenues chez l’enfant

Les dents retenues sont celles qui, au moment de leur éruption, restent à l’intérieur de l’os et ne peuvent pas sortir. Ces éléments peuvent être recouverts par l’os et la gencive ou uniquement par la muqueuse gingivale.

Selon les cas, la chirurgie dentaire est une alternative pour extraire l’élément retenu du maxillaire des enfants. En général, elle est réservée aux dents mal positionnées qui développent des kystes ou aux dents surnuméraires.

Une autre indication possible est de libérer l’espace pour favoriser l’éruption naturelle de la pièce. Dans ce dernier cas, un traitement par appareil dentaire peut être complété pour aider la dent à sortir.

3. Frénectomies labiales ou linguales

Il est courant que certains enfants aient des problèmes avec leurs freins labiales ou linguales lorsqu’elles sont trop courtes. Certaines des conséquences négatives de cette condition sont des difficultés à manger, à parler ou à positionner les dents. Tous peuvent amener le dentiste pédiatrique à proposer une intervention chirurgicale pour résoudre définitivement le problème.

La frénectomie est une intervention chirurgicale simple du point de vue technique, qui vise à libérer la connexion du frein avec les deux tissus auxquels il est attaché. Dans le cas du frein lingual, l’union de la langue avec le plancher buccal est libérée pour résoudre l’ankyloglossie. Cette même chirurgie s’effectue sur le frein labial, pour corriger l’union étroite des lèvres avec les gencives.

Les techniques chirurgicales utilisées sont variées et sont choisies en fonction des besoins de chaque cas. Un fait essentiel est qu’elles peuvent être pratiquées à tout âge. Il convient donc de les considérer lorsque les obstacles qui découlent de ces problèmes sont considérables.

Par exemple, la frénectomie linguale est généralement réalisée chez les bébés pour favoriser l’allaitement et est préférable avant que l’enfant ne commence à parler, afin d’éviter les problèmes phonatoires. De son côté, la chirurgie labiale s’effectue généralement pour corriger des habitudes néfastes ou dans le cadre de traitements orthodontiques.

4. Autres situations

Les types de chirurgie dentaire dont nous vous parlons sont les plus courants pratiqués chez les enfants. Cependant, il existe d’autres situations moins courantes et plus complexes qui les méritent également.

Dans certains troubles plus complexes, les interventions s’effectuent par une équipe interdisciplinaire qui comprend également le dentiste pédiatrique. Toutefois, ces procédures sont réalisées par un chirurgien maxillo-facial et sous anesthésie générale.

Nous expliquons donc certaines situations qui conduisent à procéder de cette manière :

  • Blessures au visage : les accidents et les coups violents à la bouche peuvent entraîner chez les enfants des blessures et des fractures de la mâchoire. Pour récupérer la structure anatomique de la bouche, il est nécessaire de réaliser des interventions par une équipe experte de chirurgiens maxillo-faciaux.
  • Malformations congénitales : Les patients souffrant de malformations des tissus durs et mous de la bouche nécessitent également une correction chirurgicale par des chirurgiens maxillo-faciaux. Les fentes labiales et palatines sont un exemple clair de ce besoin. Les chirurgies pour restaurer les fonctions de déglutition et d’élocution pour améliorer l’apparence du visage sont essentielles pour améliorer la qualité de vie et l’adaptation sociale de ces petits.
  • Oncologie pédiatrique : la présence de tumeurs dans la région maxillo-faciale nécessite une intervention chirurgicale en équipe pour exclure une malignité et assurer un traitement adéquat.
Equipe de dentiste et chirurgien;

Accompagnement des enfants après une chirurgie dentaire

Quel que soit le type de chirurgie dentaire pratiquée sur les enfants, après l’intervention, il sera nécessaire de leur prodiguer des soins pour favoriser leur prompt rétablissement.

Il est courant qu’ils présentent des douleurs, des saignements et un gonflement au cours de la période postopératoire. Mettez en œuvre ces conseils pour soulager leur inconfort :

  • Utilisez certains médicaments antalgiques indiqués par le chirurgien. Il est important de les administrer en suivant les recommandations du professionnel.
  • Le jour de la chirurgie, placez de temps en temps des compresses de glace sur la zone. Cela diminue l’inflammation.
  • Favorisez le repos pour améliorer la cicatrisation. Empêchez l’enfant de faire des mouvements rapides et brusques, comme ceux de la parole.
  • Proposez une alimentation douce et fraîche pour ne pas forcer la bouche et soulager douleurs et inconforts. Les yaourts, les glaces, les flans et les gelées sont de bonnes options.
  • Évitez d’utiliser des pailles et d’exposer la bouche de l’enfant à des sources de chaleur. Les boissons chaudes ne sont pas non plus favorables.
  • Maintenez l’hygiène bucco-dentaire avec la technique appropriée pour le cas. Nettoyez délicatement la zone 24 heures après la chirurgie. Le dentiste peut suggérer l’utilisation d’un antiseptique spécial pour ces jours.
  • Amenez votre enfant aux examens indiqués par le chirurgien. Ils sont nécessaires pour supprimer les points (le cas échéant) et vérifier l’évolution du processus.

Si la situation ne s’améliore pas, que l’enfant fait de la fièvre, s’évanouit ou a du mal à respirer, consultez immédiatement un médecin.

Être conscient de la période postopératoire et accompagner l’enfant dans sa convalescence l’aidera à se sentir mieux. Enfin, la chirurgie dentaire ne sera qu’un simple souvenir qui aura amélioré l’état de santé de sa bouche.

Cela pourrait vous intéresser ...
Endodontie chez l’enfant: à quel moment est-elle recommandée?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Endodontie chez l’enfant: à quel moment est-elle recommandée?

Pourquoi l'endodontie est-elle parfois nécessaire chez l'enfant? Quels sont les cas qui requièrent un traitement de ce type? etc...



  • Souza, A. C. R. A., Normandia, C. S., Melo, L. T., López Alvarenga, R., & Souza, L. N. (2011). Dientes neonatales: Reporte de un caso y revisión de la literatura. Avances en Odontoestomatología27(5), 253-258.
  • Biart, B. A., Martín, B. R., Prado, M. A. L., Alfonso, K. I. G., Ramos, S. L. R., & González, M. H. (2020). Dientes neonatales. Investigaciones Medicoquirúrgicas13(1).
  • Cazas Campos, L. V. Abordaje terapéutico de exodoncia en niños minimizando miedo y ansiedad (Doctoral dissertation).
  • Torres Heredia, Á. A. (2018). Factores asociados a pérdida prematura de dientes deciduos en niños menores de 8 años atendidos en la clínica estomatológica UAP-Tumbes 2013-2017.
  • Olaciregui Hernández, M. C., Castellanos Rodríguez, M. C., Florez Bayona, G., & Fernández Faverola, L. Identificación temprana de impactación de caninos maxilares mediante radiografías panorámicas digitales en niños de 6 a 12 años que asisten a las clínicas del niño de la Universidad Santo Tomás seccional Bucaramanga.
  • Farfan Layme, C. F. (2021). Tracción de canino retenido superior con aparatología ortodóntica fija utilizando ligadura metálica.
  • Cruz-Mondragón, A. C., Lara-Carrillo, E., Kubodera-Ito, T., Toral-Rizo, V. H., & Santillán-Reyes, A. M. Tratamiento ortodóncico por retención de incisivos superiores con dientes supernumerarios: Reporte de un caso clínico. Mis casos Clínicos de Odontopediatría y Ortodoncia, 75.
  • Monserrate Vera, P. D. (2021). Prevalencia de dientes supernumerarios y protocolo quirúrgico (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • da Costa, L. C., da Silva Mota, N., Miasato, J. M., Chevitarese, L., & da Silva, L. A. H. (2020). Mesiodens: la influencia en la autoestima del niño. Reporte de caso. Revista de Odontopediatría Latinoamericana9(2), 160-170.
  • Leite, A. B. C. C. (2020). FRENECTOMIA LINGUAL EM BEBÊS: REVISÃO DE LITERATURA. e-RAC9(1).
  • Costa, E. F. D. S. (2020). Frenectomia lingual em neonatos: quando realizar? Uma revisão de literatura.