Traumatisme dentaire chez les enfants: comment sauver la dent?

Durant l'enfance et l'adolescence, les accidents et traumatismes dentaires sont fréquents. Est-il possible de sauver la dent? Nous vous expliquons ici quel est le traitement.
Traumatisme dentaire chez les enfants: comment sauver la dent?

Dernière mise à jour : 26 avril, 2022

Les traumatismes dentaires chez les enfants et les adolescents peuvent compromettre à la fois les dents et les tissus de soutien. Souvent, ils surviennent à la suite d’accidents qui impliquent un impact dans la bouche. Le traumatisme dentaire peut être superficiel, mais souvent il entraîne un déplacement total ou partiel des dents. Dans les cas graves, il peut même provoquer une perte de la dent. Comment l’éviter?

Il ne faut pas oublier que les enfants présentent un risque plus élevé de souffrir de ces accidents en raison de leur environnement propre: les aires de jeu, la pratique de certains sports ainsi que le manque de coordination ou d’équilibre lors des premières années. En effet, il s’agit actuellement de la seconde cause de consultation en orthodontie pédiatrique.

Bien évidemment, à ce stade, il est primordial d’intervenir à temps avec les traitements adéquats pour sauver les dents et prévenir d’autres complications. Dans cet article, nous expliquons donc les façons d’agir face à ces accidents ainsi que les options thérapeutiques possibles.

Qu’est-ce qu’un traumatisme dentaire?

Les dents déplacées, fissurées, ou qui bougent, sont la manifestation d’un traumatisme dentaire. Egalement appelé “traumatisme alvéolaire”. Il s’agit d’une lésion qui affecte les structures dentaires (os alvéolaire, gencives et dents) ainsi que les lèvres, joues, langue et mâchoires. En général, il survient après un choc physique, une chute, un coup ou un accident qui impacte la bouche.

Tous les cas sont différents et peuvent compromettre une ou plusieurs zones de la cavité buccale. Les types de traumatismes les plus communs sont les suivants:

  • Contusions dentaires.
  • Fissures dans la couronne dentaire.
  • Fracture partielle ou total de la couronne (perte d’une partie ou de toute la dent).
  • Fracture de la racine.
  • Déplacement de la dent dans sa cavité osseuse.
  • Expulsion de la dent.

Facteurs de risque de traumatisme dentaire chez les enfants et adolescents

On estime que 50% des européens souffrent d’un traumatisme dentaire avant 16 ans. Ce dernier peut être léger ou grave. La plupart du temps, il se produit lors d’activités récréatives ou sportives.

Chez les enfants plus jeunes, entre un et trois ans, la difficulté à coordonner les mouvements, l’apprentissage de la marche ainsi que le développement moindre des réflexes, sont les principales causes de ce type d’accidents.

Toutefois, les cas les plus communs surviennent à partir de l’âge préscolaire, pendant les activités suivantes:

  • Cyclisme.
  • Patinage.
  • Football.
  • Basketball.
  • Jeux et coups à l’école.
  • Accidents de la circulation.
  • Skateboard.

Il est fondamental de savoir que la consultation chez un dentiste est essentielle, peu importe la cause et le type de traumatisme. En effet, même si les dents affectées sont des dents de lait, une intervention professionnelle est nécessaire. Dans ce dernier cas, les lésions peuvent entraîner des blessures ou des dommages permanents sur les dents définitives.

Traumatisme dentaire chez les enfants: traitements disponibles

Souvent, il est possible de sauver les dents s’il y a une intervention rapide et opportune. En ce sens, il faut agir avec prudence, et s’assurer que l’enfant est conscient et ne s’est pas blessé d’autres zones (lésions à la tête, nuque ou autre).

Le traitement des traumatismes dentaires dépend de leur gravité. Dans de nombreux cas, aucune intervention ne sera nécessaire. L’option sera plutôt de suivre l’évolution de la lésion. Ceci, bien sûr, après avoir appliqué les premiers soins, arrêté l’hémorragie (le cas échéant) et désinfecté la zone affectée. Dans d’autres contextes, il existe les propositions de traitement suivantes.

Restauration temporaire avec GIC

Les restaurations dentaires en verre ionomère revêtu sont une alternative pour les lésions légères ou modérées. Leur coefficient de dilatation est similaire à celui des tissus dentaires, ainsi que leur résistance à la compression. Aujourd’hui, le verre ionomère est principalement utilisé pour la prévention et le blocage des caries. C’est également une option viable pour les petites fractures ou fissures.

Restaurations en composite

Il s’agit de réparer une partie de la dent avec un matériau qui combine du verre résistant et des particules de plastique. C’est une option très polyvalente, puisqu’elle permet d’imiter de façon très naturelle la couleur et le dessin de la dent originale. Les restaurations en composite adhèrent parfaitement à la dent et durcissent en quelques minutes (ce qui accélère la récupération).

Réinsertion d’un fragment de dent fracturée

Une dent de lait fracturée ne doit jamais être réinsérée. Toutefois, une dent permanente peut l’être. En effet, si la fracture est légère et qu’il s’agit d’une dent définitive, le professionnel peut opter pour sa réinsertion. Cela permet de réduire les coûts et de garantir une esthétique naturelle. Le traitement est ensuite complété par d’autres interventions afin de sceller la fracture de la dent.

Attelle dentaire

L’attelle dentaire est intéressante pour les traumatismes légers sur les dents. Elles sont généralement recommandées lorsque les dents bougent ou se sont affaiblies. Principalement dans le cas des dents de devant. Il existe plusieurs types d’attelles. Les plus courantes sont les rigides et semi-rigides.

Traitement radiculaire

Egalement connu comme le traitement du canal radiculaire, ce traitement consiste à éliminer les bactéries du canal radiculaire infecté, prévenir la réinfection de la dent et sauver la dent naturelle. Il s’applique aussi bien sur les dents de lait que sur les dents permanentes. Cependant, il est préférable sur les dents définitives.

D’autres alternatives possibles sont la pulpotomie, l’apexification avec Ca(OH) 2/MTA, le coiffage pulpaire avec MTA/Ca(OH) 2 et GIC, le traitement du canal radiculaire avec la réimplantation et l’attelle, l’extrusion de la dent ainsi que l’extraction de la dent pour une prothèse dentaire.

Traumatismes dentaires chez les enfants et adolescents: que retenir?

Les enfants et les adolescents constituent une population à risque pour les traumatismes dentaires. En odontologie pédiatrique, il s’agit effectivement du deuxième motif de consultation le plus fréquent. Quoi qu’il arrive, c’est une situation d’urgence qui doit être traitée le plus rapidement possible par un dentiste.

Grâce au traitement adéquat, il est possible de restaurer la santé dentaire en quelques semaines. En revanche, le manque de soins peut conduire à des problèmes plus conséquents qui peuvent même causer la perte totale de la dent. La consultation et les contrôles dentaires sont donc essentiels, peu importe la gravité de la situation.