Tu es le plus beau de tous les enfants du monde

22 novembre 2017

Quand j’ai su que j’étais enceinte de toi, mon cœur débordait d’émotion. Ton père et moi avons couru pour annoncer la nouvelle à tes grands-parents qui, comme nous, ont tout de suite commencé à t’aimer.

Ma grossesse était vraiment une douce attente. Se sont passés neuf mois plein de beaux sentiments, mais aucun d’eux ne peut être comparé à ce que j’ai ressenti quand je t’ai vu pour la première fois. À cet instant, j’ai su que tu étais le plus beau de tous les enfants du monde.

J’ai fait très attention pendant ma grossesse et j’attendais les échographies pour voir ton visage lorsque tu étais dans mon ventre, mais rien n’est comparable à notre première rencontre, mon enfant.

Quand je t’ai tenu dans mes bras et que j’ai vu ton beau visage, j’ai pleuré, j’ai ri, je t’ai embrassé mille fois… J’étais folle d’amour pour toi. Cela m’a semblé incroyable que tu sois ici avec nous, que je puisse sentir ton petit corps chaud, ta peau douce, ton odeur agréable. Je pense que c’était le plus beau jour de ma vie !

Je me souviens avoir parcouru tout ton petit corps délicat avec mes yeux et mes mains. J’ai compté tes petits doigts et tes orteils, je t’ai inspecté et je me suis assuré à chaque instant que tu allais bien. Je t’ai regardé et je me suis perdue dans ton timide et tendre sourire, celui qui s’était dessiné pendant que tu dormais.

Je n’avais jamais vu un visage si doux ni de si beaux yeux. Même tes pleurs m’ont semblé tendres. Et encore, ton odeur de bébé m’a calmé; on ne peut la comparer même avec le meilleur parfum du monde.

Un bébé embrassé par sa maman pour lui dire "Tu es beau"

Tu as bouleversé mon monde

Depuis que tu es né, mes priorités ont changé. Maintenant, la chose la plus importante dans ma vie, c’est toi, et seulement toi mon bel enfant.

Je me sens capable de déplacer vent et marées si tu en as besoin. Il n’y a rien que je ne puisse faire pour toi, parce que tu m’as donné la force de surpasser tout obstacle, tout défi et toute trace de fatigue.

Je sais que toutes les mères pensent que leur enfant le plus beau de tous les enfants du monde, je le sens aussi, je ne peux pas m’en empêcher. Mais le fait que je te considère comme le plus bel enfant qui existe sur la Terre ne concerne pas seulement ton apparence physique, tu es beau pour qui tu es, car tu es mon enfant.

Et, lorsque je dis que tu as changé mon monde entier, je n’exagère pas. Je peux même dire que tu as transformé ma conception de l’amour et aussi ma conception de ce qui est beau.

Au-delà de ta beauté physique, tu es beau parce que tu es en vie, parce que tu es un enfant en bonne santé, car chaque jour tu profites de toutes tes capacités pour apprendre quelque chose de nouveau.

Tu es beau parce que tu t’accroches à la vie; à chaque battement et à chaque respiration. Chacune de tes inspirations me donne la force de me lever tous les jours et de faire tout ce qui est nécessaire pour développer ton potentiel.

« Il n’y a qu’un seul enfant magnifique dans le monde et chacune des mères l’a. »

-José Martí, leader latino-américain-

Un bébé endormi en souriant

La beauté est ce que je ressens pour toi

Les sentiments que tu éveilles en moi sont beaux. Jamais auparavant je n’avais ressenti autant de dévouement, de générosité, de passion, de tendresse, de paix et de détachement.

Depuis que tu es dans ma vie, mes désirs ne sont pas de satisfaire mes besoins, mais d’assurer ton bien-être. Je suis devenu une meilleure personne grâce à toi et c’est aussi une autre façon de concevoir la beauté.

Et maintenant, notre futur est aussi beau grâce à ta présence dans nos vies. Chaque jour en vaut la peine, parce que tu existes. Même si nous avons vécu une journée extrêmement difficile, tout s’efface au retour à la maison simplement en entendant ta voix ou en voyant ton visage.

Ta présence a également affecté la maison, qui est passée d’un environnement propre et ordonné à un chaos.

Et la vérité est que l’arrangement des ornements que nous avions sur la table est maintenant futile, parce que la maison est désormais insignifiante. La rigueur dont nous nous vantions n’est plus.

Et c’est encore mieux, parce que les statues de cire qui remplissaient auparavant les espaces de la maison ont été remplacées par des bouteilles, des couches, des vêtements, des couvertures et des jouets qui nous rappellent qu’ici entre ces murs vit le plus beau de tous les enfants du monde : toi.

 

A découvrir aussi