Les troubles digestifs chez le bébé

10 mars 2018
Les troubles digestifs peuvent être très inconfortables pour le bébé, mais avec le bon traitement, ils peuvent être soulagés. Voici quelques conseils simples pour les éviter.

Les troubles digestifs chez le bébé sont plus fréquents que nous le pensons. En effet, les statistiques montrent que 50% des bébés ont des troubles digestifs bénins dans leurs premiers mois de vie. Et ce, en raison de l’immaturité de leur système digestif. Ces problèmes peuvent être surmontés en douceur, avec des changements dans le régime alimentaire ou spontanément. Cependant, il est nécessaire de les reconnaître pour qu’ils n’affectent pas leur développement.

Les troubles digestifs chez le bébé

Les troubles digestifs chez le bébé peuvent être multiples et sont généralement assez inconfortables pour lui. Bien que ces troubles génèrent une inquiétude considérable chez les parents, il faut se rappeler qu’ils sont généralement assez fréquents. En outre, avec le bon traitement, l’inconfort peut être atténué. Voici quelques-uns des troubles dont le bébé peut souffrir :

Les coliques

Les coliques ou douleurs abdominales sont les troubles les plus bénins qu’un nouveau-né peut présenter. En particulier, lors de l’alimentation au biberon. Cela peut causer beaucoup de pleurs qui diminuent souvent lorsqu’ils peuvent enfin évacuer ou expulser les gaz. Pour soulager ces douleurs, vous pouvez effectuer des massages de l’estomac de haut en bas et dans le sens des aiguilles d’une montre.

Les diarrhées

Lors de l’allaitement, votre enfant fera des selles d’une consistance et d’une couleur particulière. Elles seront fines, granuleuses et d’une couleur jaune dorée. Si d’un autre côté vous lui donnez le biberon, ses selles seront inconsistantes et de couleur claire. Dans tous les cas, consultez immédiatement votre pédiatre, car il existe un risque de déshydratation. Généralement, la diarrhée chez les bébés est d’origine infectieuse.

Dans le sixième mois de la vie du bébé, il y a de nombreux changements tels que la naissance de ses dents.

Les régurgitations et les reflux

Les régurgitations se produisent à la fin de l’apport, quand le bébé expulse ce qu’il a pris en trop. Elles ne peuvent être évitées qu’en faisant très attention si le bébé se sent rassasié. On peut ainsi éviter qu’il ne mange plus qu’il n’en a besoin. Les reflux, de leur côté, sont des rejets ou des vomissements, pas toujours abondants, qui se produisent à la fin de l’apport. Ces derniers se produisent habituellement au moindre mouvement. Ils sont généralement associés à l’immaturité du tube digestif du bébé.

La constipation

L’incorporation d’aliments solides dans le régime alimentaire du bébé ou le changement du lait maternel à la formule peut causer des troubles digestifs tels que la constipation. Lorsque cela se produit, il est préférable de consulter le pédiatre. Et ce, même si, très probablement, il suffit seulement faire des changements dans l’alimentation du bébé.

Le hoquet

Ce dernier peut être assez persistant et durer longtemps. Mais c’est celui à craindre le moins, car il ne nuit pas au bébé. Il apparaît généralement sans cause apparente et disparaît spontanément. En effet, les bébés ont l’habitude d’avoir des épisodes de hoquet dans le ventre très souvent.

« Selon les statistiques, 55% des bébés souffrent de problèmes d’alimentation au cours de leur première année de vie ».

Quelles sont les causes des gaz ?

Les gaz peuvent être une indication que le système digestif du bébé continue à se développer. Certains bébés ne digèrent pas complètement le lactose et les protéines de la préparation pour nourrissons. Cela est dû au fait que les enzymes ne sont pas encore complètement actives. Bien que cette situation se résorbe habituellement spontanément pendant le développement du bébé, il est important d’informer le pédiatre pour trouver une solution.

Comment aider le bébé ?

  • Mettez le bébé dans une position verticale au moment de manger.
  • Vous devriez faire roter le bébé avec de légers tapotements sur le dos.
  • Vous pouvez lui faire un massage doux sur l’abdomen pour soulager la douleur.
  • Essayez de le nourrir avec de petites quantités.
  • Calmez le bébé quand il pleure pour l’empêcher d’avaler de l’air.
Le lait maternel est la meilleure option pour nourrir le bébé pendant les premières semaines de la vie.

Quels sont les symptômes des problèmes digestifs ?

Le moyen le plus rapide de détecter que l’enfant souffre de problèmes digestifs est d’analyser son attitude au quotidien. Par exemple, si après avoir mangé ou avoir dormi il est inconfortable, triste ou très attaché à vous, c’est peut-être parce qu’il se sent mal. Très probablement, pour soulager son inconfort, il voudra contracter et étendre ses jambes au niveau de l’estomac, en raison de la douleur causée par les gaz. Il peut aussi arriver qu’il pleure sans s’arrêter.

Ce type de troubles digestifs chez le bébé, bien qu’ils soient assez inconfortables et génèrent généralement pas mal d’inquiétude, sont tout à fait normaux dans les premiers mois de vie. Mais si vous avez des questions ou des préoccupations, il est préférable de consulter votre pédiatre.

 

 

A découvrir aussi