Comment détecter l’intolérance au lactose chez les bébés

25 décembre 2017
Être à l'affût des symptômes est la meilleure façon de résoudre l'inconnu et de détecter l'intolérance au lactose chez les bébés. Ci-dessous, nous vous présentons les symptômes qui décrivent ce problème.

Il est nécessaire de savoir que chez les nourrissons, la forme la plus fréquente de présentation de l’intolérance au lactose est la diarrhée aiguë qui, chez l’enfant d’âge préscolaire et à l’école, s’accompagne de douleurs abdominales récidivantes, de distension abdominale et de ballonnements.

Ce problème est l’une des principales causes de consultation chez le gastro-entérologue, explique le Dr Sylvia Cruchet, spécialiste de la gastro-entérologie et de la nutrition pédiatrique.

L’intolérance au lactose se caractérise par la présence de selles liquides, de distension abdominale avec des gaz, de ballonnements, de douleurs abdominales, de coliques intestinales et d’irritabilité.

Si le nourrisson ou l’enfant a moins de deux ans, il présente habituellement des dépôts acides. Ces derniers provoquent l’excoriation de la zone de la couche et de l’odeur acide ou de vinaigre.

Aucun de ces résultats n’est exclusif de la diarrhée due à l’intolérance au lactose, précise le Dr Cruchet. De plus, elle souligne qu’un antécédent clinique important est le moment de l’apparition de la diarrhée par rapport à l’ingestion de lactose.

Il est également essentiel d’étudier la relation entre la suspension de celui-ci et la disparition de la diarrhée.

Bébé avec biberon intolérance au lactose

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le sucre prédominant dans le lait et selon les experts du domaine, la cause de l’intolérance au lactose est l’incapacité des intestins à le digérer et à le transformer en ses constituants (glucose et galactose).

Cela résulte de la pénurie d’une enzyme (protéine) appelée lactose, qui est produite dans l’intestin grêle, ajoute le Dr Cruchet.

Un document publié par le spécialiste indique que 80% de la population mondiale souffrirait plus ou moins d’intolérance au lactose. De nombreuses personnes ont des symptômes qui rappellent le syndrome du côlon irritable.

Il souligne également que l’intolérance au lactose est un type de réaction indésirable à la nourriture. Cette réaction se produit par un mécanisme non-immunitaire, dont la fréquence est de 5 à 10 fois plus élevée que celle de type allergique.

Des niveaux élevés de lactose

Le lactose est présent dans le lait maternel de tous les mammifères, à partir de la fin de la grossesse et tout au long de la lactation.

De plus, c’est la principale source de glucides pour les prématurés et les nouveau-nés. Le lait maternel contient 7% de lactose, l’un des taux les plus élevés chez les mammifères, tandis que dans le lait de vache, la teneur en lait est de 4%.

Le lait de vache est utilisé comme substitut au lait maternel s’il est insuffisant ou absent.

Différents types d’intolérance au lactose :

  • Carence congénitale en lactase.
  • La carence en lactase primaire ou tardive.

La carence congénitale en lactase est très rare et probablement génétique. Sa symptomatologie commence dès la naissance.

L’un des symptômes qui permet d’identifier cette intolérance au lactose est la diarrhée qui apparaît au premier moment où le nourrisson ingère du lait maternel, du lait de vache ou d’autres produits à teneur en lactose.

Les enfants sont initialement en bon état général et ont un bon appétit, mais bientôt la déshydratation et l’acidose apparaissent.

L’incapacité à recevoir un traitement adapté vient s’ajouter à la malnutrition secondaire. Les spécialistes recommandent donc que l’arrêt du lactose entraîne une amélioration rapide des symptômes.

En revanche, la carence en lactase primaire ou tardive est due à la diminution normale de l’enzyme lactose dans la muqueuse intestinale.

Cela se manifeste après avoir quitté le sein de la mère et est observé dans un pourcentage élevé de la population humaine. La diminution de la lactase peut survenir tôt dans la vie (entre 1 et 3 ans).

Dans les populations où l’assainissement est médiocre et où les infections gastro-intestinales et la malnutrition sont plus fréquentes, la condition se manifeste plus tôt.

Bébé intolérance au lactose

Diagnostic de l’intolérance au lactose

Le Dr Sylvia Cruchet déclare que la façon la plus fréquente d’établir ce diagnostic se fait grâce au pH et à la réduction des substances dans les selles. Il s’agit en effet d’une technique économique et disponible dans tous les services cliniques.

Cette méthodologie de diagnostic est particulièrement utile chez le nourrisson, mais elle est moins fiable à un âge plus avancé.

Le test choisi pour le diagnostic est le test de l’hydrogène dans l’air expiré, mais les enfants doivent être assez âgés pour souffler dans une ampoule.

 

A découvrir aussi