Traitement des caries chez les enfants sous sédation profonde : ce qu'il faut savoir

La sédation profonde peut être une alternative au traitement des caries chez certains enfants. Découvrez ici en quoi elle consiste et à quel moment elle est utilisée.
Traitement des caries chez les enfants sous sédation profonde : ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 12 septembre, 2022

Prendre soin de la santé bucco-dentaire de nos enfants est non seulement essentiel pour le bon développement des fonctions de la bouche, mais évite également les traitements dentaires inconfortables ou difficiles. Dans tous les cas, malgré les efforts de nombreux parents, les caries chez les enfants surviennent très fréquemment. Et il est parfois nécessaire de les traiter sous sédation profonde.

La carie est la pathologie buccale la plus répandue chez l’enfant. Il s’agit de la destruction progressive des tissus durs des dents. Cette perte minérale se produit en raison de l’action des acides produits par les bactéries dans la bouche lors de la métabolisation des glucides dans l’alimentation. La maladie peut affecter à la fois les dents de bébé et les dents permanentes.

Le traitement des caries est essentiel pour éviter que la maladie ne progresse et n’entraîne des complications dans la santé de l’enfant. En général, il est généralement résolu avec des procédures simples lors de consultations dentaires de routine. Cependant, il existe des situations particulières qui peuvent conduire à des caries nécessitant un traitement sous sédation profonde. Continuez à lire et découvrez-en plus sur cette façon de retrouver la santé bucco-dentaire.

Qu’est-ce que la sédation profonde pour traiter les caries chez les enfants ?

La sédation profonde pour traiter les caries chez les enfants consiste en l’administration d’un médicament sédatif pour calmer et induire le sommeil chez l’enfant. De cette façon, le système nerveux central de l’enfant est déprimé. Il restera donc immobile pendant que le dentiste effectuera toutes les procédures nécessaires pour rétablir la santé bucco-dentaire.

Les médicaments utilisés ont un début d’action très rapide et provoquent des effets somnolents et amnésiques. Le midazolam intraveineux est généralement l’option la plus utilisée chez les enfants. De cette façon, le petit reste endormi pendant une période de 2 ou 3 heures qui servent à effectuer toutes les interventions nécessaires en une seule séance.

Pour réaliser ce type de sédation, le mineur doit être suivi par un anesthésiste, une infirmière ou un anesthésiste dentaire. Ce professionnel surveille la saturation en oxygène, la fréquence et le rythme cardiaques et la pression artérielle tout au long de la procédure.

En 2019, l’American Academy of Pediatrics (AAP) et l’American Academy of Pediatric Dentistry (AAPD) ont publié de nouvelles directives pour fournir en toute sécurité une sédation ou une anesthésie aux enfants. Les dentistes et les chirurgiens buccaux qui traitent des enfants pour des caries sous sédation profonde doivent tenir compte de ces directives pour assurer la sécurité de leurs patients.

Une professionnelle qui applique une sédation profonde à un enfant.

Quand la sédation profonde est-elle nécessaire pour traiter les caries chez les enfants ?

La sédation profonde pour le traitement des caries chez les enfants n’est jamais le premier recours. Ce type d’intervention est choisi lorsque les techniques conventionnelles, avec anesthésie locale ou sédation plus douce, ne sont pas possibles. Différentes situations peuvent amener le dentiste à suggérer aux parents d’utiliser ce type de sédation chez les mineurs :

Lorsqu’il est impossible pour l’enfant de rester immobile

Les traitements dentaires nécessitent la collaboration du mineur pour réaliser des actes de haute précision en toute sécurité. Le petit doit donc rester immobile et la bouche ouverte pendant une longue période de temps.

Si l’enfant est très anxieux ou craintif

La consultation dentaire génère du stress et de la peur chez les plus petits, qui peuvent refuser de se faire soigner ou souffrir beaucoup pendant le traitement. Dans de tels cas, il est préférable de recourir à une sédation profonde.

Lorsque le mineur a un handicap ou des besoins particuliers

Lors de l’exécution du traitement, il est idéal d’éviter les mouvements spontanés ou involontaires typiques de certains troubles. Ainsi, si l’enfant a un handicap ou des besoins particuliers, il est préférable de recourir à la sédation profonde. Elle est également utilisée dans les cas où l’enfant ne comprend pas ou n’obéit pas aux ordres du dentiste.

S’il y a un besoin de plusieurs traitements dentaires, la sédation profonde est une option pour traiter les caries

Lorsque plusieurs traitements consécutifs doivent être effectués, la sédation profonde peut être l’option indiquée pour résoudre tous les problèmes dentaires en une seule séance. Et ne pas soumettre l’enfant à un traitement lourd et épuisant.

Autres types de sédation en orthodontie

Il existe d’autres alternatives de sédation chez l’enfant qui peuvent également être utiles selon les particularités de chaque cas clinique. Les antécédents médicaux de l’enfant, son comportement et la durée de l’intervention à effectuer sont des aspects que le dentiste prendra en compte lors du choix du type de sédation. Ensuite, nous mentionnons ces options qui aident les plus petits lors des traitements dentaires.

  • Sédation consciente par inhalation : Elle consiste à utiliser du protoxyde d’azote, également appelé gaz hilarant. Il est administré avec de l’oxygène à travers un masque placé sur le nez du patient.
  • Sédation consciente légère ou modérée : consiste en l’administration d’un ou plusieurs médicaments qui permettent à l’enfant d’être plus détendu, mais éveillé. Il peut même collaborer ou faire ce que le dentiste lui dit.
  • Anesthésie générale : C’est le dernier recours pour le traitement oral chez les enfants. Ce choix se portera sur les cas où les autres alternatives ne sont pas possibles.
Zoom sur une dent cariée.

Traitement des caries

Une fois l’enfant sous sédation, il est temps pour le dentiste de traiter les caries dans la bouche. Pour cela, le professionnel pourra choisir entre différentes thérapies selon le type, la profondeur et la gravité de la blessure. Et si la partie touchée est temporaire ou permanente :

  • Obturations : les tissus carieux sont retirés et remplis de matériaux biocompatibles, à la fois dans les dents temporaires et permanentes.
  • Pulpotomie : elle est réalisée lorsque la carie atteint la pulpe des dents temporaires.
  • Couronnes métalliques : si, lors du retrait du tissu carieux des dents temporaires, il reste peu de restes dentaires, des couronnes métalliques sont placées pour redonner la forme, permettre une mastication correcte et économiser de l’espace.
  • Endodontie : si le dommage atteint la pulpe d’une dent permanente, il est nécessaire d’effectuer un traitement de canal. La technique variera si la racine a fini de se former ou n’a pas encore terminé son développement.
  • Extraction dentaire : lorsqu’il y a beaucoup de destruction ou une infection associée, l’extraction de l’élément dentaire est indiquée. Si une dent de lait est retirée, un mainteneur d’espace doit être placé pour préserver l’emplacement de l’éruption de la dent définitive.

La meilleure option est la prévention

La sédation profonde est une alternative utile pour traiter les caries chez certains enfants. Profiter de ses bienfaits aidera les enfants qui sont plus craintifs, agités ou qui ont d’autres difficultés spécifiques à atteindre une santé bucco-dentaire adéquate.

Enfin, rappelez-vous que bien qu’il existe de nombreuses options de traitement pour répondre au mieux aux différents problèmes bucco-dentaires, la meilleure option reste toujours la prévention. Assurer à l’enfant une hygiène bucco-dentaire adéquate, une alimentation adéquate et l’emmener fréquemment chez le dentiste est le moyen idéal de prendre soin de son sourire.

Cela pourrait vous intéresser ...
À quelle fréquence les enfants doivent-ils se rendre chez le dentiste ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
À quelle fréquence les enfants doivent-ils se rendre chez le dentiste ?

Des visites régulières chez un professionnel de la santé bucco-dentaire sont essentielles pour prendre soin des dents de vos enfants.



  • Coté, C. J., & Wilson, S. (2019). Guidelines for monitoring and management of pediatric patients before, during, and after sedation for diagnostic and therapeutic procedures. Pediatric dentistry41(4), 26E-52E.
  • Muñoz Villanueva de Evans II, M. N. (2021). Nivel de sedación consciente en relación a la administración oral de midazolam con tres vehículos diferentes en pacientes del programa de Odontopediatría de la Universidad Científica del Sur.
  • de Jesús Guerrero-Cordero, J., Villalobos-Domínguez, E. I., Villafuerte-García, A., & Andrade-Flores, F. (2018). Seguridad del manejo estomatológico de pacientes pediátricos bajo sedación consciente en la clínica de odontopediatría. Revista de Sanidad Militar54(2), 79-82.
  • González Estévez, G. E., & Villaman Piña, Y. (2021). Efectividad y seguridad del uso del óxido nitroso para sedoanalgesia en odontopediatría: revisión bibliográfica (Doctoral dissertation, Santo Domingo: Universidad Iberoamericana (UNIBE)).
  • Cusme Baltán, E. R. (2020). Efectividad del óxido nitroso en odontopediatría (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Velasquez Vasquez, F. R. (2018). Sedación consciente en odontología pediátrica.
  • Vivanco Morales, M. G. (2019). Técnica de sedación consciente para disminuir el temor y la ansiedad en pacientes odontopediátricos (Bachelor’s thesis, Universidad Nacional de Chimborazo, 2019).
  • Proaño, M. I. N. (2021). “Efectividad de la sedación prequirúrgica y su nivel de recuperación postoperatoria en pacientes pediátricos entre 2 y 8 años en el Hospital Vicente Corral Moscoso y Hospital José Carrasco Arteaga. Universidad de Cuenca 2019”.
  • Fernández-Cantalejo Padial, J. (2021). Evaluación de la sedoanalgesia en los procedimientos diagnósticos-terapéuticos en niños.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.