Caries précoces de l'enfance

09 janvier, 2021
Associées à une grande consommation de sucres et à une hygiène orale déficiente, les caries précoces de l'enfance constituent une pathologie habituelle dans la bouche des jeunes enfants.

Les caries précoces de l’enfance constituent une maladie très fréquente dans la bouche des jeunes enfants. Il s’agit d’une pathologie qui progresse rapidement et qui est capable de détruire les dents de l’enfant. Heureusement, on peut la prévenir.

Nous allons, dans cet article, vous expliquer tout ce que vous devez savoir pour éviter que les bactéries et les sucres ne se combinent et touchent la cavité buccale de votre bébé.

Que sont les caries précoces de l’enfance ?

Les caries précoces de l’enfance sont aussi connues sous le nom de syndrome du biberon. Ce sont ces lésions carieuses qui se présentent sur les éléments temporaires des jeunes enfants. Cette maladie infectieuse se caractérise par sa progression rapide et agressive.

Elle commence généralement peu de temps après la poussée des dents de lait et se manifeste surtout sur les surfaces lisses des dents antérieures, une localisation peu commune pour les caries. Elle est plus fréquente sur les incisives supérieures.

Ces caries s’associent à la grande exposition des éléments dentaires temporaires à des liquides sucrés. Par exemple, le lait artificiel, les jus et autres boissons sucrées de manière artificielle.

Le sucre reste collé aux surfaces dentaires et est utilisé par les bactéries présentes dans la bouche. Celles-ci produisent alors des acides qui enlèvent leurs minéraux aux dents et les détruisent progressivement. C’est ainsi qu’apparaissent les caries.

Les caries d'un enfant.

Comment détecte-t-on les caries précoces de l’enfance ?

Comme nous l’avons mentionné, la localisation la plus fréquente est celle des dents frontales supérieures. Néanmoins, les caries peuvent apparaître sur n’importe quelle pièce temporaire.

La maladie commence par une lésion du nom de tache blanche. Il s’agit d’un changement dans l’opacité de la dent que, généralement, seul l’œil de l’odontologue peut diagnostiquer. Elle dérive ensuite vers des taches sombres, noires ou marrons. Celles-ci ont une forme semi-circulaire ou en demi-lune. Elles s’étendent vers les parois latérales de la dent, de la gencive jusqu’en bas de la dent.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le petit peut ressentir une douleur et un gonflement autour de l’élément dentaire, ou souffrir d’infections et de fractures de la couronne de la dent. Il peut aussi perdre cette dernière. Si la pathologie suit son cours, il est commun de voir les jeunes enfants n’avoir que des restes de racines de dents de lait dans la bouche.

Cette maladie complique les fonctions normales : la mastication et la communication du petit. Par ailleurs, étant donné que l’espace que les dents de lait doivent garder pour les dents définitives est perdu, la mauvaise position des dents voisines ou des dents permanentes au moment où elles poussent est favorisée.

Le facteur esthétique et social constitue aussi une complication à prendre en compte. L’enfant peut devenir l’objet de moqueries ou avoir une image négative de lui-même.

Si vous remarquez l’une de ces manifestations dans la bouche de votre enfant, consultez immédiatement l’odontopédiatreUn traitement mis en place rapidement garantira un meilleur pronostic et sera moins invasif.

Les causes des caries précoces de l’enfance

Nous avons déjà souligné que la principale origine des caries précoces de l’enfance est le contact fréquent des dents temporaires avec le sucre. Ainsi, les dents qui ont poussé tout récemment ou qui présentent des défauts au niveau de leurs tissus durs, comme une hypoplasie, sont plus vulnérables.

Les liquides sucrés associés à cette maladie sont le lait artificiel ainsi que les jus et rafraîchissements. Il existe aussi un lien entre cette maladie et des enfants qui utilisent des tétines imprégnées de sirop, de miel ou de sucre. Les probabilités de voir des lésions apparaître augmentent si les boissons sucrées s’administrent et restent en bouche quand le bébé s’endort.

L’utilisation prolongée du biberon, que l’enfant s’en serve pour jouer pendant la journée ou s’endorme avec et le garde dans la bouche toute la nuit, aggrave encore plus la situation. L’absence d’habitudes en termes d’hygiène orale empire aussi ce cadre.

L’allaitement maternel à la demande et prolongé n’est, en soi, pas associé à cette pathologie. Néanmoins, s’il est combiné à une mauvaise hygiène orale, avec l’habitude d’allaiter pendant que l’enfant dort et avec la consommation d’autres glucides, il peut devenir cariogène.

Certaines pratiques et habitudes familiales permettent également aux bactéries responsables des caries d’arriver de façon précoce dans la cavité buccale du bébé. Par exemple, lui faire des bisous sur la bouche, souffler sur sa nourriture, la goûter, nettoyer sa tétine avec notre propre salive sont des attitudes qui aident cette maladie à se développer.

Comment peut-on les prévenir ?

En tant que parent, vous pouvez éviter l’apparition des caries précoces de l’enfance en mettant en pratique des habitudes d’alimentation et d’hygiène qui favorisent la bonne santé buccale de votre enfant. Voici donc quelques conseils pour prévenir cette maladie :

  • Bon usage du biberon : n’utilisez le biberon que pour administrer le lait artificiel, le lait maternel ou de l’eau, sans ajouter de sucre. Évitez de vous servir du biberon pour faire boire des jus ou d’autres boissons sucrées à votre enfant. Ces boissons doivent être évitées avant 6 mois. Si vous décidez de lui en donner après cet âge, vous devez essayer de réduire leur quantité et leur fréquence. Pensez également à les servir dans des verres ou des tasses. Nous vous recommandons de commencer à utiliser une tasse avant le premier anniversaire de l’enfant.
  • Ne pas endormir l’enfant avec des boissons sucrées : il est important d’apprendre au bébé à s’endormir sans son biberon. Si cela n’est pas possible, mettez-y de l’eau et non du lait ou des boissons sucrées.
  • Bon usage de la tétine : elle ne doit plus être utilisée après les deux ans de l’enfant. Ne la trempez jamais dans des substances sucrées, des jus, des sirops, du miel.
  • Favorisez une alimentation saineessayez de donner des aliments variés, naturels et nutritifs à votre enfant. Évitez ou réduisez la consommation d’aliments transformés qui contiennent beaucoup de sucres. Limitez les friandises et diminuez la quantité de jus que vous lui donnez. L’eau est la meilleure boisson possible. Souvenez-vous que, jusqu’à six mois, le bébé ne doit se nourrir que de lait maternel ou, le cas échéant, de lait artificiel, selon les recommandations du pédiatre.
Des caries noires.

  • Hygiène orale : nettoyez la bouche de votre bébé après l’avoir nourri, même s’il n’a pas encore de dents. Utilisez de la gaze ou une serviette propre et humidifiée pour laver ses gencives. Dès que la première pièce dentaire commence à pousser, vous devez la brosser. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, vous pouvez introduire du dentifrice et du fil dentaire pour compléter ce processus. Souvenez-vous que vous devez vous-même vous occuper du brossage jusqu’à ce qu’il soit capable de le faire tout seul.
  • Utilisation du fluor : le fluor est un élément qui aide à prévenir les caries. Il peut s’administrer à travers l’eau de boisson, sous forme de gouttes ou de comprimés. On le retrouve aussi dans les dentifrices et sous des formes thérapeutiques chez le dentiste. L’odontologue vous indiquera le moyen le plus adéquat en fonction de l’âge et des besoins particuliers de l’enfant.

Vous êtes responsable de la bouche de votre bébé

Avant le premier anniversaire de votre enfant, vous devrez réaliser une première consultation avec l’odontopédiatre. Le professionnel examinera ainsi la bouche de votre bébé pour voir si tout va bien. Il vous donnera également les conseils nécessaires pour pouvoir prendre soin de sa santé buccale.

Faites attention à la bouche de votre enfant ; observez-la quand vous la lavez et soulevez ses lèvres. Si, à un moment donné, vous remarquez des taches blanches ou foncées ou une lésion sur les éléments dentaires, prenez rendez-vous avec le dentiste pour résoudre ce problème.

Évitez les habitudes de contagion. Ne partagez pas les ustensiles qui entrent en contact avec la bouche de l’enfant pour éviter que votre salive (qui peut contenir des bactéries) ne touche celle de votre bébé. Évitez aussi de goûter sa nourriture, de sucer sa tétine pour la nettoyer ou de lui faire des bisous sur la bouche. Si vous avez des caries actives, traitez-les pour diminuer le niveau de bactéries.

Vous savez maintenant comment prendre soin de la bouche de votre petit et éviter les caries précoces de l’enfance. Vous devrez peut-être procéder à quelques changements ou introduire de nouvelles habitudes, mais tout cela garantira une bonne santé buccale à votre enfant.

  • Torres-Ramos, Gilmer, et al. “Impacto de la caries de la infancia temprana en la calidad de vida relacionada a la salud bucal en niños peruanos menores de 71 meses de edad.” Odontología sanmarquina 18.2 (2016): 87-94.
  • Ramírez, Mario Alberto Maldonado, et al. “Lactancia materna y caries de la infancia temprana.” Revista de Odontopediatría Latinoamericana 6.2 (2020): 90-98.
  • Revelo Navarrete, Carlos Eduardo. Prevalencia y severidad de caries de la primera infancia y sus factores de riesgo en niños de edad preescolar. BS thesis. Quito: UCE, 2019.
  • Pérez, Cristian Ubaldo Landa, et al. “Caries de la infancia temprana, una revisión contemporánea.” Contexto Odontológico 9.18 (2019): 64-73.
  • Asociados, Coordinadores. “Primer consenso nacional sobre alimentación en el primer año de la vida.” Acta Pediátrica de México 28.5 (2007): 213-41.
  • Guerra, María Herminia, et al. “Hábitos alimenticios y su relación con la caries de la primera infancia.” (2018).
  • Cabanillas Colán, Mónica Alejandra, Frank Fernando García Meléndez, and Anthony Andrei Alanya Andamayo. “Prevención de caries de infancia temprana en pacientes atendidos por estudiantes de pregrado en el Centro Dental Docente de la Universidad Peruana Cayetano Heredia, Lima-Perú, 2016-2018.” (2020).
  • García Suárez, Alberto. “Caries temprana de la infancia. Prevención y tratamiento. Presentación de un caso.” (2019).