Traitement de la grossesse extra-utérine: médicaments ou chirurgie ?

La grossesse extra-utérine est une condition dans laquelle le bébé se développe en dehors de l'utérus. Si elle n'est pas traitée, elle peut avoir de graves conséquences pour la femme enceinte.
Traitement de la grossesse extra-utérine: médicaments ou chirurgie ?
Leidy Mora Molina

Rédigé et vérifié par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

La grossesse extra-utérine survient lorsque le bébé commence à se développer en dehors de l’utérus, généralement dans les trompes de Fallope. Il s’agit d’une grossesse non viable. Le traitement de cette condition se base sur l’utilisation de médicaments ou la chirurgie et doit être effectué chaque fois que cette condition est détectée.

L’incidence des grossesses extra-utérines en Amérique du Nord est de 19,7 cas pour 1 000 grossesses et représente l’une des principales causes de mortalité maternelle au cours du premier trimestre.

Découvrez ci-dessous ce qu’est la grossesse extra-utérine et comment peut-on la traiter.

Qu’est-ce qu’une grossesse extra-utérine ?

Normalement, l’ovule fécondé s’implante dans l’utérus pour donner lieu au développement du bébé. Mais, quand on parle de grossesse extra-utérine, l’implantation de l’ovule a lieu dans une autre zone, généralement à l’intérieur des trompes de Fallope. Cet endroit ne remplissant pas les conditions nécessaires pour héberger l’embryon, il n’a aucune chance de survivre.

90 % des grossesses extra-utérines sont tubaires. C’est-à-dire qu’elles s’établissent dans les trompes de Fallope. Les 10 % restants ont lieu dans les ovaires, dans le col de l’utérus, à la jonction des trompes et de l’utérus ou dans l’abdomen.

Parmi les facteurs de risque de développer une grossesse extra-utérine figurent les suivants :

  • Maladie inflammatoire pelvienne, endométriose ou infections sexuellement transmissibles.
  • Antécédents de grossesse extra-utérine.
  • Grossesse avec dispositifs intra-utérins (DIU), avec contraceptifs progestatifs et ligature des trompes.
  • Chirurgie des trompes ou des trompes de Fallope.
  • Fécondation in vitro ou autres traitements de fertilité.
  • Tabagisme maternel.

La symptomatologie de la femme enceinte dépendra du lieu d’implantation de l’embryon. Elle se manifeste généralement par des douleurs abdominales intenses et des saignements vaginaux, dans un contexte d’absence de règle (aménorrhée) au cours des dernières semaines.

Les grossesses extra-utérines ne peuvent pas arriver à terme. Car elles entraînent des complications potentiellement graves pour la mère, telles que la rupture des trompes de Fallope et des hémorragies gynécologiques. Dans certains cas, cela peut avoir des conséquences mortelles pour la mère.

Il convient de noter qu’une grossesse extra-utérine ne peut être évitée, mais ses complications peuvent l’être. Pour cette raison, vous devriez consulter un médecin dès que possible si les symptômes susmentionnés surviennent. Grâce à une échographie et à certains tests sanguins, tels que les taux de gonadotrophine chorionique humaine (HCG), la possibilité de ce diagnostic sera évaluée. S’il est confirmé, il doit être traité immédiatement.

grossesse extra-utérine.

Méthotrexate pour le traitement de la grossesse extra-utérine

En ce qui concerne le traitement, le choix dépendra du degré d’évolution de la grossesse. S’il est diagnostiqué dans les 6 premières semaines (lorsque les niveaux d’hormones sont encore bas), le traitement de choix est l’administration de méthotrexate.

Ce médicament cytotoxique est un antagoniste de l’acide folique. Il arrête donc la croissance des cellules qui se divisent rapidement avant qu’elles ne se développent et ne décomposent les tissus. Ensuite, le corps de la femme se charge d’absorber ceux qui ont déjà poussé.

Le méthotrexate affecte la division cellulaire normale, comme la moelle osseuse. Il est donc contre-indiqué dans les conditions suivantes :

  • Sac gestationnel de plus de 3,5 centimètres et mouvement du sac embryonnaire.
  • Allaitement en cours.
  • Altérations de la fonction rénale et hépatique.
  • Modifications des tests hématologiques.
  • Anémie.
  • Certaines maladies pulmonaires et gastriques.

La dose indiquée est une injection intramusculaire de méthotrexate de 50 milligrammes par jour. Par la suite, les taux d’hormones hCG sont mesurés pour évaluer la nécessité de doses supplémentaires.

Des effets secondaires tels que des douleurs abdominales, des nausées, de la diarrhée, de la fatigue, des frissons et des étourdissements peuvent survenir après l’administration de ce médicament. Bien qu’ils soient rares.

Schéma d'une grossesse extra-utérine.

Chirurgie pour traiter la grossesse extra-utérine

La chirurgie est une option lorsque la grossesse a plus de 6 semaines et qu’il existe un risque de saignement dû à une rupture tissulaire. Ou lorsqu’une rupture de grossesse extra-utérine est détectée.

Cette intervention chirurgicale est réalisée par une approche laparoscopique ou par une incision abdominale (laparotomie). En laparoscopie pelvienne, le médecin pratique une petite incision près du nombril et utilise une caméra pour visualiser et retirer les tissus. Dans les cas graves nécessitant une reconstruction des trompes ou d’autres tissus, ou leur ablation, le spécialiste indiquera probablement une laparotomie.

Que se passe-t-il après le traitement ?

Après une grossesse extra-utérine, les niveaux de HCG doivent être contrôlés. À ce moment, le spécialiste évaluera s’il y a eu des complications anatomiques. Puis, selon la cause présumée de la grossesse extra-utérine, il est possible d’avoir un bébé.

De nombreuses femmes peuvent tomber enceintes après cette condition et mener une grossesse normale. Dans d’autres cas, il peut être difficile pour elles de tomber enceinte à nouveau ou de répéter une grossesse extra-utérine.

Pour détecter précocement cette situation, il est primordial d’avoir une évaluation médicale et de se rendre chez le professionnel après la deuxième ou la quatrième semaine d’aménorrhée. L’objectif est effectivement d’éviter des complications telles que la rupture de la masse ectopique et l’hémorragie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Œuf creux ou grossesse anembryonnaire: causes et traitement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Œuf creux ou grossesse anembryonnaire: causes et traitement

L'œuf creux ou grossesse anembryonnaire est une grossesse où le bébé ne se forme pas. Elle aboutit généralement à une fausse couche.



  • Chen, X (2017). Metotrexate en embarazo ectópico. Revista Médica Sinergia ISSN 2215-4523
    Vol.2 Num:5 Mayo 2017 pp:19-23.
  • Progresos de Obstetricia y Ginecología (2007).  Embarazo ectópico.  Vol. 50. Núm. 6. páginas 377-385 (Junio 2007)
  • Tenore, J (200). Ectopic Pregnancy. Am Fam Physician. 2000 Feb 15;61(4):1080-1088.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.