Tout ce que vous devez savoir sur l'allaitement avant l'accouchement

Connaître les faits de base sur l'allaitement avant d'accoucher est crucial. Ici, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir pour être plus à l'aise pour le grand jour.
Tout ce que vous devez savoir sur l'allaitement avant l'accouchement
Leidy Mora Molina

Rédigé et vérifié par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 09 décembre, 2022

Nous sommes convaincus que l’allaitement maternel est le meilleur aliment pour le bébé. Cependant, c’est un processus qui, bien que naturel, génère des inquiétudes et une certaine peur chez les mères avant même d’accoucher. Quand dois-je proposer le sein? Serais-je capable? Est-ce qu’allaiter fait mal? Tels sont les principaux doutes qui envahissent les femmes enceintes face à l’accouchement. Par conséquent, ci-dessous, nous clarifierons certaines questions fréquemment posées sur l’allaitement et l’accouchement.

Allaitement ou lait maternisé?

Il n’y a pas d’aliment plus parfait pour le bébé que le lait maternel. En effet, il contient la composition appropriée de graisses, de glucides, de protéines, de vitamines et de minéraux pour chaque étape de la croissance du bébé. Il doit être exclusif jusqu’à 6 mois. C’est-à-dire sans ajouter d’eau ou d’autres aliments, tels que du lait maternisé, des infusions ou des jus.

D’autre part, il y a le lait maternisé, dont la base est le lait de vache mais avec des modifications dans ses composants pour ressembler au lait maternel. Cependant, il n’est pas identique et n’a pas les composants biologiques de la mère.

Les bienfaits de l’allaitement sont incalculables. Tant pour la santé du bébé que pour celle de sa maman et même pour l’établissement du lien affectif entre les deux. Cependant, il ne faut pas négliger le fait que, dans de nombreux cas, le lait maternisé est une option nécessaire. Surtout lorsque la mère ne peut pas allaiter pour une raison quelconque, comme une maladie.

Serais-je capable de suivre l’allaitement après l’accouchement?

C’est la question qui envahit le plus les femmes enceintes et la réponse est oui. Toutes les femmes ont la capacité d’allaiter leurs enfants. Tout notre corps et nos glandes mammaires sont préparés dès le début de la grossesse pour garantir l’alimentation du bébé.

Au début, vous devez être constante pour vous assurer que l’allaitement s’installe puis ce sera ensuite plus facile.

Par conséquent, il est préférable d’ignorer les expériences des autres. Souvent, il n’y a pas assez de connaissances ou de soutien pour réussir l’allaitement.

Un bébé à la naissance sur la peau de sa maman.

Quand dois-je commencer l’allaitement?

Vous pouvez commencer à allaiter le bébé dès sa première heure après la naissance. Après l’accouchement, le contact peau à peau est recherché dès que possible. Le bébé doit être encouragé à prendre le sein instinctivement et à commencer à téter en rythme.

Tout d’abord, vous devriez profiter de cette heure magique avec votre bébé sur vous. À ce moment-là, alors que la naissance a lieu, il est probable que le petit commence à ramper jusqu’à atteindre votre poitrine.

Dans le cas où le bébé est né par césarienne, après l’opération, vous devez immédiatement établir l’allaitement. Tout d’abord, trouvez une position d’allaitement confortable pour vous et qui ne cause pas de douleurs abdominales.

La fréquence des tétées chez le nouveau-né

Pendant la première semaine, cela peut varier d’un bébé à l’autre. Cependant, il est recommandé d’instaurer l’allaitement selon la demande libre (à chaque fois que le bébé en a besoin). Désormais, lorsque le lait arrive, ce qui se produit entre le deuxième et le quatrième jour, il est normal que le petit tète entre 8 et 12 fois par jour.

Par rapport à la durée de chaque tétée, cela varie aussi selon les cas. Les tétées durent généralement de 15 à 45 minutes, pendant que le bébé s’habitue à téter efficacement.

Comment savoir si bébé a faim ?

Vous devez évaluer si l’enfant présente certaines des manifestations suivantes suggérant la faim :

  • Il tourne la tête du côté où il est en contact avec la mère.
  • Il tire la langue.
  • Le bébé lèche ses lèvres.
  • Il est inconfortable lorsqu’il dort.
  • Il fait du bruit.
  • Le bébé ouvre les yeux.
  • Il mer ses mains dans sa bouche.
  • Il pleure et ne se calme pas.

Enfin, il est préférable d’éviter que le bébé pleure à cause de la faim. Car lorsqu’il devient irrité, il sera plus difficile de téter. Aux premiers symptômes décrits ci-dessus, offrez le sein. Avec le temps vous vous habituerez à ces manifestations et vous saurez quand intervenir.

Comment savoir si le bébé prend correctement le sein ?

Le succès de l’allaitement repose sur une bonne prise du sein. Pour cela, il faut diriger votre mamelon vers le palais du bébé, à la recherche d’une prise complète et hermétique sur l’aréole.

Idéalement, pendant que vous êtes au centre de santé, la sage-femme vérifie que tout se passe bien. Si ce n’est pas le cas, il est possible d’apprendre la bonne technique, qui est celle qui ne cause pas d’inconfort. N’oubliez pas qu’une mauvaise prise du sein provoque des douleurs et des dommages au mamelon. En plus d’interférer avec l’alimentation du nouveau-né.

Est-ce que l’allaitement fait mal après l’accouchement?

L’allaitement ne devrait pas causer de douleur. Les premiers jours d’allaitement, vous pouvez ressentir un certain inconfort, car le tissu éprouve une nouvelle sensation. Lorsque la douleur devient modérée à sévère ou qu’il y a des fissures dans les mamelons, cela est le produit d’une mauvaise prise du sein par le bébé mais ne doit pas être considéré comme une situation normale.

Si cela vous arrive, parlez-en au plus vite avec votre sage-femme pour trouver la bonne solution et éviter un sevrage précoce.

Quels sont les signes que le lait est suffisant ?

La clé pour avoir suffisamment de lait et répondre à la demande du bébé est d’allaiter à la demande. En effet, plus vous tétez, plus vous produisez de lait.

Pour savoir si le bébé est rassasié, vous pouvez vous laisser guider par les signes de faim du bébé. S’il se sent irritable, pleure constamment, demande le sein tout le temps.

Une autre façon est de se laisser guider par le nombre de couches sales par jour. Jusqu’à la montée de lait, le bébé peut mouiller 1 ou 2 couches par jour. Mais après le cinquième jour, il devrait avoir 6 à 8 couches mouillées. Quant aux matières fécales, elles salissent généralement une ou deux couches par jour, voire plus.

Un bébé qui allaite avec la présence du papa.

A quel moment est-il opportun de proposer des biberons ou des tétines?

Lors d’une tentative d’instauration de l’allaitement chez le nouveau-né, il est préférable de ne pas proposer de biberon ou de tétine tant qu’il n’est pas bien établi (environ 3 à 4 semaines après la naissance). Cette recommandation est basée sur les recommandations du Comité Allaitement de l’AEP.

Effectivement, les bébés sont sensibles aux différences entre les tétines et le mamelon de la mère. Donc une utilisation précoce peut rendre difficile l’apprentissage d’une succion efficace. A ce stade, l’avis du pédiatre est important. Il vous expliquera le pour et le contre d’un usage de la tétine dans les premiers jours après la naissance.

Avant l’accouchement, se renseigner correctement sur l’allaitement

Le sujet de l’allaitement est assez vaste. Pour cette raison, il est préférable que vous profitiez des derniers mois de grossesse pour clarifier vos préoccupations avec la sage-femme. Il convient de faire une liste de questions puis de les poser aux professionnels. De cette façon, vous saurez comment agir dès que vous aurez votre bébé dans vos bras.

Enfin, gardez à l’esprit que l’acte d’allaiter est quelque chose de naturel et d’instinctif. Donc ce sera sûrement plus facile que vous ne l’imaginez.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prendre soin des seins après l’accouchement ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment prendre soin des seins après l’accouchement ?

Prendre soin des seins après l'accouchement est essentiel pour un bon allaitement. On évite ainsi la flaccidité et l'apparition de vergetures




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.