Le sevrage de nuit : apprendre au bébé à dormir la nuit

26 janvier 2019
Nous allons tenter de dissiper certains doutes sur le sevrage de nuit , qui commence généralement lorsque le bébé a entre 4 et 6 mois.

Le moment où une mère décide de retirer son bébé du sein est souvent considéré comme un sujet tabou. En effet, elle se retrouve souvent confrontée à un océan de doute.

Cependant, gardez à l’esprit qu’il n’est pas nécessaire de le faire « parce qu’il est temps de le faire ». Ou parce que « l’enfant est déjà très vieux ».

Vous devez le faire parce que vous avez décidé de le faire et non pas parce que vous vous y sentez obligée. Lorsque vous décidez de procéder au sevrage de nuit vous pouvez être submergée par de nombreux doutes. Des doutes portant sur la méthode à suivre pour mener à bien cette étape. Dans cet article, nous allons vous aider à dissiper vos doutes.

Si vous aimez allaiter ou biberonner votre bébé la nuit, il n’y a aucune raison d’arrêter. Au fil du temps, votre bébé s’en détache.

De plus, si vous vous sentez fatiguée ou de mauvaise humeur et que vous pensez que votre bébé est physiquement prêt pour ce changement, il sera temps de procéder au sevrage de nuit de votre enfant.

C’est la mère qui décide quand elle va cesser de donner le biberon ou le sein et pour quelles raisons. Chaque enfant est unique. Eh bien, maintenant que le moment est venu de le supprimer, il est évident que vous souhaitez le faire de la manière la plus respectueuse et de la meilleure manière possible.

Les questions que soulève le sevrage de nuit

Nous exposerons ensuite certaines des questions que chaque mère formule habituellement au début du processus de sevrage de nuit :

Quand savoir si mon bébé est prêt ?

Ne paniquez pas ! Cela dépend de chaque enfant. Si votre bébé a entre 4 et 6 mois, il est probablement temps de commencer le processus de sevrage de nuit. La plupart des bébés de cet âge consomment suffisamment de calories pendant la journée pour pouvoir dormir cinq ou six heures après avoir bu.

Même si votre bébé se réveille souvent en demandant le sein, cela signifie qu’il y est habitué. Par conséquent, vous aurez besoin d’un peu de temps pour changer cette routine.

sevrage de nuit

De plus, vous devez vous demander si le bébé souhaite établir un lien avec vous. Certaines mères passent peu de temps avec leurs enfants pendant la journée, il est alors possible que la maman souhaite palier à ce manque affectif durant la nuit.

Une autre raison pour laquelle votre bébé peut souvent se réveiller est qu’il commence à faire ses dents, ou souffre d’une maladie. Un rhume ou une poussée de croissance peut y être pour quelque chose.

Pour toutes ces raisons, il est essentiel de procéder au sevrage de nuit sans faire de changements brusques. En effet, c’est un moment où votre bébé a besoin de vous et de se sentir protégé. Et surtout, si vous avez des doutes, parlez-en à votre pédiatre.

Quelles étapes dois-je suivre ?

Passons maintenant à quelques étapes simples que nous pouvons suivre pour effectuer le sevrage de nuit en douceur.

  • Gardez toujours à l’esprit les sentiments de votre bébé. Vous avez choisi le moment propice pour sevrer votre enfant et vous devez donc comprendre les moments de frustration qui peuvent résulter de votre situation.
  • Ne négligez pas vos propres sentiments en tant que mère. Il est normal de sentir de la culpabilité et le soulagement à part égale. Par conséquent, ne soyez pas dure avec vous-même.
  • Analysez le moment où le sevrage de nuit est le plus propice. Chaque moment n’est pas propice pour initier ce changement. Par exemple, un déménagement, l’arrivée d’un frère ou une soeur, le début de la garderie… À tout moment crucial de la vie de famille, il est recommandé de ne pas entamer ce genre de processus délicat.
  • Votre bébé aura besoin de plus d’amour pour compenser cette absence.
  • Offrez des liquides ou de la nourriture. Au moment où votre enfant se réveille et cherche le sein, donnez-lui des alternatives telles que de l’eau ou du lait.
  • Changez votre bébé de lit. L’excitation de passer dans un lit de grand et de commencer à dormir avec son frère ou dans une autre pièce peut faciliter le changement. Cependant, cela n’est recommandé que si cela implique une obligation. L’enfant ne doit pas être forcé.
  • Impliquez le père dans l’étape du sevrage de nuit. Il est généralement efficace que le père soit conscient de la signification de ce changement pour son bébé. Il peut le prendre dans ses bras lorsqu’il en a besoin, l’amuser et lui montrer son amour et son soutien.
  • Faites marche arrière et arrêtez-vous si nécessaire. Ne soyez pas intransigeant et sachez qu’une fois commencé, vous pouvez faire demi-tour.
sevrage de nuit

L’avis des experts

De nombreux experts ont donné leur avis sur ce sujet. Premièrement, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande d’allaiter exclusivement pendant les six premiers mois du bébé et de poursuivre l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans au moins.

Deuxièmement, le pédiatre Richard Ferber explique dans son livre intitulé Résoudre les problèmes de sommeil de votre enfant, que des prises nocturnes inutiles peuvent provoquer des distorsions du sommeil.

Selon la théorie de Ferber, si un bébé se réveille plusieurs fois pour manger ou en raison de problèmes digestifs, cela peut lui donner envie de manger plus, créant ainsi un cercle vicieux.

Enfin, et selon le pédiatre William Sears, il souligne les avantages des prises nocturnes pour renforcer le lien entre parents et enfants. Il encourage les parents à ne pas effectuer le sevrage de nuit et à le retarder autant que possible, pour autant que cela ne soit pas un obstacle pour la famille.

Dans son livre, Le livre du sommeil du bébé, Sears présente des stratégies pour dormir avec son enfant ou l’allaiter au lit, de manière à ce que les prises nocturnes soient plus faciles pour les parents.

En conclusion de ces différents conseils, comme pour toutes les décisions que les parents doivent prendre au cours de leur vie en ce qui concerne votre fils ou votre fille, vous devez faire ce que vous pensez être le meilleur pour votre santé et celle du bébé.