Test sociométrique et harcèlement scolaire

Le test sociométrique fournit beaucoup d'informations sur les relations que les élèves établissent au sein d'une classe. Dans cet article, nous expliquons comment l'utiliser pour prévenir le harcèlement scolaire.
Test sociométrique et harcèlement scolaire

Dernière mise à jour : 11 novembre, 2019

Le test sociométrique est un bon outil pour visualiser les relations sociales qu"établissent les élèves au sein de la classe et, par conséquent, pour être en mesure de prévenir et de détecter les possibles cas d"harcèlement scolaire. Pour cette raison, les enseignants doivent apprendre à utiliser ce type d"instrument. En effet, il peut s’avérer utile pour faire face au grave problème de harcèlement.

“Si un enfant est toujours triste, seul, ne participe pas…, approchez-vous de lui parce que quelque chose lui arrive".

-Carmen Cabestane-

Le test sociométrique : un outil contre le harcèlement scolaire

En classe, des liens sociaux et affectifs se créent entre les élèves. Ainsi, certains rôles s"établissent entre eux. Dans ce cadre, certains élèves peuvent se retrouver isolés ou rejetés par leurs camarades. On peut alors avoir à faire à des cas de harcèlement scolaire.

Il y a également des élèves qui sont acceptés dans la classe pour accomplir les travaux académiques. Cependant, lors des activités de jeux ils peuvent se retrouver isolés. Il est donc difficile pour l"enseignant d"évaluer le niveau de popularité de ces élèves par la simple observation en classe. C"est pourquoi, il est donc recommandé d"utiliser d"autres types d"instruments. Par exemple, les tests sociométriques.

Enfant victime de harcèlement

De cette manière, cet outil est utile pour :

  • Connaître les relations affectives des élèves dans la classe mais aussi dans les situations de jeu.
  • Connaître les relations des élèves en classe dans le cadre du travail scolaire.
  • Identifier la position sociale de chaque élève dans la classe, en accordant une attention particulière à la détection des enfants isolés.
  • Etablir un sociogramme qui facilite la vision globale de la structure sociale en classe.

Les positions sociométriques dans la classe

A partir du sociogramme obtenu, on peut définir les positions sociométriques suivantes dans la classe :

  • Le leader : une personne qui a une grande acceptation et très peu ou pas du tout de refus. Il reflète un individu populaire.
  • L"éminence grise : c"est l"un des leaders. Son influence dans le groupe est très grande, bien qu"elle ne soit pas perceptible de l"extérieur.
  • L"exclu partiel : il connaît plus de rejets que d"acceptations. Sa présence est généralement remarquée dans le groupe.
  • L"exclu total : il ne reçoit que des rejets. Sa présence peut être lourde pour le groupe et pour l"enseignant. Il présente un grand nombre de caractéristiques négatives pour le groupe.
  • Le controversé : il connaît à la fois des acceptations et des rejets. Il divise généralement le groupe. C"est un anti-leader. Il possède des caractéristiques positives et négatives.
  • Le couple : le choix réciproque de deux personnes.
  • Le triangle : des gens qui se choisissent entre eux. Il s"agit généralement d"une structure très unie et compacte.
  • La chaîne : A choisit B, B choisit C, C choisit D… Plus le sujet est proche du leader, meilleur sera son statut sociométrique.

Comment réussir le test sociométrique en classe pour lutter contre le harcèlement ?

Pour réussir un test sociométrique en classe, il est nécessaire de consacrer une session de cours d"une heure dédiée à ce sujet ou une session de tutorat. Les étapes à suivre sont alors les suivantes :

  • Tout d"abord, donner à chaque élève le test sociométrique et expliquer de quoi il s"agit. Il est également important d"insister sur le fait que les réponses sont individuelles et qu"elles ne doivent pas être montrées au reste de la classe.
  • Ensuite, les étudiants répondent aux questions posées. Ils expriment ainsi leurs préférences et leurs rejets par rapport aux critères de jeu et ou de travail.
Le test sociométrique pour prévenir le harcèlement

  • Une fois les réponses obtenues, il faut ensuite établir un tableau dans lequel les réponses des élèves sont codées.
  • Faire deux sociogrammes de la classe. Premièrement, un sociogramme concernant le critère du lien affectif dans le cadre du jeu et, deuxièmement un autre dans le cadre du travail scolaire. Il faudra tenir compte des trois premiers choix de chaque élève et de son rejet. Pour ce faire, les filles seront représentées par un cercle et les garçons par un carré. Pour chacun d"eux, la position qu"il ou elle occupe dans la classe devra y être associée. On pourra ainsi utiliser des flèches bleues pour indiquer les individus acceptés et des flèches rouges pour indiquer les individus rejetés. Il est possible de signaler les acceptations réciproques par des doubles flèches .
  • Enfin, interpréter et analyser les positions de chaque élève.

D"autres outils de détection du harcèlement

En plus du test sociométrique, il existe de nombreux autres outils tout aussi utiles pour détecter les éventuels cas d"intimidation en classe.

Par conséquent, les enseignants ont la responsabilité de choisir le meilleur outil (sociométrique ou autre) afin de parvenir au dépistage des cas de harcèlement entre camarades.

Cela pourrait vous intéresser ...
3 dynamiques pour prévenir le bullying
Être parentsRead it in Être parents
3 dynamiques pour prévenir le bullying

Le bullying, ou harcèlement scolaire, est une forme violente et répétée d'intimidation qui peut mal se terminer. Heureusement, la prévention existe.



  • Artigot, M. (1973). La tutoría. Madrid: CSIC.
  • García-Román, S. (2013). El uso del sociograma para determinar las relaciones existentes en un aula de 4º de E.S.O (Trabajo de Fin de Máster). Universidad Internacional de la Rioja, España.