Syndrome du bébé oublié : ce qu'il faut savoir

Savez-vous ce qu'est le syndrome du bébé oublié? Nous en détaillons les caractéristiques et donnons quelques astuces pour l'éviter...
Syndrome du bébé oublié : ce qu'il faut savoir
Mara Amor López

Rédigé et vérifié par la psychologue Mara Amor López.

Dernière mise à jour : 06 janvier, 2023

La nouvelle qu’un petit garçon est mort abandonné dans la voiture nous laisse tous sans voix. Ce syndrome du bébé oublié peut survenir à tout moment de l’année. Mais il est plus dangereux entre les mois d’avril et de septembre. Bien que cela puisse paraître incroyable, ces événements se produisent. Ce sont des petits qui ne parlent pas et qui perdent la vie lorsque leurs parents les oublient à l’intérieur de leur véhicule.

Dans la grande majorité des cas, cela se produit en raison d’un oubli des parents, qui sont généralement absorbés par toutes les tâches en attente et le stress quotidien. Pour cette raison, il leur échappe complètement de penser qu’ils laissent le bébé dans la voiture. Beaucoup de gens, lorsqu’ils lisent ce genre de nouvelles, jugent ces parents et croient que cela ne leur arriverait jamais. Cependant, la réalité indique que cela pourrait arriver à n’importe qui. Même aux parents les plus responsables et les plus organisés.

Qu’est-ce que le syndrome du bébé oublié ?

Ce syndrome fait référence au fait que les adultes laissent le bébé ou le petit enfant dans un véhicule fermé et, fréquemment, met fin à la vie du petit. Cela se produit souvent lorsque les parents pensent à toutes les tâches qu’ils ont à faire, au lieu de se concentrer sur ce qu’ils font en ce moment.

Il n’y a pas de profil spécifique des parents qui sont plus enclins à cela. Mais cela peut affecter n’importe qui, indépendamment du sexe, de la nationalité, de l’éducation ou de la personnalité. Cela se produit plus souvent lorsque les parents ont un changement dans leur routine ou ont beaucoup de soucis en conduisant.

Un bébé qui pleure dans son siège auto.

Comment la science explique-t-elle le syndrome du bébé oublié?

David Diamond, professeur de psychologie à l’Université de Floride du Sud et titulaire d’un doctorat, a étudié les causes pouvant conduire au syndrome du bébé oublié pendant 15 ans. Pour lui, c’est une question de mémoire défaillante.

“Le syndrome du bébé oublié n’est pas un problème de négligence, mais un problème de mémoire. La croyance la plus répandue est que seuls les parents mauvais ou négligents oublient leurs enfants dans la voiture. C’est une question de circonstances. Cela peut arriver à n’importe qui”.

-David Diamond-

Dans ses recherches, du point de vue neurobiologique et cognitif, Diamond a préparé un document avec l’hypothèse de la raison qui peut provoquer ce phénomène. Ces oublis seraient donc dus aux causes suivantes :

  1. Le parent qui conduit perd connaissance de la présence de son enfant dans la voiture.
  2. Il montre un problème dans la mémoire prospective du cerveau.
  3. Pendant le trajet, différentes distractions et facteurs se produisent. Qui stressent le parent et contribuent à l’échec de la mémoire prospective.

Ainsi, Diamond est arrivé à la conclusion que dans tous les cas étudiés de parents ayant oublié leurs enfants dans leur voiture, il y avait une défaillance du système de mémoire prospective.

Que faire pour éviter ce syndrome ?

Maintenant que nous avons vu que cela peut arriver à n’importe qui parce qu’il y a un risque que notre mémoire défaille, il faut tout faire pour éviter que cela ne nous arrive. En effet, tout peut influencer notre mémoire et notre capacité à nous souvenir. En tenant compte de cela, nous pouvons prendre conscience et effectuer certaines mesures préventives, telles que les suivantes :

  • Si nous emmenons notre enfant à la garderie, ou avec une baby-sitter, nous pouvons convenir que lorsque quelque chose sort de la routine normale, nous nous appelons. Par exemple, si notre enfant ne va pas en classe, nous prévenons l’enseignant. Donc, si l’enfant ne vient pas en classe comme tous les jours, l’école nous appellera pour voir ce qui se passe.
  • Mettre des rappels sur le téléphone. Par exemple, s’il y a un changement dans notre routine, nous et nos partenaires pouvons convenir d’appeler l’autre cinq minutes après l’entrée de l’enfant dans la crèche.
  • S’aider avec des rappels visuels. Par exemple, on peut placer une peluche, son sac à dos, une petite chaussure ou tout ce qu’on peut mettre du côté passager et nous rappeler que notre enfant est dans la voiture avec nous.
  • Utiliser les applications. Celles-ci peuvent nous rappeler de vérifier le siège arrière ou nous faire savoir que notre enfant est toujours là.
Un ours en peluche assis dans une voiture.

Le cerveau peut nous faire défaut

Le syndrome du bébé oublié n’arrive-t-il qu’aux mauvais parents ? La réponse est non. Comme nous l’avons dit, cela peut arriver à n’importe qui, même aux plus responsables. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une défaillance de la mémoire, cela ne signifie pas que nous devons le voir comme quelque chose de normal ou l’accepter. Il s’agit d’être plus compréhensif et moins dur avec les parents qui ont subi ce drame.

Enfin, il ne faut pas oublier que les adultes aussi ne comprennent pas comment ils ont pu faire cette erreur et s’en accusent toute leur vie. Il arrive que, comme l’a dit David Diamond, le cerveau puisse aussi nous faire défaut.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi est-il si important de voyager en famille ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi est-il si important de voyager en famille ?

Les expériences de voyager en famille sont les meilleurs cadeaux pour nos enfants et laisseront des traces indélébiles dans leurs souvenirs.



  • Diamond, D. M. (2019). When a child dies of heatstroke after a parent or caretaker unknowingly leaves the child in a car: How does it happen and is it a crime?. Medicine, Science and the Law, 59(2), 115-126.
  • Diamond, D. (2016). An epidemic of children dying in hot cars: a tragedy that can be prevented. The Conversation.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.