Syndrome de Solomon à l'adolescence : ce qu'il faut savoir

La peur de se démarquer des autres est connue sous le nom de syndrome de Solomon. Les adolescents sont les plus vulnérables face à ce trouble. Voulez-vous en savoir plus ?
Syndrome de Solomon à l'adolescence : ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 24 juillet, 2022

De nombreux adolescents ont peur de se démarquer des autres et c’est pour cela que, bien souvent, ils ont des réactions et des comportements pour « s’effacer » face aux autres. Cela les empêche de se montrer tels qu’ils sont et de montrer tout leur talent et leurs capacités. Ce problème est connu sous le nom de syndrome de Solomon et nous allons vous dire tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

La société a souvent tendance à avoir une mauvaise opinion du succès des gens et à persécuter ceux qui réussissent. Par conséquent, de nombreux jeunes veulent cacher leurs talents afin de se protéger de l’envie des gens autour d’eux.

Si vous pensez que votre enfant souffre de ce trouble, continuez à lire et découvrez comment l’aider.

Qu’est-ce que le syndrome de Solomon ?

Le syndrome de Solomon se caractérise par la peur qu’ont certains adolescents de se démarquer de leur groupe de pairs, ce qui les amène à ne pas se montrer tels qu’ils sont. Ceux qui en souffrent cachent leur valeur et essaient de ne pas attirer l’attention des autres. Ils se sous-estiment même pour ne pas être vus ou jugés par les autres.

Ce syndrome porte le nom du psychologue qui l’a décrit pour la première fois dans les années 1950, Solomon Asch. Cet homme a mené une série d’études dans lesquelles il a observé que la façon d’agir des gens changeait lorsqu’ils étaient en groupe.

Les adolescents touchés par ce syndrome ont une faible estime de soi et une faible confiance en soi. Cela les fait s’évaluer selon le barème de leur entourage et selon les critères de ce dernier. L’une des bases de ce trouble psychologique est la peur de démontrer des talents pour que les autres ne se sentent pas offensés.

Les personnes atteintes du syndrome de Solomon ont une faible estime de soi et une faible confiance en soi. Ils cachent leurs talents pour que les autres ne soient pas offensés.

Caractéristiques des adolescents atteints du syndrome de Solomon

Les adolescents atteints de ce syndrome présentent généralement une série de caractéristiques distinctives :

  • Difficulté à prendre des décisions. En général, ils ont tendance à attendre de voir ce que font les autres, ils doutent de tout et deviennent fragiles.
  • Ils se sous-estiment. Pour cette raison, ils ont également une faible estime de soi. Pour ces jeunes, leur avis ne vaut rien et n’importe qui d’autre a un meilleur point de vue qu’eux.
  • Les ados sont émotionnellement dépendants. Ils doivent dire ce qui leur arrive et compter sur les autres pour se sentir en sécurité et pouvoir prendre des décisions concernant leur vie.
  • Ils ont besoin de l’approbation des autres. Tout ce qu’ils font doit être approuvé par le reste de leurs pairs et par la société en général.
  • Ils ont peur des critiques. Par conséquent, ils ont besoin de l’approbation des autres et cachent donc leurs talents.

Quelles sont les conséquences de ce syndrome à l’adolescence ?

D’une certaine manière, le syndrome de Solomon est lié au sentiment d’envie de l’entourage, qui ne valorise pas le succès des autres et condamne ceux qui excellent dans quelque chose. Pour cette raison, les jeunes ont tendance à cacher leurs caractéristiques ou capacités exceptionnelles et même à limiter leurs performances scolaires afin de ne pas être embêtés.

Les effets négatifs de ce trouble sur les adolescents peuvent être importants, car ils se comportent et réagissent d’une manière qu’ils pensent être acceptée par les autres, même si cela n’a rien à voir avec qui ils sont. Certaines de ces conséquences sont les suivantes :

  • Perte de confiance en soi. Cela peut avoir des répercussions négatives sur les résultats scolaires et le développement futur sur le lieu de travail.
  • Faible estime de soi. Les jeunes atteints du syndrome de Solomon se sous-estiment sous tous les aspects.
  • Comportements inacceptables. Ils peuvent commettre des actes tels que voler, se battre, consommer de l’alcool et des drogues pour être acceptés au sein du groupe de pairs.
Les jeunes peuvent commettre des vols ou participer à des bagarres afin de gagner l’appréciation et la reconnaissance de leur groupe.

Comment aider les adolescents qui en souffrent ?

Pour aider ces adolescents, il est important que nous prenions en compte les conseils suivants :

  • Éduquer aux valeurs. Cela peut se faire à travers des exercices, des histoires ou des récits qui promeuvent la valeur de la justice et de la dignité de toutes les personnes.
  • Favoriser le développement émotionnel. Il est important que les enfants, tout comme les adolescents, apprennent à gérer leurs émotions pour éviter les situations de dépendance vis-à-vis de leur groupe. Il faut leur apprendre à s’aimer et à se valoriser pour ce qu’ils sont et non pour ce que les autres veulent qu’ils soient.
  • Améliorer l’empathie. Savoir se mettre à la place de l’autre et essayer de comprendre ce qu’il ressent et ce qu’il pense est la clé des relations sociales. Dans ce cas, l’empathie peut éviter des situations indésirables.
  • Favoriser la communication et la cohésion en classe. En faisant cela, on cherche à éviter que des adolescents isolés ne finissent par souffrir de ce syndrome.
  • Travailler sur les valeurs et gérer les émotions en classe. On empêche ainsi que le groupe nuise aux enfants qui souffrent de ce syndrome ou qui ont une faible estime de soi.
  • Apprendre aux enfants à résoudre les conflits. Il est essentiel de leur fournir des outils pour qu’ils puissent résoudre leurs problèmes et ainsi développer une plus grande sécurité vis-à-vis d’eux-mêmes.

À propos du syndrome de Solomon

Comme vous l’avez vu, le syndrome de Solomon est étroitement lié à la pression et à l’influence sociales. Il y a donc un plus grand risque qu’il apparaisse à l’adolescence, en raison des caractéristiques particulières de cette période.

Si vous pensez que votre enfant traverse ce problème émotionnel, il est important que vous cherchiez l’aide d’un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Connaissance et acceptation de soi à l’adolescence
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Connaissance et acceptation de soi à l’adolescence

Dans une société de plus en plus superficielle et difficile à affronter, l'acceptation de soi peut être complexe pour les adolescents. Comment les ...