Les symptômes du manque affectif qui doivent vous alerter

· 3 janvier 2018
Le manque affectif est un sujet difficile à traiter. Les parents n'ont jamais envie de croire ou d'accepter que leur enfant pourrait en souffrir. De plus, quand un enfant ne reçoit pas assez d'amour et d'attention, il est probable que ces symptômes passent également inaperçus.

D’un autre côté, si l’enfant manque d’affection, c’est peut-être parce que les parents n’ont pas bien compris leur rôle. L’ignorance est un facteur à prendre en compte. Les parents peuvent croire que leur rôle se résume à nourrir leur enfant et à veiller sur sa sécurité.

La situation peut devenir préoccupante. En effet, le manque affectif a des conséquences sur la construction de la personnalité et sur le futur comportement de l’enfant. Cela signifie qu’un enfant qui manque d’amour et d’affection dès le plus jeune âge peut devenir un adulte émotionnellement déséquilibré. C’est un handicap qui n’est pas facile à surmonter.

Le manque affectif : les facteurs de risque

Le manque affectif peut prendre plusieurs formes. Il ne s’agit pas toujours d’un père ou d’une mère qui n’aime pas assez son enfant. Parfois, ils ne sont tout simplement pas capables de donner tout l’amour dont leur enfant a besoin. Peut-être qu’ils sont trop occupés et qu’ils négligent leur rôle de parents. Ou peut-être qu’ils ont été élevés de la même manière et qu’ils considèrent que c’est comme cela qu’on élève un enfant.

En effet, les parents ont souvent souffert de la même carence pendant l’enfance. C’est pour cela qu’ils peuvent avoir des problèmes de comportement ou du mal à gérer les émotions. Ils négligent leurs enfants et, parfois, leur infligent des mauvais traitements.

Mais les parents aimants peuvent aussi négliger leurs enfants quand ils n’ont pas le temps. Au lieu de partager des bons moments avec eux, ils montrent leur affection en leur achetant des cadeaux.

Les parents ont souvent souffert eux aussi d'un manque affectif.

Le manque affectif peut donc apparaitre dans des contextes différents, mais le résultat est le même. Les enfants se sentent abandonnés. Ils ont l’impression de ne pas être en sécurité. C’est une forme de maltraitance.

En général, l’enfant qui souffre de manque affectif est très sensible. C’est une particularité qu’il développe parce qu’il est toujours à la recherche d’attention et d’affection. Il peut surinterpréter n’importe quel petit geste. C’est pour cela qu’il peut se sentir agressé alors qu’on ne l’a pas touché ou qu’on ne lui a même pas adressé la parole.

Dans certaines familles, on considère que le rôle des parents est de subvenir aux besoins basiques et matériels des enfants, mais pas nécessairement de leur donner de l’amour. Bien sûr, on n’oblige jamais une mère à aimer ses enfants. C’est un sentiment qui leur appartient et qu’elles savent exprimer quand elles en ont envie.

C’est pour ça qu’il est important d’être attentif à ces symptômes du manque affectif. Les parents ont l’obligation morale d’aider leur enfant s’il est en souffrance. Il faut savoir trouver le temps de lui donner l’attention qu’il mérite.

Quels sont les symptômes du manque affectif ?

Un enfant en manque d’affection ressent principalement de la peur et un sentiment d’abandon. Il est trop petit pour être conscient de ce qui se passe. Il sait seulement qu’il ne se sent pas aimé. Au contraire, il se sent rejeté et mis à l’écart. En effet, les parents d’un enfant sont sa principale compagnie et source de réconfort. Si ses parents ne font pas attention à lui, il se sent seul au monde.

La peur et l'anxiété font partie des symptômes du manque affectif.

Bien sûr, tous les enfants ne réagissent pas de la même façon. Mais il y a des symptômes récurrents : la peur et un sentiment d’insécurité. Il faut être attentif à ces signaux.

  • La peur de rester seul et autres terreurs associées à l’abandon
  • Des problèmes divers liés au manque d’attention
  • L’anxiété
  • Des troubles dans le développement du langage
  • Des difficultés à s’intégrer et se faire des amis
  • Un comportement violent
  • Des difficultés pour exprimer ses sentiments
  • Une attitude violente incontrôlable
  • Une forte sensibilité émotionnelle
  • Un manque de confiance envers toutes les personnes qui l’entourent
  • De la timidité et une faible estime de soi

Il est important de se demander, en tant que parents, si on est responsable des problèmes de son enfant. On peut trouver son enfant trop timide ou trop agressif sans chercher à déterminer la cause de son comportement.

Pour qu’un enfant grandisse sainement, en plus de veiller à ce qu’il ait une bonne alimentation, il faut aussi lui donner de l’affection. Prenez votre enfant dans vos bras, embrassez-le, dites-lui des mots gentils. Vous verrez que cela l’aidera énormément.