Je suis une maman lionne quand on s’en prend à mes enfants

· 15 janvier 2018
Quand on s'en prend à mes enfants, je deviens une maman lionne. Je me bats tous les jours pour eux et je suis prête à tout.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, et quelle que soit la personne qui veut s’en prendre à eux, ça n’arrivera pas car je suis une maman lionne. Bien sûr, je sais qu’ils doivent s’endurcir. Je sais qu’ils devront affronter beaucoup d’épreuves dans la vie. Je ne pourrai pas toujours les protéger. D’ailleurs, je ne devrais pas le faire, parce que c’est en tombant qu’ils apprendront à se relever.

Cependant, je ne tolèrerai pas que mes enfants souffrent sans raison, à cause des étiquettes que la société nous colle sur le front, des injustices de notre monde ou des gens mal éduqués. Je ne supporterai pas qu’on s’en prenne à leur innocence. C’est pour cette raison que je suis une maman lionne.

On ne sait jamais à quel point on est une femme forte avant d’avoir des enfants

Les enfants viennent au monde avec des super-pouvoirs qu’ils transmettent à leurs mères. Celles-ci deviennent des femmes fortes, sages et capables. Dès qu’on se sent maman, on a toutes la même devise : « Tout pour mes enfants, quoi qu’il se passe. »

Quand on devient mère, on ressent un amour si fort qu’on est capable de tout pour protéger l’objet de son affection. On s’étonne souvent d’avoir vécu une grande partie de sa vie sans connaitre le véritable amour.

Cet amour inconditionnel et infini renforce le corps et l’esprit de toutes les mères. Il fait naitre en nous une maman lionne. C’est à cela qu’on reconnait l’amour d’une mère : un amour vaillant qui se dresse comme une forteresse autour de l’innocence de ses enfants.

Nous sommes toutes des lionnes, mais on le découvre quand on a des enfants.

La douleur des mères devant la souffrance de leurs enfants

Seule une mère sait ce que c’est que de s’endormir tard le soir, de se réveiller tôt le matin et plusieurs fois pendant la nuit, pour veiller sur le sommeil d’un enfant malade. Nos enfants sont à la fois notre force et notre plus grande faiblesse.

Toute maman lionne ressent une douleur poignante et un profond sentiment d’échec quand son enfant souffre. Elle a l’impression d’avoir failli à son devoir, de n’avoir pas su le protéger. Une mère est toujours très exigeante avec elle-même.

Quand son enfant tombe pour la première fois, sa mère pense toujours qu’elle aurait pu faire quelque chose pour l’éviter. Une mère donnerait n’importe quoi pour protéger le cœur de son enfant des moqueries, des trahisons et du désamour.

Une maman lionne ne peut pas protéger son enfant de la vie.

Si les mères avaient le choix, elles enseigneraient à leurs enfants tout ce qu’il faut savoir sur le monde par télépathie. Mais nos enfants ne peuvent pas survivre sans blessures.

Mais ces égratignures que la vie inflige à nos enfants sont les blessures de guerre qui feront d’eux des soldats à l’âge adulte. Les épreuves qu’ils traversent pendant l’enfance leur apprennent à affronter l’adversité et la peur, tout comme nous affrontons les nôtres, en tant que mères.

Têtus comme tous les êtres humains, nos enfants trébucheront sur la même pierre autant de fois que nécessaire avant de retenir la leçon. Et nous serons à chaque fois à leurs côtés pour les aider à se relever, à se soigner, à se reconstruire et à guérir.