Sexualité et allaitement maternel

· 17 août 2018
La combinaison entre la sexualité et l'allaitement maternel est un sujet un peu négligé mais d'une grande importance. Les changements hormonaux peuvent provoquer des conséquences physiques et émotionnelles susceptibles d'affecter la vie de couple. Toutefois, avec amour et tendresse, nous pouvons les surmonter.

La venue du bébé apporte, sans aucun doute, beaucoup de plaisir et de joie dans la maison, car un nouveau membre illumine la vie de tous. Cependant, un certain nombre de questions liées à la sexualité et à l’allaitement maternel surgissent. Pendant la grossesse, les soucis d’intimité sont rares; mais parfois, au cours de l’allaitement, les changements hormonaux entraînent toute une série de conséquences.

Sexualité et allaitement maternel : les conséquences hormonales

L’allaitement maternel est déterminé par l’action des hormones. Après l’accouchement, la succion du bébé pour se nourrir stimule la production d’une hormone appelée prolactine.

Cette hormone influence la production de lait et ralentit la libération d’œstrogènes et de testostérone ; par conséquent, une réduction significative de la libido se produit.

De plus, le corps, en étant dans cette situation, souffre de sécheresse vaginale, de chaleur et d’irritation semblables à la ménopauseNéanmoins, les changements sont différents chez chaque femme, il est donc important de comprendre qu’ils sont passagers. En général, ils peuvent durer entre trois et quatre mois pour revenir à la normale.

Les conséquences physiques de l’allaitement maternel

D’autres aspects qui touchent la sexualité et l’allaitement maternel sont les modifications physiques. Au cours des premiers jours après la naissance, les bébés ont tendance à être demandeurs, ce qui cause une plus grande fatigue. Cela influence de toute évidence les relations sexuelles, puisqu’il est difficile de trouver le moment opportun et qu’il ne soit pas interrompu par les pleurs du nourrisson.

D’autre part, chez les femmes qui ont accouché par voies vaginales, l’épisiotomie provoque des rapports sexuels douloureux, ce qui rend le plaisir difficile. Pour cela, il est conseillé de commencer la relation sexuelle avec la pénétration, en utilisant un lubrifiant contre la sécheresse. En outre, les caresses, les jeux et la tendresse doivent prédominer.

L’impact émotionnel pendant l’allaitement

Un autre facteur important qui affecte la sexualité et l’allaitement au cours de la période post-partum est l’impact émotionnel. Pendant les premiers jours voire les premières semaines, la relation mère-enfant augmente considérablement.

Cela est du aux endorphines, dont la surproduction crée un environnement amoureux entre la maman et l’enfant. C’est pourquoi, toute l’attention, l’amour et la tendresse sont dirigés vers le bébé.

C’est un aspect en lien avec une communication sincère, des câlins, de la tendresse et des démonstrations d’amour, mais sans sexe. La plupart du temps, l’homme se sent rejeté et a le sentiment que sa partenaire a changé.

Pendant l'allaitement, la sexualité peut être vécue avec beaucoup de plaisir et de tendresse ainsi qu'une bonne communication dans le couple.

Comment sont les rapports sexuels pendant l’allaitement ?

Un retour progressif à la vie sexuelle du couple peut devenir légèrement inconfortable. Tout d’abord, à cause des mal-êtres physiques propres au post-partum et à l’action des hormones.

En raison également des fréquentes pertes de lait qui peuvent être expérimentées pendant les rapports sexuels. C’est une conséquence de l’ocytocine qui s’active avec l’excitation sexuelle. Toutefois, ce sont des aspects qui peuvent être dérogés afin de garantir le plaisir du moment.

« La prolactine influence la production de lait et ralentit la libération d’œstrogènes et de testostérone; par conséquent, une réduction significative de la libido se produit »

Est-il possible de sentir du plaisir pendant l’allaitement ?

Oui, cela est possible ; certaines femmes parviennent à l’orgasme. Cela a déconcerté quelques femmes, qui ont même éprouvé un sentiment de culpabilité.

Cependant, ces circonstances sont déterminées par l’action des hormones, et cela n’a rien de mal. Durant ce processus, l’ocytocine est libérée, c’est la même hormone qui contracte l’utérus et qui se produit pendant la stimulation sexuelle.

La sexualité pendant l'allaitement doit être discutée au sein du couple afin de respecter les désirs de chacun.

Des conseils pour une sexualité adaptée à l’allaitement maternel

Avoir des rapports sexuels pendant l’allaitement peur causer des gênes et de l’insécurité. Néanmoins, il est possible de profiter pleinement du moment grâce aux conseils suivants :

  • Essayez de rester calme et avec un esprit ouvert ; choisissez des moments où vous êtes détendue.
  • Afin de vous sentir en sécurité, utilisez une méthode de contraception autorisée pendant l’allaitement.
  • Communiquer avec votre partenaire est la clé. Dites-lui ce que vous désirez faire et les limites que vous voulez établir en attendant que votre condition physique revienne à la normale.
  • Ne gardez pas le silence et ne supportez pas la douleur ou les gênes ; l’intimité doit être appréciée par les deux.
  • Ne vous sentez pas coupable pour les pertes de lait, considérez qu’il s’agit d’un processus naturel et temporaire.
  • Prenez votre temps et demandez à votre partenaire de vous soutenir. Cela vous permettra d’être plus détendue et de profiter des rapports jusqu’au retour à la normale.

En bref, la sexualité et l’allaitement maternel ne doit pas être une combinaison qui vous empêche de profiter de la vie de coupleN’oubliez pas de communiquer et de vous soutenir mutuellement dans ces moments pendant lesquels les hormones peuvent jouer de mauvais tours.