Prolactine, tout ce que vous devez savoir

· 14 août 2018
Avez-vous entendu parlé de la prolactine ? Si vous êtes enceinte, il est sûre que l'on vous a déjà parlé des effets de la prolactine sur la sécrétion du lait. L'excès ou la carence de prolactine provoque différents effets sur notre corps. Nous vous révélons par la suite tout ce que vous devez savoir au sujet de cette hormone extrêmement importante et son rôle.
 La prolactine est une hormone produite par la glande pituitaire, glande qui se situe dans le cerveau. Elle est importante à bien des égards, en tant que principale fonction de contrôle connue de la production du lait maternel. Aussi pendant la grossesse, son taux est particulièrement élevé.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de production de prolactine en dehors de la grossesse ou des situation d’allaitement, dans la mesure où cette hormone se trouve dans notre organisme de façon permanente. 

Le système hormonal, d’une importance vitale, gouverne de nombreuses fonctions de notre organisme. Au moment où vous envisagez une grossesse, il est particulièrement recommandé de vous faire faire une analyse de sang complète pour vous assurer que tous les niveaux sont optimaux.

La prolactine va devenir une alliée précieuse pendant la grossesse et l’allaitement à son issue, mais des taux élevés de cette substance peuvent également être un obstacle pour aboutir à cette grossesse si désirée.

Les fonctions de la prolactine

Cette hormone a de nombreuses fonctions, et elles s’étendent au-delà de celles qui correspondent à la grossesse ou l’allaitement. Nous vous en décrivons ici les plus importantes :

  • Elle induit la production du lait maternel. L’hormone s’active grâce à la stimulation du mamelon par la succion du bébé.
  • Elle inhibe la sécrétion des autres hormones, envoyant le message à l’organisme que vous êtes enceinte ou en cours d’allaitement.
  • Avec la combinaison d’autres hormones, elle participe au développement mammaire pendant la grossesse.
  • Elle empêche les grossesse consécutives. Ce n’est pas une méthode de contraception fiable à 100% mais elle intervient pour empêcher l’ovulation de la femme durant la période d’allaitement et permet d’aider le cycle menstruel à se réguler de nouveau.

La prolactine est une hormone présente autant dans le corps masculin que féminin mais à des taux différents.

  • Pour les femmes qui ne sont pas enceintes, elle contrôle les menstruations
  • Elle joue un rôle important dans l’expression de la libido sexuelle
La prolactine chez la mère

Excès ou carence de prolactine

Autant l’excès que le manque de prolactine, en situations anormales, peut nous indiquer que quelque chose cloche dans notre organisme. Par le biais d’une analyse de sang nous pouvons nous assurer des taux de prolactine. Voici les taux normaux :

  • Femmes non enceintes : 25 ng/ml.
  • Femmes enceintes : 34 a 386 ng/ml.
  • Hommes : 15 ng/ml.

L’excès de prolactine

L’excès de cette hormone s’appelle l’hyperprolactinémie. On considère que le taux est élevé quand il dépasse 25 ng/ml pour les femmes non enceintes ou 15 ng/ml pour les hommes. Certains processus exigent une augmentation considérable de cette hormone. Néanmoins, quand cette augmentation est plus importante que la normale, cela peut conduire à des anomalies comme :
  • Pour les hommes, un développement mammaire, des problèmes de stérilité et d’impuissance. 
  • Pour les femmes, cela peut provoquer des anomalies dans le cycle menstruel, empêchant la grossesse ou rendant plus difficile le processus de fécondation. Cela peut diminuer le désir sexuel et induire des migraines récurrentes.

Les causes de l’hyperprolactinémie peuvent être variables : anorexie, maladies de l’hypothalamus, hyperthyroïdie, syndrome de l’ovaire poly-kystique, troubles rénaux, etc..

 

Il est nécessaire de contrôler les niveaux de prolactine

Il existe des remèdes naturels qui peuvent aider à réguler les taux élevés de prolactine. Les fruits et légumes dans une alimentation équilibrée, des aliments riches en vitamines A, B6, C et E, l’acide folique, le fer ou le zinc également doivent être présents dans le régime pour aider au rééquilibrage.

La carence en prolactine

La carence en prolactine s’appelle hipoprolactinémie. En principe, elle n’a aucun effet pour les femmes non enceintes ou les hommes. Pour les femmes enceintes ou en période d’allaitement, cela peut engendrer des difficultés pour la production de lait maternel.

La régulation de l’hormone prolactine est nécessaire dans la mesure où, comme nous l’avons vu, elle intervient dans de multiples processus particulièrement importants. Néanmoins, les montées ou descentes des taux peuvent être intimement liées à d’autres troubles qui doivent être traités immédiatement.

Sur le marché pharmaceutique, il existe plusieurs médicaments dont la fonction est de contrôler ou d’équilibrer les taux de prolactine. Faites-vous aider de votre médecin pour trouver le traitement le plus adaptés à vos besoins. Il est fondamental en effet qu’à la moindre interrogation, votre médecin soit à vos côtés pour vous aider.