Sextorsion : de quoi s’agit-il ? Quelles précautions prendre ?

· 15 janvier 2019
Les dangers de l'usage d'internet sont nombreux. Connaissez-vous la sextorsion ? Dans cet article, nous vous racontons tout sur ce phénomène et les agissements pour le prévenir.

Le terme sextorsion provient de l’anglais sextortion. C’est une manière de faire chanter les personnes après avoir obtenu du contenu privé afin d’avoir de l’argent, davantage de matériel pornographique ou des relations sexuelles

Le contenu intime est généralement obtenu par vol ou par sexto.

Les co-auteurs obtiennent des images privées des victimes et menacent de les publier s’ils n’ont pas accès à une indemnisation sexuelle ou autre.

Le chantage se fait par internet parce qu’il est plus susceptible de passer inaperçu. L’anonymat permet aux personnes qui commettent ces délits de toucher non seulement les inconnus. Mais aussi les ex-partenaires, les amis et les proches.

Comment commence la sextorsion ?

La sextorsion peut débuter de multiples façons. En voici quelques-unes :

  • Vols de téléphones portables et d’ordinateurs.
  • Téléchargement de logiciels malveillants qui volent directement l’information de l’ordinateur ou du téléphone portable. Cette stratégie est mise en oeuvre par le biais d’une usurpation ou d’un vol d’identité envers la personne touchée.
  • Installation de logiciels espions dans le smartphone et l’ordinateur de la victime par un criminel technologique. Ce programme permet au délinquant de contrôler la caméra de l’ordinateur. Ainsi, il peut l’utiliser à distance pour filmer et prendre des photos.

« Le profil du « sextortionneur » le plus courant regroupe les hommes entre 20 et 40 ans »

En quoi consiste la sextorsion ?

Le processus est simple. Après la possession des informations intimes de la victime, la sextorsion commence. Elle est traitée avec la menace de divulguer le matériel obtenu si la victime n’accepte pas verser de l’argent ou d’avoir des relations sexuelles avec l’auteur du délit.

De nombreuses personnes tombent dans le jeu parce qu’elles ont peur de ternir leur intégrité personnelle. Ne pas connaître la véritable identité de ces délinquants joue en leur faveur.

Le phénomène sextorsion est de plus en plus courant et consiste à violer les contenus intimes des personnes par internet puis de les faire chanter.

Le profil du « sextortionneur » le plus courant regroupe les hommes entre 20 et 40 ans. Dans leurs réseaux sociaux, ils apparaissent généralement dans une relation amoureuse.

Le paiement monétaire se fait en fonction des données économiques qu’il a pu extraire de sa victime. Ces données sont généralement obtenues à travers les publications dans les profils personnels des victimes et dans les conversations qu’elles ont eu.

Parfois, le fraudeur ne se satisfait pas et exige plus de sommes d’argent ou même plus de matériel privé. Certaines victimes acceptent de payer, d’autres retardent la procédure de paiement tout en déposant leur plainte auprès des autorités compétentes.

Comment agir ? Procédure pour éviter de se faire piéger

Si vous êtes victime de ces délits, vous pouvez suivre ces étapes :

  • Documenter les preuves du chantage, autrement dit, ne pas effacer les preuves.
  • Couper les communications avec l’auteur du chantage.
  • Ne pas tomber dans le chantage.
  • Signaler à la police tout soupçon de sextorsion, même le plus minime.
Les auteurs de sextorsion peuvent demander de grandes sommes d'argent en fonction des données économiques qu'ils ont obtenu de leurs victimes.

Conseils pour éviter la sextorsion

Il existe des alternatives pour protéger l’information privée et aider à réduire les risques de souffrir d’intimidation par internet. Il est tout à fait normal que nous stockions des contenus que nous voulons garder privés. 

La sauvegarde des ordinateurs représente une des mesures préventives. Même si le délinquant en extrait des copies.

Les compagnies reconnues dans ce domaine, comme Kaspersky Lab, suggère d’éviter le stockage d’informations qui pourraient être compromettantes sur l’ordinateur ou le téléphone. De même, si ces contenus sont protégés, ils doivent l’être avec un mot de passe.

De plus, vous pouvez prendre les mesures suivantes pour protéger les ordinateurs :

  • Installer un antivirus reconnu.
  • Eviter d’accéder aux liens inconnus envoyés par mails.
  • Faire également attention aux sites web que l’on visite.
  • Surveiller constamment l’ordinateur et le téléphone, surtout dans les lieux publics.
  • S’assurer que les logiciels et le système d’exploitation de l’ordinateur soient à jour.
  • Disposer d’une application de sécurité qui alerte sur l’utilisation de la webcam par des tiers.
  • Installer un antivirus qui averti quand on trouve un code malveillant sur une page web.

« Les experts suggèrent d’éviter le stockage d’informations qui pourraient être compromettantes sur l’ordinateur ou le téléphone »

Réfléchir et être prudent

Il faut faire preuve de bon sens et faire appel à la conscience. Cela nous évite de subir ces désagréables et regrettables expériences. C’est un aspect très important. En effet, beaucoup de gens ont du mal à croire à quel point il est facile de faire du mal aux autres par Internet.

Si vous tombez dans le risque de la pratique du sexto ou du Cybersexe, faites en sorte que les personnes ne soient pas identifiables sur les images. Pour cela, vous devez prendre les précautions adéquates.