Selon une étude, avoir des enfants allonge l’espérance de vie

5 août 2018
Une étude réalisée par des scientifiques de l'Institut Karolinsla a passé au crible la vie de 1,4 millions de suédois et a prouvé que, avoir des enfants allonge l'espérance de vie, en particulier si vous êtes un homme.

Les spécialistes ont étudié 704 481 hommes et 725 290 femmes, de 60 ans et plus, nés entre 1911 et 1925. Ils ont également pris en compte des données comme le statut marital des personnes étudiées, du nombre d’enfants et du sexe.

Grâce aux analyses de ces chercheurs ils ont conclu que la paternité diminue le risque de mort au troisième âge si on les compare aux personnes qui ne sont pas devenus pères. Ainsi, ceux qui ont eu des enfants, à l’âge de 60 ans, ont une espérance de vie d’environ deux ans supérieure à ceux qui n’ont pas de descendance.

L’espérance de vie des mère est de 24,6 ans à 60 ans contre 20,2ans pour les pères. Pour les femmes sans enfants elle est de 23,1 ans et pour les hommes elle est de 18,4 ans a indiqué une étude publiée dans la revue médicale Journal of Epidemiology & Community Health.

A 80 ans les pères ont une espérance de vie de 7,7 ans (contre 7 ans pour ceux qui n’ont pas d’enfants) et les mères de 9,5 ans (contre 8,9 ans).

avoir des enfants allonge l'espérance de vie

Votre vie sera plus saine quand vous aurez des enfants

En règle générale les gens qui ont des enfants adoptent des habitudes plus saines que ceux qui restent célibataires et c’est une des cause qui pourrait expliquer pourquoi le fait d’avoir des enfants vous aide à vivre plus longtemps.

Cependant, et d’un autre côté, l’étude a également mis en évidence que les hommes qui vivent en couple vivent plus longtemps que ceux qui vivent seuls. « Probablement parce que les hommes mariés ont l’appui et les soins de leur conjointe, alors que ceux qui ne sont pas mariés et les veufs sont plus dépendants de leurs enfants » expliquent les chercheurs.

L’étude est un travail d’observation, c’est à dire que l’on ne peut pas faire ressortir une conclusion solide quand aux causes et aux effets de ces liens. Pour les auteurs « les résultats indiquent que ce lien est plus fort lorsque les parents vieillissent, en accord avec d’autres articles qui suggèrent que les gens sans enfants se confrontent à des défauts d’entourage jusqu’à la fin de leur vie ».

Une famille heureuse n’est rien d’autre qu’une anticipation d’un paradis

-Sir John Bowring-

avoir des enfants allonge l'espérance de vie

Elever des enfants allonge l’espérance de vie

En étudiant les facteurs comme le niveau d’éducation, les scientifiques ont remarqué que le risque de mort était moins élevé chez les gens qui avaient au moins un enfant. De manière surprenante, le fait d’être mère ne marque pas une différence si grande en comparant au fait de ne pas avoir d’enfants. Cependant, à des âges très avancés on note une différence entre les hommes qui ont été pères et ceux qui ne l’ont pas été.

« Nous ne savons pas exactement pourquoi cette situation a lieu mais il est possible que les hommes soient plus protégés que les femmes en étant mariés. Peut-être parce que la femme est d’habitude plus jeune que l’homme dans ces générations. Un autre facteur qui peut rentrer en compte est que les femmes célibataires qui n’ont pas d’enfants ont généralement une éducation supérieure à celles des femmes mariées. Dans le cas des hommes c’est le contraire » a noté Modig.

La longévité et la famille sont liées

Avoir une bonne alimentation, se maintenir physiquement actif et faire de l’exercice de manière modérée figurent parmi les habitudes les plus recommandées par les médecins pour maintenir une vie saine et longue. Mais, en plus de cela, avoir des enfants, contrairement à ce que nous pensons ne raccourcit pas la vie mais la rallonge.

De fait, cinq des six personnes les plus âgées du monde ont eu des enfants et ont vécu dans une famille nombreuse. Actuellement, l’espérance de vie dans le monde se situe à 68 ans pour les hommes et 72 ans pour les femmes. Cette moyenne augmente à mesure qu’avance la science et que la qualité de vie des personnes âgées s’améliore.

On a également découvert qu’avoir des enfants ralentissait le processus de vieillissement biologique chez les femmes. Il s’agit d’une étude canadienne réalisée par des membres de l’Université Simon Fraser en Burnaby, qui assure que l’oestrogène, une hormone fabriquée en grande quantité durant la grossesse contribue au ralentissement du vieillissement.

Cela appuie de nouveau les résultats de l’étude publiée dans le Journal of Epidemiology and Comunity Health dans laquelle ont participé 21 256 couples du Danemark. Cette étude conclut aussi qu’avoir des enfants est synonyme de plus longue longévité. Le taux de mortalité est entre 2 à 4 fois plus élevé chez les personnes qui n’ont pas eu d’enfants.

 

A découvrir aussi