S'accorder sur l'éducation des enfants

25 octobre, 2019
Bien que tous les parents veulent le meilleur pour leurs enfants, il est parfois difficile d'être d'accord en couple. Si nous ne sommes pas ouverts au dialogue et à la négociation, nous risquons de nous retrouver dans des conflits qui seront néfastes pour les enfants.
 

Quand un couple décide de fonder une famille, deux mondes s’unissent pour en créer un nouveau. Le bagage des deux, leurs façons de voir la vie sont face à face avec l’aventure d’élever une petite personne. Il n’est donc pas facile de se mettre d’accord sur l’éducation des enfants.

Lorsque nous devenons parents, la façon dont nous avons été élevés devient évidente. Que ce soit dans l’intention de la répéter ou de l’éviter, l’éducation que nous avons pu recevoir joue un rôle très important. Nos craintes, nos désirs et nos croyances sont mis en lumière et entrent parfois en conflit avec ceux de notre partenaire.

Un front commun

Cependant, pour les enfants, il est essentiel de voir en leurs parents un front commun, solide et ferme. Cela leur donne des limites claires et une sécurité quant à la façon dont ils s’adaptent à la vie. A la moindre présence de divergences constantes entre les parents, ou si les parents envoient des messages contradictoires, les enfants ressentiront un manque de références.

En plus de la tristesse et de l’inconfort indiscutables que peuvent engendrer chez l’enfant les désaccords entre ses parents et le sentiment d’insécurité, l’absence d’accord peut amener l’enfant à essayer d’en tirer profit.

parents utilisant une tablette avec leur fille
 

Même lorsque les parents sont séparés, il est très important de conclure des accords concernant l’éducation des mineurs. Il faut ensuite les implanter de la même manière dans le foyer des deux parents.

L’absence d’accord sur l’éducation

Il y a deux situations principales qui reflètent la difficulté de s’entendre sur l’éducation des enfants.

Les deux parents ont des conceptions complètement opposées de l’éducation des enfants

Cette affaire est la plus claire. En raison de leurs propres expériences de vie, chaque parent a des idées très différentes de ce qui est approprié pour l’éducation de leurs enfants. Ils se sentent tous les deux justes et vrais. Ils sont inflexibles lorsqu’il s’agit de parler, d’écouter ou de négocier avec leur partenaire.

Chacun essaie d’imposer ce qu’il pense être pratique, générant chez les enfants une sensation de manque de contrôle et de confusion. Par conséquent, les disputes et les bagarres entre le couple sont constantes et peuvent tomber dans une lutte d’ego.

Il y a accord en théorie mais pas en pratique

L’autre situation qui se présente le plus souvent est celle où les deux parents, après avoir discuté du rôle parental, s’entendent sur ce qu’il faut faire. Ils semblent partager des valeurs et des points de vue, et ils s’entendent sans difficulté sur les règles du foyer.

Cependant, l’un des parents est beaucoup plus permissif que l’autre lorsqu’il s’agit de mettre en pratique ce qui a été convenu. La manière d’éduquer, qui en théorie était totalement partagée, ne semble plus avoir une telle importance. Des exceptions continues sont faites ou ce qui a été convenu avec le partenaire n’est pas pris au sérieux.

 

Ainsi, l’un des membres du couple renverse tout le travail d’éducation et de délimitation que l’autre fait. Ce dernier devient alors aux yeux de ses enfants un ogre inflexible.

Deux parents et éducation des enfants

Comment s’entendre sur l’éducation

  1. Vous êtes une nouvelle famille. Il est bon de parler du type d’éducation que chacun de vous a reçue et de prendre cela comme point de référence à certains égards. Cependant, nous ne devons pas perdre de vue le fait que vous êtes une famille totalement nouvelle et que vous n’avez pas à répéter les actions de vos parents. Leur façon d’éduquer n’est pas la seule, et peut-être pas la meilleure non plus.
  2. Faire front commun. Parlez en privé des règles que vous voulez mettre dans votre maison, évitez de vous disputer ou d’être en désaccord devant les enfants. Si l’un des parents a un conflit avec un enfant, il est préférable que l’autre reste sur la touche et attende d’être seul pour en discuter avec son partenaire.
  3. Vous êtes une équipe. L’autre n’est pas votre ennemi, il est votre allié. Cherchez des solutions ensemble et évitez les reproches et les luttes de pouvoir.
  4. Être constant dans l’application des règles. Ne laissez pas toute la tâche de l’éducation à votre partenaire ou ne dépréciez pas son travail. Si vous êtes d’accord avec les approches, mettez-les en pratique. Éduquer un être humain demande des efforts, mais c’est beau.