Le désir de devenir parents : une décision de couple

· 4 avril 2018
On peut devenir parents de façon inattendue ou planifiée. Dans les deux cas, le couple doit pouvoir se mettre d'accord sur les points les plus déterminants, comme les décisions qu'ils auront à prendre dans leur vie de parents.

Le désir de devenir parents peut surgir de manière spontanée ou planifiée. On peut le ressentir à n’importe quel moment de sa vie. Les motivations peuvent être également très diverses. Certaines sont meilleures que d’autres. En effet, il arrive qu’on prenne des décisions qui n’ont pas été assez méditées.

L’idéal, c’est qu’un enfant vienne au monde pour répondre au désir et à l’entente d’un couple. Dans ces conditions, l’enfant devrait avoir la chance de grandir dans un environnement stable et sûr. C’est aussi le mieux pour les parents. En effet, c’est une décision qui change la vie d’un couple.

Ce désir devient problématique quand il n’est pas sincère. Parfois, un enfant n’est pas une fin pour ses parents, mais un moyen. Ce genre de situation peut engendrer de grosses difficultés qui affectent tous les membres de la famille.

Le désir de devenir parents doit être sincère et partagé au sein du couple.

D’où vient le désir de devenir parents ?

Il y a encore quelques décennies, la décision d’avoir un enfant n’était pas quelque chose qui demandait réflexion. On partait du principe que c’était une étape normale dans une relation de couple stable. La procréation semblait être une évidence. Avec le temps, les méthodes de contrôle des naissances ont progressé et les choses ont changé. On est de plus en plus libre de choisir d’avoir ou non un enfant.

Personne ne demande à venir au monde. C’est le couple qui décide qu’il est temps pour une nouvelle personne de naitre. Dans l’idéal, c’est une décision que les futurs parents doivent prendre quand leur couple est stable et qu’ils souhaitent tous deux aller de l’avant. Ils doivent avoir un projet de vie de famille.

Parfois, on n’a pas les bonnes raisons d’avoir un enfant. On le fait pour des questions de moralité, de religion ou de traditions. On n’a pas un réel désir d’être parents, mais plutôt un sentiment de devoir ou de culpabilité. C’est un problème récurrent dans notre société. En effet, l’éducation d’un enfant demande beaucoup d’efforts et de compromis. C’est un parcours semé d’embûches qu’il est plus sain d’entreprendre quand on le désire vraiment.

« L’idéal, c’est qu’un enfant vienne au monde pour répondre au désir et à l’entente d’un couple. »

Il arrive aussi que des couples pensent régler leurs problèmes conjugaux en donnant naissance à un enfant. Il est regrettable que de telles idées reçues perdurent. S’il y a des tensions au sein du couple, l’arrivée d’un nouveau-né ne fera que les multiplier. Évidemment, il y a des exceptions. Parfois, il n’y a pas de réel désir de devenir parents, mais c’est quelque chose qui vient avec le temps.

Les différentes choses qu’il faut prendre en compte

Le désir de devenir parents ne suffit pas. C’est une décision qui entrainent de grands changements dans la vie des jeunes parents. C’est pour cela que le couple doit évaluer son désir et sa situation de façon très honnête. Il faut être sûr d’être bien préparé à assumer toutes ces responsabilités.

Les questions à se poser sont les suivantes :

  • Ce doit être une décision de couple. C’est un sujet dont le couple doit discuter avec beaucoup de franchise. Chacun doit savoir ce qu’il peut attendre de son conjoint ou sa conjointe. Si le couple souhaite se marier, il vaut mieux ne parler avant.
  • Il faut penser aux aspects pratiques. Les jeunes parents doivent évaluer le temps dont ils disposent pour élever un enfant, ainsi que leur situation financière et émotionnelle. Tout dépend aussi du type d’éducation que le couple souhaite donner à son enfant.
  • Il faut se préparer aux changements de routine. Les couples doivent être capables d’identifier et de visualiser les changements que la naissance d’un bébé peut provoquer. L’arrivée d’un enfant bouleverse la routine. Êtes-vous prêts à accepter ces changements ?
  • Il faut être prêt à faire des compromis. Les deux futurs parents doivent être francs l’un envers l’autre. Nous vous conseillons de dire franchement à votre conjoint ou conjointe ce que vous êtes prêts à faire ou non.
Avant d'avoir un enfant, un couple doit être prêt à faire des compromis.

Quand l’un des deux ne veut pas d’enfants

C’est une situation qui se présente de façon relativement fréquente. Un des membres du couple souhaite avoir un enfant, et l’autre non. Dans ce cas, le désir de devenir parents n’est pas partagé. C’est pour cela que l’un des deux doit céder.

Le plus important, c’est de communiquer. Chacun doit être prêt à écouter l’autre. Il ne sert à rien d’entretenir des préjugés ou de se mettre la pression. Chacun doit se sentir libre d’exprimer ce qu’il pense et ce qu’il ressent au sein de son couple.

Parfois, on n’a pas envie d’avoir un enfant pour des raisons pratiques. Par exemple, si la situation économique du couple ne permet pas d’accueillir un bébé. Dans ce cas, il est important de chercher des solutions pour que le désir devienne réalité. Il arrive aussi qu’une personne ressente un profond rejet à l’idée de devenir père ou mère. Dans ce cas, le couple devrait peut-être envisager de se séparer ou de changer.