La Reine des neiges, la force de l’amour entre soeurs

17 mars 2018
Depuis sa première mondiale en 2013, La Reine des neiges a réussi à capter l'attention du public et à se faire entendre à travers la fameuse chanson «Libérée».

La Reine des neiges est un film de Disney qui a brisé de nombreux schémas de l’usine. Il s’agit de l’histoire de deux sœurs qui ne se concentrent pas uniquement sur l’amour romantique.

Ce qui attire le plus l’attention de ce film d’animation, c’est que l’amour fraternel prévaut face à l’adversité. D’autre part, les princesses ne répondent pas aux rôles typiques des contes de fées.

La Reine des neiges s’inspire de l’histoire de la Reine des Neiges écrite par Hans Christian Andersen, l’auteur de La Petite Sirène.

Dans le mythe, une méchante reine des glaces enlève un enfant, qui sera sauvé par une de ses amies, Gerda. La fille doit passer par des dangers sans fin pour sauver son ami, même si elle est aidée par un ensemble de personnages colorés.

En raison de son fond sombre et du manque de réceptivité du public, l’idée originale a été mise au rebut. Pourtant, dans le film de 2013, nous pouvons encore trouver de nombreuses caractéristiques similaires à celles de la Reine des neiges

La Reine des neiges : le royaume de glace

La Reine des neiges raconte l’histoire d’Elsa et Anna, les princesses du royaume d’Arendelle. Elsa a le pouvoir de geler tout ce qu’elle touche, et après avoir accidentellement blessé Ana, elle décide de s’isoler. Ana ne se souvient pas de l’incident et croit que sa sœur ne l’aime pas.

Elsa, la reine des glaces.

Après la mort de leurs parents, Elsa prend le trône. Ana décide d’épouser un beau prince (Hans) qu’elle vient de rencontrer, mais Elsa n’approuve pas le lien. Dans un accès de peur, ses pouvoirs deviennent hors de contrôle et sont exposés à la société actuelle. Le duc de Wesselton, oncle du prince, l’accuse d’être un monstre et elle s’enfuit.

Un frère est un ami donné par la nature.

-Jean Baptiste Legouvé-

Anna est armée de courage et part à la recherche de sa soeur. Sur le chemin, elle aura l’aide d’un jeune collectionneur de glace, Kristoff et son renne Sven. Ensemble, ils vivront des aventures interminables et rencontreront le bonhomme de neige Olaf. Quand ils trouvent finalement Elsa, elle blesse de nouveau sa sœur sans faire exprès.

Kristoff la ramène à la maison au prince, ne sachant pas que Hans est vraiment un méchant. La seule façon pour Anna de récupérer est que quelqu’un fasse un acte d’amour envers elle, mais le Prince Hans refuse de le faire. Lorsque la tromperie est découverte, Elsa confronte Hans.

Quand Elsa est sur le point d’être tuée par Hans, Anna réapparaît et se met entre eux. Juste à ce moment, elle devient une sculpture de glace. Elsa réalise le grand acte d’amour de sa soeur et l’étreint, ce qui réussit à briser la malédiction.

Les leçons de vie de La Reine des neiges

Le message que sous-tend l’intrigue principale de La Reine des neiges est que l’amour fraternel est magique, unique et spécial. Une sœur peut donner une leçon de vie de deux façons :

  1. Une sœur nous rappelle que l’amour romantique n’est pas tout dans la vie.
  2. Il n’est pas nécessaire d’idéaliser l’amour romantique ou de courir après. Tout arrive en temps voulu.
  3. Les sœurs sont là pour s’aimer, se soutenir les unes les autres et surmonter l’adversité.
Olaf, le bonhomme de neige

Quand Anna se transforme en glace ce n’est pas un baiser d’amour romantique qui la sauve mais une larme de sa soeur.

Dans le thème de l’amour, il y a aussi Kristoff. Il représente le véritable amouravec ses défauts et ses ombres. Bien que nous puissions apprécier l’attraction entre Anna et lui, elle refuse de reconnaître et d’accepter ses sentiments. Kristoff et son apparence ne correspondent pas à sa perception de ce qu’est l’amour.

De la même manière, l’accent est mis sur la valeur du sacrifice et le besoin de maîtrise de soi, des leçons qu’Elsa aura du mal à apprendre. Elle est peut être le personnage le plus solitaire du film, et celui qui apprécie le plus la solitude.

Malgré son besoin d’indépendance, elle va finalement changer son point de vue. Elle découvrira qu’il est possible de maintenir son autonomie sans avoir à s’isoler du monde. Il suffit qu’il y ait une bonne communication avec les autres et qu’ils respectent nos goûts.

Celui qui nous aime vraiment appréciera notre façon d’être. Et si c’est un frère ou une soeur, non seulement il ou elle appréciera nos particularités, mais les admirera également.

 

 

A découvrir aussi