Rectocolite hémorragique chez les enfants: symptômes et traitement

La colite ulcéreuse chez les enfants est une maladie rare, mais assez complexe. Ses conséquences peuvent affecter gravement la qualité de vie.
Rectocolite hémorragique chez les enfants: symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 16 novembre, 2021

La maladie inflammatoire de l’intestin (MII) est une maladie chronique dont la cause n’est pas claire et qui affecte la santé et la fonctionnalité du tube digestif. La rectocolite hémorragique est un type de MII qui peut se manifester dans l’enfance et nécessite un traitement complexe et multidisciplinaire.

L’incidence de cette maladie dans la population pédiatrique indique que 2 enfants sur 100 000 en Occident en souffrent. Pour cette raison, nous allons vous dire aujourd’hui tout ou ce que vous devez savoir sur la rectocolite hémorragique chez l’enfant.

Qu’est-ce que la rectocolite hémorragique?

La colite ulcéreuse ou rectocolite hémorragique (CU) est une maladie caractérisée par une inflammation chronique de la paroi interne du gros intestin et du rectum.

Ces lésions inflammatoires se manifestent par des ulcères coliques, qui provoquent des symptômes tels que des douleurs, des saignements, une sensation de vidange incomplète (ténesme) et une mauvaise fonction intestinale.

Bien que la CU puisse survenir à tout âge, elle est très fréquente chez les jeunes de moins de 20 ans. Et bien qu’elle ne soit pas courante dans l’enfance, son incidence dans ce groupe d’âge semble être à la hausse.

Quelles sont les causes de la rectocolite hémorragique chez les enfants?

La cause spécifique de cette pathologie est inconnue. Cependant, certains facteurs prédisposent à son développement:

  • Microorganismes pathogènes intestinaux (bactéries, champignons ou parasites) qui déclenchent la réaction inflammatoire dans l’intestin et altèrent le système immunitaire local.
  • Facteurs génétiques, tels qu’antécédents de CU chez des parents directs.

Symptômes

Une jeune fille qui a mal au ventre.

Les symptômes de la rectocolite hémorragique sont variés et leur intensité dépend du degré d’atteinte intestinale. Chez certains enfants, la maladie entraîne une légère affectation, tandis que chez d’autres, elle affecte grandement leur qualité de vie.

Par ailleurs, les manifestations de cette maladie apparaissent généralement soudainement et disparaissent après un certain temps. Toutefois, elles se reproduisent avec une certaine périodicité. Parmi les affections les plus importantes de la CU, nous mentionnons les suivantes:

  • Perte d’appétit.
  • Diarrhée chronique, dans certains cas avec du sang.
  • Douleurs abdominales récurrentes.
  • Perte de poids.
  • Saignement rectal.
  • Asthénie (fatigue marquée).
  • Fièvre.
  • Malnutrition.
  • Anémie.

De même, l’enfant peut ressentir des symptômes qui vont au-delà de l’état intestinal:

  • Eruptions cutanées.
  • Problèmes de foie.
  • Douleurs et inflammations articulaires (arthrite).
  • Troubles oculaires.
  • Os fragiles.
  • Troubles rénaux.

Certains enfants développent des conséquences psychologiques, telles que des sautes d’humeur, du stress ou une dépression.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée?

Le diagnostic de la rectocolite hémorragique n’est pas toujours facile. Car tous les enfants ne présentent pas les mêmes symptômes et tous ne peuvent pas communiquer la gêne de la même manière.

De même, il n’y a pas de test spécifique qui détermine que l’enfant souffre de colite ulcéreuse. Pour cette raison, le pédiatre ou le gastro-entérologue effectue d’abord une évaluation physique complète. Il évalue la présence de symptômes et l’histoire de l’enfant, puis indique une série d’examens complémentaires pour certifier le diagnostic.

Parmi les examens les plus courants figurent les suivants:

  • Tests sanguins.
  • Un lavement baryté, qui identifie les zones possibles de rétrécissement ou d’obstruction du tube digestif.
  • Test de selles, pour détecter la présence de bactéries, de parasites ou de sang.
  • Endoscopie digestive, pour observer l’aspect de l’intestin et prélever des échantillons de ses parois (biopsie intestinale) afin de les analyser au microscope.

Traitement de la colite ulcéreuse

Cette affection intestinale n’a pas de traitement curatif définitif. Une tentative est plutôt faite pour améliorer les symptômes et éviter les complications.

Comme indiqué, chaque enfant manifeste la maladie d’une manière particulière. Le traitement dépend donc de l’individu.

En général, les médicaments les plus couramment utilisés sont les suivants:

  • Médicaments immunosuppresseurs: diminuent l’intensité de la réponse immunitaire dans les intestins et soulagent l’inflammation.
  • Antidiarrhéiques.
  • Aminosalicylates: aident à réduire l’inflammation de l’intestin.
  • Compléments nutritionnels: ils renforcent l’apport en fer, calcium et vitamine D.
  • Une alimentation équilibrée et saine, pauvre en matières grasses, en fibres et en produits laitiers, mais fournissant suffisamment de calories, de nutriments et de protéines.

Dans la rectocolite hémorragique sévère, le spécialiste peut évaluer la nécessité d’une intervention chirurgicale pour retirer la partie malade de l’intestin afin d’améliorer la qualité de vie de l’enfant.

Quels soins doit recevoir un enfant atteint de rectocolite hémorragique ?

Une équipe médicale multidisciplinaire.

Les symptômes de cette maladie sont généralement absents pendant de longues périodes. Cependant, ils peuvent réapparaître à tout moment. Il est donc nécessaire que les parents suivent une série de soins favorisant la santé digestive de l’enfant pour mieux faire face aux rechutes.

Certains des soins les plus recommandés sont les suivants:

  • Prendre les médicaments indiqués par le médecin.
  • Faire de l’exercice régulièrement.
  • Assister à tous les examens médicaux périodiques, afin d’évaluer la croissance correcte de l’enfant et gérer les conséquences possibles (telles que l’anémie et les lésions osseuses).
  • Suivre une directive diététique indiquée par un nutritionniste. Car l’enfant doit consommer des aliments riches en nutriments qui n’affectent pas le tissu intestinal.

Enfin, les enfants atteints de cette maladie peuvent avoir des problèmes de croissance et de développement. Ainsi que des difficultés à suivre à l’école en raison d’absences répétées. Cependant, avec une approche interdisciplinaire appropriée, ces enfants peuvent profiter d’une qualité de vie adéquate.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment sont liés le microbiome intestinal et l’autisme ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment sont liés le microbiome intestinal et l’autisme ?

Les personnes atteintes du trouble du spectre de l'autisme (TSA) souvent souffrent d'une altération de leur microbiome intestinal.