Reconnaître les différents types de pleurs des bébés

· 26 juillet 2018
Les parents expérimentés savent que leur bébé ne pleure pas toujours de la même façon. Si vous avez besoin d'aide pour comprendre le message que votre enfant essaie de vous envoyer, lisez attentivement les différentes caractéristiques des pleurs possibles.

Saviez-vous que les pleurs de votre bébé varient en fonction de ce qu’ils veulent ? Peut-être qu’au début ils vous paraîtront tous semblables, mais votre instinct maternel vous mènera à faire la différence avec le temps. Apprenez à faire la différence entre les différents types de pleurs de votre bébé avec les caractéristiques suivantes.

L’objectif des pleurs de votre bébé est de communiquer un état de manque, car c’est la seule forme de communication qu’il connait pour le moment. Il n’hésitera pas à l’utiliser pour alerter ses parents s’il a faim, froid, sommeil ou s’il a peur.

Certains bébés passent leurs premiers jours ou semaines de vie à pleurer. Ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas de larmes, elles n’apparaissent qu’à partir de la sixième semaine. Par contre, d’autres bébés sont plus calmes, on ne les entend presque pas.

Jusqu’à trois mois, les enfants acquièrent de nouvelles méthodes pour s’exprimer. Le plus grand changement est qu’ils peuvent notamment apprendre petit à petit à utiliser leur corps volontairement pour s’exprimer. Bien entendu, cela s’accentue lorsqu’ils commencent à dire leurs premiers mots.

Pourquoi faut-il s’occuper du bébé quand il pleure ?

Quand un bébé pleure, vous pouvez être quasiment sûr qu’il ne fait pas semblant: quelque chose ne va pas. Il est indispensable que les parents soient présents pour éloigner la source d’anxiété du bébé.

Si vous ne le faites pas, cela génère un sentiment de grande insécurité. Votre bébé pensera que sa mère n’est pas là pour lui. Ceci, y compris depuis tout petit, peut générer un grand stress qui affectera son développement sous différents aspects.

Ainsi, le contact physique est sa principale source d’affection. Les caresses de sa mère l’aident à se sentir aimé, choyé et sauf. Il s’agit d’un élément indispensable pour la construction de son affection qui, à long terme, permettra de structurer sa personnalité.

Pleurs de sommeilLes différents types de pleurs de bébé

Pleurs de douleur

Ce type de pleurs se caractérise par sa vivacité et son intensité. Votre bébé sent une gêne ou une douleur dans le corps et veut attirer l’attention de ses parents pour qu’ils le prennent dans leurs bras et trouvent une solution.

Il est différent du pleur lorsque votre bébé est malade. Dans ce cas-ci, votre bébé peut exprimer la même gêne ou bien le manque d’énergie par des gémissements bien plus longs et soutenus. De plus, vous pouvez les identifier avec les symptômes qui les accompagnent : de la fièvre, une toux, le nez qui coule, etc.

Pleurs de faim

Ce sont les pleurs les plus communs. Ils sont intenses et continus, de manière générale, ils ne s’arrêtent que lorsque vous le nourrissez. Il s’agit d’une forme primaire de demande. Toutefois, si vous ne lui donnez pas l’aliment qu’il réclame, il peut pleurer de façon intense et ne se détendre que pour respirer.

Pleurs à cause de coliques

C’est une des situations les plus frustrantes que peuvent vivre les parents. Ce sont des pleurs intenses et continus, car votre bébé souffre d’une gêne importante et continue. De plus, vous pouvez voir sur le visage de votre bébé la douleur et la gêne qu’il subit.

Cela se produit souvent après le repas, étant donné que le système digestif essaie de s’adapter à l’allaitement. Il est important de savoir reconnaître ces pleurs et peu importe le moyen que vous employer pour le calmer, il est important que quelqu’un essaie de consoler le bébé. Il est préférable de partager cette tâche, car c’est un moment de grand stress et la mère ne doit pas l’affronter seule.

Pleurs de sommeil

C’est le type de pleurs le plus facile à reconnaître, notamment à cause de l’heure. Il suffit de voir combien d’heures a dormi votre bébé dernièrement pour en tirer des conclusions. De plus, votre bébé peut bâiller et se frotter les yeux. Vous pouvez donc le calmer et aller le coucher pour qu’il s’endorme.

pleurs de gênePleurs de gêne ou de frustration

Enfin, votre bébé peut pleurer, car il ne se sent pas à l’aise. Il peut avoir froid, avoir la couche sale, ne pas vouloir être couché ou bien il ne veut pas être dans les bras de la personne qui le tient. Il peut également pleurer, car il s’ennuie ou bien parce qu’il veut quelque chose qu’il n’a pas.

Comment identifier ce type de pleurs? Rien de plus simple: votre bébé se penchera en avant et fera la moue. Quand cela sera possible, donnez-lui de l’attention et essayez de trouver ce qui le dérange.

En conclusion, les différents types de pleurs sont des instincts de survie. C’est un outil indispensable pour communiquer avec sa mère contrairement aux sourires et aux babillements qui indiquent généralement un manque.

Les parents doivent trouver la source des pleurs et répondre de manière adaptée. Dans le cas contraire, le bébé est frustré et se sent en insécurité.