Qu’est-ce que la myoclonie du sommeil chez le bébé ?

22 décembre 2017

Durant les trois premiers mois, les nouveau-nés bougent beaucoup en dormant. Ils agitent les jambes, étirent les bras ou lèvent la tête. Ces spasmes musculaires, qu’on appelle la myoclonie du sommeil, sont naturels et ne durent pas plus de vingt secondes. En d’autres termes, chers parents, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Les spécialistes n’ont pas encore identifié la cause exacte de ces mouvements, mais ils savent que ce sont des réactions du système nerveux central pendant le sommeil REM qu’on appelle également le sommeil paradoxal. C’est la phase du cycle où le sommeil est le plus profond.

Certains experts pensent que les vibrations que les bébés ressentent quand on les berce ou qu’on marche favorisent l’apparition de la myoclonie. C’est pour ça qu’il vaut donc mieux éviter de le faire.

Il est important de rappeler qu’il s’agit d’un trouble du sommeil très courant chez les bébés. Il disparait à mesure qu’ils grandissent. Si ce problème vous inquiète, vous pouvez prendre votre bébé dans vos bras jusqu’à ce qu’il se calme.

Les mamans savent qu’une bonne dose d’amour ne peut jamais faire de mal.

La myoclonie du sommeil a-t-elle des effets secondaires ?

La myoclonie est un trouble du sommeil bénin.

La réponse est non. En effet, la myoclonie est un trouble du sommeil bénin. Il disparaitra petit à petit sans affecter la santé ou le développement psychomoteur de votre bébé.

En outre, ces spasmes musculaires peuvent être confondus avec d’autres pathologies, comme l’épilepsie (qui apparait à partir de six mois) ou le syndrome des mouvements périodiques nocturnes. C’est pour cela qu’il vaut mieux en parler à son pédiatre pour qu’il puisse établir un diagnostic.

Bien sûr, une erreur est toujours possible. On peut se retrouver à donner au bébé un traitement dont il n’a pas besoin. C’est pour cela qu’il est important d’étudier calmement le comportement du bébé pour pouvoir décrire les symptômes avec beaucoup d’exactitude.

En revanche, il existe un trouble très proche qu’on appelle la myoclonie du nourrisson. Ce trouble apparait après trois mois et peut durer jusqu’à deux ans. A la différence de la myoclonie du sommeil, ce sont des mouvements que le bébé fait quand il est réveillé et cela ne touche que le haut du corps.

Ne vous trompez pas de diagnostic !

Adieu la myoclonie : les clés pour que votre bébé retrouve un sommeil paisible

Les enfants grandissent pendant qu'ils dorment.

Nous le savons, il est plutôt facile de veiller sur le sommeil des bébés et de les faire rêver avec les anges. Pour cela, il vous suffit de faire attention à certaines conditions. Ceci est important parce que les enfants grandissent et se développent quand ils dorment.

Les nouveau-nés peuvent dormir jusqu’à seize heures par jour. Plus tard, passés les trois mois, cela tombe à quinze heures. A un an, ils peuvent encore dormir quatorze heures. Le fait de bien dormir les protège de maladie comme la dépression infantile ou l’obésité.

Aussi, pour que votre bébé dorme bien, il faut créer des habitudes et une bonne hygiène de sommeil. Voilà quelques conseils :

  1. Le berceau est l’espace de votre tout-petit. De nombreux parents font dormir leurs enfants avec eux et pratiquent le cododo pour se sentir mieux. Mais rien ne vaut le berceau.
  2. Faites en sorte de le coucher dans une atmosphère détendue.
  3. Évitez tout élément qui pourrait distraire votre bébé, comme le fait de laisser la lumière allumée, de mettre de la musique un peu top fort ou de parler à côté.
  4. Fixez des horaires pour les siestes quotidiennes.
  5. Changez-lui sa couche si elle le gêne ou qu’il y a eu des fuites.
  6. Aidez le bébé à changer de position tant qu’il ne sait pas rouler sur le côté tout seul. Évidemment, les experts recommandent de ne pas le coucher sur le ventre parce qu’il pourrait inhaler du dioxyde de carbone et cela peut entrainer la mort subite du nourrisson.

En réalité, la myoclonie du sommeil est naturelle et il est normal qu’un bébé agite ses membres à tout instant. En effet, il vient de passer beaucoup de temps recroquevillé sur lui-même, en position fœtale, dans le ventre de sa mère. Dans son nouvel environnement, il découvre le monde qui l’entoure. Petit à petit, il apprivoisera son corps et son univers. Il comprendra qu’il est simplement dans son nouveau foyer.

 

A découvrir aussi