Comment éviter la chute d’un bébé ?

· 16 novembre 2017

Vous faites tomber votre bébé. Juste avant qu’il ne touche terre, vous souhaitez de toutes vos forces que le temps s’arrête, comme si vous pouviez rembobiner et revenir en arrière. Quelques secondes suffiraient… Mais c’est le monde réel, pas un film. Et mieux vaut prévenir que guérir. Alors comment faire pour éviter la chute d’un bébé ?

Un bébé par terre ! Comment éviter les chutes ?

Il est presque impossible d’empêcher de tomber un enfant d’1 an qui apprend à marcher, à courir, à grimper et à faire des pirouettes. En revanche, on peut éviter les chutes d’un bébé qui passe encore presque tout son temps dans les bras de sa mère.

Nous vous conseillons de faire attention à tout ce qui suit.

Ne le laissez jamais tout seul sur le lit

Personne n’a envie qu’un bébé tombe par terre. Pourtant, la chute d’un bébé vient très souvent d’accidents bêtes qui pourraient être évités. Par exemple, un bébé tombe souvent parce que ses parents l’ont laissé tout seul sur un lit.

De nombreuses mères posent leurs bébés sur le lit pour les changer, les habiller ou mettre des draps propres dans le berceau… Elles n’ont pas toujours tout ce dont elles ont besoin et elles laissent leur bébé quelques secondes tout seul sur la couverture.

Comme l’enfant ne sait pas se retourner et bouge à peine, sa mère n’imagine pas qu’il tombera en quelques secondes. Pourtant, son bébé peut la surprendre.

En cherchant sa mère du regard, ou autre chose qui vient d’attirer son attention, il se retourne sans le vouloir. À cet instant, cela ne sert à rien que la mère revienne en courant. Le bébé va tomber.

Un bébé tombé par terre

Chère maman, si vous voulez éviter les chutes, ne laissez jamais votre bébé tout seul sur votre lit.

Donnez-lui un bain dans un endroit sûr

Le moment du bain est également propice aux chutes des bébés. Il est ainsi facile de laisser échapper de ses mains un petit corps glissant de savon qui ne cesse de s’agiter. C’est un véritable danger.

C’est pour cela que, pour éviter la chute d’un bébé, il vaut mieux lui donner un bain dans un endroit sûr.

Autrefois, quand il n’y avait pas de salle de bain dans toutes les maisons, on nettoyait les bébés sur les lits. De nos jours, cela parait peut-être dépassé, mais ça reste une des méthodes les plus sûres.

Couvrez votre lit d’une bâche en plastique pour éviter que ça ne mouille. Ensuite, posez une bassine sur le lit et munissez-vous d’un pichet avec de l’eau tiède et de gel douche pour les bébés. Au moins, si votre bébé vous glisse des mains, ce n’est pas par terre qu’il tombera.

Quand il est dans vos bras, faites attention à lui

C’est notre dernier conseil. On a souvent tendance à faire autre chose quand on tient son bébé dans ses bras. Bien sûr, plus qu’une tendance, c’est souvent une nécessité.

Les mères d’aujourd’hui ne sont plus les maîtresses de maison d’hier. Ce n’est pas toujours facile de s’occuper à la fois des tâches ménagères, de soi-même et de son bébé, sans parler du reste.

Un bébé en pleurs embrassé par sa maman

Quand vous êtes obligée de faire autre chose avec le bébé dans vos bras, n’oubliez jamais de faire attention à lui. C’est très important.

Les bébés ne grandissent pas en buvant du lait, mais surtout au contact émotionnel de leur maman.

Laura Gutman

Comment réagir après la chute d’un bébé ?

Si votre bébé tombe pour une raison ou pour une autre, vous devez savoir comment réagir. Nous vous donnons quelques conseils :

Examinez-le. S’il a un bobo et si ça commence à saigner, lavez la blessure avec un morceau de gaze et emmenez-le aux urgences. S’il a une bosse, mettez de la glace pour réduire l’abcès.

Embrassez-le, câlinez-le, chantez-lui une berceuse… Quand vous ne vous sentez pas bien, que vous tombez et que vous avez mal, vous aimez bien que l’on s’occupe de vous, n’est-ce pas ? C’est la même chose pour votre enfant.

Reprenez-le dans vos bras, mais ne le secouez pas. S’il a une lésion, cela peut devenir plus grave si vous le secouez.

Observez-le bien pendant les heures qui suivent. Vous savez que les médecins gardent parfois des patients « en observation ». Ce n’est pas pour rien. Si votre bébé s’est cogné la tête et qu’il a un traumatisme cranio-encéphalique, vous verrez apparaître ces symptômes : vomissements, pertes de conscience, convulsions, saignements de nez, entre autres.

Si vous remarquez quoi que ce soit, emmenez-le immédiatement chez votre pédiatre.