Qu’est-ce que l’accouchement programmé ?

· 17 mars 2018
L'accouchement programmé peut être spécifié pour plusieurs raisons, bien qu'il doive toujours respecter les exigences minimales. Son objectif principal, comme nous le verrons dans l'article suivant, est de préserver la santé de la mère et du bébé et d'éviter les complications à la naissance.

En général, l’accouchement se produit naturellement au début de la phase de dilatation avec des contractions dans le corps de la femme. Cependant, il y a des moments où un accouchement programmé ou induit peut se produire. En tant que mères, il est conseillé de connaître cette pratique, ses avantages et ses inconvénients.

Ce type de naissance programmée ou induite se produit lorsque le spécialiste provoque l’accouchement avec un type de médicament. Pour cela, l’ocytocine ou la prostaglandine peuvent être utilisées. Le choix dépendra de l’état du col de la femme.

Ce type de pratique est généralement effectué lorsque la naissance ne commence pas naturellement et spontanément mais seulement si tout se passe dans la normale, une fois les 40 semaines de grossesse terminées. Dans ces cas-là, le gynécologue peut recourir à différentes techniques qui aident à induire des contractions de l’accouchement.

Il y a des occasions où, bien que la période de gestation établie n’ait pas été atteinte, il est nécessaire d’induire l’accouchement. Il peut y avoir des risques de grossesse nécessitant l’intervention de médecins pour provoquer un accouchement régulier.

« L’accouchement programmé est généralement effectué lorsque la naissance ne commence pas naturellement et spontanément, mais toujours après le cycle de grossesse ».

De plus, ce type d’inductions peut également être programmé si désiré, à condition que tout l’équipement médical qui traite normalement la femme enceinte soit présent. Dans tous les cas, les accouchements induits pour une journée spécifique sont généralement plus fréquents dans les cliniques privées.

L'accouchement programmé peut être fait pour éviter des blessures au bébé ou à la mère.

Raisons de choisir un accouchement programmé

Les médecins peuvent avoir plusieurs raisons pour provoquer un accouchement. En voici certaines d’entre elles :

  • Lorsqu’il y a un risque d’infection à l’intérieur de l’utérus. C’est dangereux pour le bébé et, parfois, même pour la mère elle-même.
  • Si la femme a perdu les eaux. Ici, on attendrait de voir si l’accouchement se déclenche tout seul.
  • Lorsque le bébé est trop gros. Dans ce cas, il s’agit d’essayer d’éviter un accouchement long et la probable blessure de la mère et du fœtus. C’est quelque chose qui est pratiqué seulement pendant l’accouchement vaginal, parce qu’il peut seulement être induit dans ces cas-là.
  • Si une césarienne est programmée à l’avance pour éviter tous les dommages et complications éventuelles.

D’autres raisons pour lesquelles le corps médical peut induire l’accouchement

En plus de celles mentionnées précédemment, qui sont les plus fréquentes, il existe d’autres raisons de recourir à l’accouchement programmé. Voyons quelques-unes des plus communes :

  • L’une d’entre elles se produit lorsque le placenta ne fonctionne pas correctement, ce que l’on connaît comme la prééclampsie. C’est une complication grave qui peut mettre en danger la vie de la mère et du bébé. Face à un problème comme celui-ci, le flux sanguin du bébé est réduit. La prééclampsie peut également comporter le risque de souffrir d’une maladie chronique. Ici, nous trouvons l’hypertension artérielle, le diabète gestationnel, l’insuffisance cardiaque ou l’affection des reins. Tous affectent la santé de la mère et du bébé.
  • Une autre raison pour laquelle un accouchement peut être induit est l’existence d’anomalies dans le rythme cardiaque.
  • Il peut également être nécessaire de provoquer une naissance en raison d’un retard dans la croissance du fœtus.
  • Lorsque le sac amniotique se rompt et qu’il n’y a pas d’accouchement, l’induction est la seule solution.
  • Un accouchement induit peut également être effectué lorsqu’il reste peu de liquide amniotique, afin d’éviter une césarienne.
La préparation à l'accouchement est très importante.

Comment l’accouchement est-il induit ?

Il existe plusieurs méthodes pour induire un accouchement. Dans ce cas-là, cela dépendra de l’état dans lequel se trouve le col de la future mère. S’il n’a pas commencé à se ramollir ou à s’élargir, on considère qu’il n’est pas encore complètement mature. Par conséquent, il n’est pas prêt pour l’accouchement. Alors différentes hormones seront appliquées. Des méthodes médicales seront également utilisées pour aider à maturer le col de l’utérus afin d’induire l’accouchement.

« La méthode employée pour induire l’accouchement dépendra de l’état dans lequel se trouve le col de la future mère ».

Une fois cela fait, l’ocytocine est administrée pour commencer l’accouchement. Cette situation est induite par voie intraveineuse de sorte que le corps produit de plus grandes quantités de cette hormone. Le processus de maturation du col de l’utérus peut durer entre 12 et 24 heures.