Placenta, cordon ombilical et sac vitellin : le système qui maintient votre bébé en vie

4 janvier 2018
Le développement du fœtus dans le ventre maternel requiert un système de soutien vital, composé du placenta, du cordon ombilical et du sac vitellin. Ce système maintient le bébé en vie, en même temps qu’il permet qu’il grandisse. Chaque élément a une fonction bien spécifique et indispensable, et est fabriqué uniquement au moment de la grossesse.

Même si c’est un système qui est commun à tous les bébés, il ne s’agit pas d’un organe qui intervient lui-même dans un autre processus. La structure dont on parle se forme au moment où la grossesse commence à évoluer. Chacun de ces éléments est créé exclusivement pour maintenir ce bébé en vie.

Si la mère a un autre enfant, elle aura un nouveau système. Dans le cas de grossesse de jumeaux ou de plusieurs enfants, il se peut que le placenta soit partagé entre deux jumeaux identiques. Dans la plupart des cas, les jumeaux ou les enfants « multiples » ont des sacs différents, et ont aussi leur propre cordon. C’est seulement quand ce sont des vrais jumeaux qu’ils peuvent partager l’un de ces organes.

Placenta, cordon ombilical et sac vitellin, que sont-ils et à quoi ils servent ?

Suivez la croissance de bébé avec les échographies

Le placenta

Le placenta est un organe qui adhère à l’utérus et est relié au bébé au travers du cordon ombilical. Sa fonction consiste à produire les hormones de la grossesse, comme par exemple la gonadotrophine chorionique humaine Hcg. Il produit aussi la progestérone et l’œstrogène.

Cet organe est chargé de faire le lien entre la mère et l’enfant, en ce qui concerne l’approvisionnement en sang. Le sang qui circule dans le fœtus est celui de la mère, mais il est mis en fonction depuis le placenta. Grace à ce sang, le fœtus reçoit de l’oxygène, et les nutriments qui proviennent de sa mère.

Avant de concevoir, je t’aimais déjà. Avant que tu naisses, je t’adorais déjà. Et avant que tu aies une heure de vie, je donnais déjà ma vie pour toi. C’est le miracle de l’amour d’une mère.

-Maureen Hawkins-

De leur côté, les déchets qui viennent du fœtus sont transportés par le sang. Cependant, ces produits ne se mélangent pas entre eux, grâce à l’action du placenta.

Après la naissance du bébé le placenta est expulsé, car son travail se termine exactement à ce moment-là. Ce processus s’appelle la « délivrance ». Ce soutien vital du fœtus peut provoquer de graves problèmes s’il ne fonctionne pas bien à un moment du processus. Au fur et à mesure que le fœtus se développe, la pression augmente sur le placenta, ce qui occasionne souvent des saignements et d’autres complications.

Le cordon ombilical

Le cordon ombilical nourrit votre bébé dans le placenta

Le cordon ombilical est la ligne de connexion vitale entre le placenta et le bébé. Comme nous l’avons déjà mentionné, le placenta est un espèce de centre d’opérations entre la mère et l’enfant. De son côté, le cordon ombilical se charge d’extraire et de transmettre les informations qu’il faut, à la façon d’un pont.

Cet élément est composé de vaisseaux sanguins, qui sont deux petites artères et une grande veine. Les deux artères sont chargées d’emmener le sang vers le placenta. Et de son côté, la veine ramène le sang vers le fœtus.

Un cordon ombilical peut normalement avoir une longueur allant jusqu’à 60 centimètres. Il a cette longueur pour que le bébé puisse bouger tout à fait librement. D’autre part, sa composition lui permet d’être résistant face à des dommages potentiels occasionnes par les mouvements du fœtus.

Après l’accouchement, le cordon sort avec le bébé et le placenta, et n’est plus attaché à la mère. Il est coupé, car la plus grande partie de ce cordon est un déchet. L’extrémité guérit dans la peau du bébé, ce qui forme le nombril.

Le sac vitellin ou sac amniotique

Soyez vous même en bonne santé pour bébé

Le sac vitellin est un organe qui se remplit de liquide amniotique. Sa fonction est d’héberger le fœtus pendant tout le processus de la grossesse. Il sert de refuge, de salle de jeu et de foyer de votre bébé, et il est ainsi totalement indispensable. Dans le sac amniotique, le bébé se développe dans les conditions que la nature met en place.

Sa composition est idéale pour lui permettre de se maintenir suspendu, en même temps qu’elle lui permet de bouger et d’être protégé contre les agressions externes. Pour que les conditions à l’intérieur du sac soient idéales, il s’ajuste lui-même a une température d’environ 37,6°C. Pour une meilleure croissance, il est nécessaire que cette température soit à quelques décimales en dessous de la température corporelle de la mère.

Le liquide présent dans le sac vitellin augmente en quantité au fur et à mesure que la grossesse avance. Pendant la semaine 10, on estime qu’il y a environ 30 ml de fluide. En approchant de la semaine 36, la quantité aura augmenté jusqu’à atteindre environ un litre entier.

Ce liquide ne sort pas de l’organisme de la mère jusqu’au moment de l’accouchement. Mais il sort avant que le bébé ne sorte. A ce moment-là, il s’agit de la première fois que le bébé se trouve en dehors de son milieu aqueux. Cependant, le bébé est encore attaché au placenta et au cordon ombilical, qui complètent son système vital.

 

 

A découvrir aussi