Qu’est-ce qu’un retard de croissance intra-utérine ?

· 5 janvier 2019
Le retard de croissance intra-utérine est une condition éprouvée par le foetus qui ne lui permet pas de se développer correctement. Découvrez de quoi il s'agit ainsi que les causes possibles qui provoquent son apparition afin de prévenir et de faire tout son possible pour vivre une grossesse réussie.

L’étape de la grossesse est l’une des plus agréables dans la vie d’une femme. Néanmoins, elle comporte également des risques et des complications. L’un des risques peu fréquents mais bien connus est le retard de croissance intra-utérine.

Cette complication fait que la taille du foetus est inférieure à la moyenne. Voici les facteurs qui en sont la cause. Dans cet article, vous saurez également quel est le pronostic pour un bébé touché par cette condition.

Qu’est-ce que le retard de croissance intra-utérine ?

Cette complication, appelée également RCIU ou restriction de la croissance intra-utérine, est une condition médicale qui signale une croissance fœtale inférieure aux normes. 

Il est important de mentionner qu’il ne s’agit pas de bébés plus petits, mais que leur vitesse de croissance a ralenti alors qu’ils étaient dans l’utérus.

En conséquence, le bébé naît avec un poids faible et il peut y avoir des complications au moment de l’accouchement. On considère un faible poids à la naissance celui qui est inférieur à 2,5 kg.

Les types de retard de croissance intra-utérine

La classification du retard de croissance intra-utérine va dépendre essentiellement de l’origine de l’anomalie. Il est donc possible de souffrir d’un RCIU symétrique ou intrinsèque caractéristique de certains défauts chromosomiques.

Dans cette condition, il y a une réduction de la croissance de tout le corps, des membres, du ventre et de la tête.

Un RCIU extrinsèque ou asymétrique peut également survenir. Généralement en raison d’une anomalie du placentaDans ces cas, la tête peut se développer normalement alors que le ventre et les membres restent petits.

Le retard de croissance intra-utérine est une condition médicale qui signale une croissance inférieure à la normale.

D’autre part, il existe le type combiné de RCIU, qui est dû à la fois à des facteurs internes -du foetus- ainsi qu’à des facteurs externes et dont les causes sont inconnues. Il faut souligner que tous les bébés ne souffrent pas de retard de croissance intra-utérine.

Dans ce sens, il est nécessaire d’écarter des facteurs tels que la génétique. En effet, si les parents sont petits, il est évident que le bébé aura une constitution physique plus basse. De même, sa taille réduite peut être due à d’autres pathologies.

Les causes du retard de croissance intra-utérine

Les causes de cette complication peuvent être diverses. Elles sont généralement attribuées à un mauvais fonctionnement du placenta. Cet organe connecte la mère avec le foetus et lui fournit les nutriments qu’il doit consommer.

Cependant, si le placenta ne fonctionne pas correctement, la croissance intra-utérine est retardée. Il existe d’autres facteurs qui pourraient être à l’origine de cette condition. Parmi eux on trouve:

Les conditions environnementales

On estime que les femmes enceintes vivant en altitude sont plus susceptibles de donner naissance à de petits enfants. Cela pourrait être dû à la quantité d’oxygène qui diminue à des altitudes plus élevées.

Quelque chose de semblable se produit avec les futures mères qui vivent dans des grandes villes polluées.

« Le retard de croissance intra-utérine est une condition médicale qui signale une croissance fœtale inférieure aux normes »

Des habitudes nocives

Une autre cause du retard de croissance intra-utérine peut être les habitudes nocives de la mère. Parmi elles, on peut citer : fumer pendant la grossesse, consommer des drogues ou boire de l’alcool. Ces dépendances peuvent entraîner une insuffisance pondérale chez les bébés.

Des maladies

Des maladies comme l’hypertension artérielle, les troubles cardiaques ainsi que les troubles métaboliques peuvent réduire la quantité d’oxygène, de vitamines et de minéraux qui arrivent au placenta.

Ceci empêche le fœtus de se développer normalement et entraîne par conséquent le RCIU.

De plus, si la femme enceinte prend des médicaments pour traiter ces maladies, le risque que la pathologie augmente existe. 

De même, une mauvaise alimentation, la réalisation d’un travail éprouvant et le manque d’informations peuvent mener à une croissance inférieure à la normale.

Des causes supplémentaires

D’autres déclencheurs pouvant entraîner cette condition sont les altérations génétiques comme le syndrome de Down ou le syndrome de TurnerElle peut être due aussi à une malformation des organes du foetus, à des infections de l’utérus voire même à des grossesses multiples.

Comment diagnostique-t-on le RCIU ?

Afin de détecter et de diagnostiquer cette affection, il est nécessaire de réaliser des examens prénataux accompagnés d’une échographieOn observe alors si le sang arrive correctement au placenta ainsi que le comportement de cet organe.

Ces examens sont simples et habituels. Ils ne comportent donc aucun risque et sont fondamentaux pour prévenir des complications plus sérieuses.

Le retard de croissance intra-utérine peut être diagnostiqué à travers une échographie.

Quelle est la probabilité de survie d’un bébé atteint de RCIU ?

Dans la plupart des cas, les bébés qui vivent cette condition se rétablissent rapidement à la naissance. En fonction du poids, il est conseillé de les surveiller dans une couveuse jusqu’à ce qu’ils puissent manger seuls et qu’ils atteignent la bonne taille.

Pour conclure, le retard de croissance intra-utérine est une condition qui peut survenir à n’importe quel stade de la grossesse. Les causes sont diverses et un bon pronostic est envisageable. L’idéal est de suivre les indications du médecin et de se conformer aux examens indiqués.