Qu’est-ce qu’un accouchement lotus ?

16 septembre 2018
Un accouchement lotus est une pratique qui conçoit la naissance d'une manière particulière. On laisse le placenta attaché au bébé à travers le cordon ombilical jusqu'à ce qu'il se détache naturellement. Il s'agit d'un processus qui dure généralement entre 3 et 10 jours après la mise au monde.

Une transition progressive

Dans la plupart des accouchements naturels, le cordon ombilical est coupé et, par conséquent, la fin de l’union entre le bébé et le placenta s’effectue de manière artificielle après la naissance. C’est une tâche qui incombe aux médecins ou à la sage-femme.

L’idée de l’accouchement lotus est que cette séparation se fasse petit à petit. Autrement dit, que le bébé continue d’être attaché à sa source naturelle de nutriments, le placenta, jusqu’à ce que cette même nature le prépare.

Normalement, le cordon ombilical tombe entre trois et dix jours après l’accouchement. A ce moment, l’enfant se sépare de la connexion qui l’a maintenu uni à sa mère durant les neuf mois de grossesse.

La naissance qui est régie selon cette pratique ne subit aucun type d’interventions extérieures. Les étapes qui la composent sont les suivantes :

  • L’enfant sort du ventre de la maman.
  • La mère délivre ensuite le placentace qui se produit généralement 30 minutes après.
  • Le cordon ombilical n’est pas coupé à ce moment mais il est maintenu relié au bébé avec le placenta jusqu’à ce qu’il se détache tout seul.
L'accouchement lotus implique une séparation en douceur entre le bébé et le placenta qui l'a nourrit pendant neuf mois.

L’origine de cette pratique

L’accouchement lotus doit son nom à la femme qui l’a découvert, Clair Lotus Day. En 1974, cette chercheuse de Californie a soulevé la question relative au fait de couper le cordon ombilical et a étudié à partir des travaux de la primatologue Jane Goodall.

L’enquête de cette investigatrice et sa curiosité pour l’accouchement lotus l’ont amené à donner naissance en suivant cette nouvelle pratique. Dès lors, de nombreux accouchements ont eu lieu de cette façon, ce qui a suscité diverses controverses.

Des opinions contradictoires : méthode naturelle ou méthode risquée ?

Il y a des opinions contradictoires en lien avec cette façon de concevoir la naissance.

D’une part, le point de vue conventionnel considère que cette pratique peut être un facteur de risques pour le bébé. Fondamentalement, elle est perçue comme une source d’infections si les soins liés à la conservation du placenta ne sont pas renforcés.

D’autre part, ces interrogations sont relativisées et mettent l’accent sur la priorité du processus naturel. On insiste sur les avantages associés à l’apport de nutriments au bébé et à une séparation moins radicale de sa principale source de vie durant la grossesse.

Les bénéfices de l’accouchement lotus

Le placenta est la principale source de nutriments du bébé. Il s’agit d’un organe qui pompe 500-700 ml de sang chaque minute vers l’utérus. Cela fournit de l’oxygène au bébé, en plus des hormones. Il se charge également d’éliminer les substances nocives à travers le système sanguin de la mère, qui les libère ensuite par les reins.

Après la naissance, le placenta continue d’apporter des nutriments par le biais du cordon ombilical. 

Ceux qui prônent l’accouchement lotus considèrent que c’est une manière progressive pour l’enfant de s’adapter aux nouvelles conditions. L’apport de nutriments qu’il continue de recevoir hors du ventre est aussi fondamental pour sa croissance et sa santé.

Le processus exige quelques soins spécifiques qu’il est conseillé de connaître afin d’éviter des infections et d’autres complications plus graves :

  1. Après la naissance et la délivrancec’est-à-dire l’expulsion du placenta, ce dernier doit être lavé à l’eau tiède. Ainsi, on enlève les restes de sang qui pourraient être collés.
  2. Il faut le laisser s’égoutter et le sécher avec un papier absorbant. Du sel est généralement ajouté pour accélérer le processus de séchage.
  3. Le placenta est ensuite emballé ou placé dans un sac de soie ouvert que l’on dispose à côté du bébé.
La méthode de l'accouchement lotus exige des soins particuliers comme laver le placenta avec de l'eau tiède et l'emballer dans un sac de soie ouvert placé à côté du bébé.

Une vision holistique

La conception qui circule autour de l’accouchement lotus est liée à une vision de la médecine, de la nature et de l’être humain. 

Selon les études à ce sujet, il s’agit d’un processus qui remet en question bon nombre de mythes médicaux auxquels nous sommes habitués. En considérant que le placenta fait partie intégrante du bébé, l’attitude naturelle est de laisser le processus se développer de manière organique.

Il est certain que cela implique une façon différente de concevoir la naissanceEt comme toute procédure médicale, il est recommandé que les décisions à son sujet soient étudiées et consultées.

 

 

 

A découvrir aussi