Qu’est-ce que les lochies et pourquoi se produisent-elles ?

· 16 octobre 2018
Les lochies sont les pertes de sang qui se produisent pendant la période post-partum et qui indiquent le retour à la normale des conditions de l'utérus.

Les lochies sont ces fameuses pertes de sang chez une femme juste après l’accouchement. Elles durent environ 40 jours, autrement dit, toute la période de la puerpéralité.

Pour quelle raison se produisent les lochies ?

Les lochies sont le symptôme du retour à la normale des conditions de l’utérus. Leur apparition est essentiellement due à deux facteurs :

Le décollement du placenta

Le placenta est l’organe chargé de fournir l’oxygène et les nutriments nécessaires pour que le fœtus se développe pendant la grossesse. Il est collé à l’utérus. Lorsqu’il se détache, cela génère une ouverture juste au point d’union entre les deux organes.

Les globules blancs sont responsables de la protection de cette plaie contre les germes et les infections. A mesure que la barrière des globules blancs augmente, la quantité de sang expulsée diminue.

Toutefois, le processus n’est pas exactement celui de la cicatrisation commune d’une plaie. On peut le décrire plutôt comme la reconstruction des tissus que le corps réalise de manière parfaite. 

Dans le cas où il se formerait une cicatrice, une nouvelle fécondation ne serait pas possible. En d’autres termes, l’ovule fécondé ne pourrait pas s’implanter et la grossesse ne serait pas viable. La durée approximative de ce processus est de quatre semaines.

Les lochies sont les pertes de sang qui suivent l'accouchement et s'étendent pendant 40 jours environ.

L’élimination du tissu qui tapisse l’utérus

Pendant la grossesse, l’utérus se recouvre d’un tissu qui devient l’espace idéal pour le bébé. Ce tissu est expulsé presque entièrement à la naissance. Le reste, qui représente le tissu le plus profond, est éliminé petit à petit. Ce processus génère également les lochies.

L’évolution des lochies

La première semaine après l’accouchement…

Les pertes sanguines sont relativement importantes dans les jours qui suivent immédiatement l’accouchement. La couleur est généralement d’un rouge intense et vif. Ces sécrétions de sang s’accompagnent de contractions de l’utérus afin de faciliter l’expulsion des résidus. Les premiers d’entre eux sont composés de restes de placenta, de sang et de divers micro-organismes.

Après les dix premiers jours…

La sécrétion de sang commence à réduire de manière graduelle en raison de la fermeture de la plaie par l’action des globules blancs. A ce moment, les lochies ne sont déjà plus de couleur rouge. Elles acquièrent progressivement une teinte jaune ou rose.

Il a été déterminé qu’à ce stade, la substance expulsée contient du sérum sanguin avec des globules blancs. Le processus d’expulsion de la membrane qui recouvrait l’utérus pendant la grossesse a lieu à ce moment.

Deux semaines après…

Deux semaines après l’accouchement, ce sont principalement les globules blancs qui sont éliminés. Les sécrétions prennent une caractéristique épaisse et de couleur blanche.

« Les lochies sont les pertes de sang qui se produisent pendant la période post-partum et qui indiquent le retour à la normale des conditions de l’utérus »

Anticipation des lochies

La mère doit se préparer une valise pour l’accouchement. En plus de vêtements confortables comme des robes en coton, des chaussons douillets ou des vêtements pour le bébé, il est indispensable d’inclure des serviettes hygiéniques.

Les plus adaptées sont les ultra-absorbantes, recommandées pour la période post-partum. Les sous-vêtements doivent être suffisamment larges et confortables pour s’adapter aux serviettes.

Par ailleurs, dans les pharmacies, on trouve également des alèses imperméables et jetables. Ces pièces protègent la lingerie et le matelas au cas où les lochies sont abondantes.

Juste après la naissance, les lochies sont de couleur rouge et vive, elles perdent petit à petit cette couleur.

Les lochies et l’allaitement

Un fait curieux est que si la maman allaite, cela réduit la durée des lochies. En effet, le corps commence à produire la prolactine et l’ocytocine.

La prolactine est une hormone qui assure la production permanente de lait. L’ocytocine est également une hormone qui favorise la contraction de l’utérus. Ces contractions aident à éliminer les restes inutiles présents dans l’utérus.

Les soins pendant les lochies

Durant la période post-partum (6-8 semaines après la naissance), vous devez éviter les relations sexuelles. Pendant cette phase, l’utérus n’a pas encore cicatrisé. Le contact avec n’importe quelle substance pourrait provoquer une infection. Il est préférable aussi d’éviter l’usage de tampons, parce qu’ils favorisent l’entrée de germes dans l’utérus.

Afin d’éviter les risques, il est nécessaire de laver le vagin avec un savon spécial. L’hygiène des zones intimes doit toujours se faire de l’avant vers l’arrière. 

L’idée est d’éviter tout contact avec les selles. Il est fondamental de consulter un médecin si vous observez un saignement abondant de couleur rouge deux semaines après la naissance. La procédure est la même si vous percevez de mauvaises odeurs ou des douleurs intenses dans le ventre.