5 mythes sur la fécondation

· 22 décembre 2017

Les mythes sur la fécondation, la fertilité et la grossesse se répandent à travers le monde comme un réseau vigoureux qui rassemble de nombreuses personnes. La modernité nous a amené Internet et les réseaux sociaux, où l’on peut trouver des milliers de recherches et de spécialistes qui brisent ces croyances. D’un côté, il y a ceux qui, après avoir enquêté et trouvé des réponses, disent qu’ils ne croient pas aux mythes. Cependant, tout en exprimant leur incrédulité, ils croisent les doigts derrière leur dos.

Que vous y croyiez ou non, aujourd’hui nous vous apportons 5 mythes sur la fécondation qui ont perduré dans le passé pour arriver à l’époque actuelle.

Les 5 mythes les plus connus sur la fécondation

Mythe nº1

Vous avez plus de chance de tomber enceinte si, après les rapports sexuels, vous mettez vos pieds en l’air et soulevez votre bassin. Vous devez rester comme ça pendant longtemps. Cette position facilite la nage des spermatozoïdes vers l’ovule et certains d’entre eux peuvent ainsi le féconder.

Mythe nº1 démenti

Les spermatozoïdes ont leur propre mobilité. A chaque fois qu’ils sortent dans le liquide séminal, une course sans retour jusqu’à l’ovule commence. Leur seul but est de le féconder et « risqueront leur vie » dans cette mission.

La gravité n’accélère pas, ni ne retarde, leur rythme. Vous pouvez vous mettre sur le ventre, faire le poirier ou faire ce que vous voulez. Si les conditions idéales pour la fécondation sont en place, l’un des spermatozoïdes de votre partenaire atteindra votre ovule et le fécondera.

Mythe nº2

Les dates auxquelles vous tombez enceintes détermineront si vous aurez une fille ou un garçon. De plus, si votre ventre grossit de telle ou telle manière, vous saurez si vous portez une fille ou un garçon.

La fécondation, c’est cette entreprise qui génère la vie, la joie, les émotions insoupçonnées. Un processus qui se produit silencieusement, aveuglément et n’avertit pas ses bienfaiteurs, sauf quand il a déjà un trésor à leur montrer

Aussi, vous pouvez vous soumettre à des tests tels que celui des ciseaux et du couteau pour connaître le sexe avant sa naissance. Ou encore, juste en regardant votre visage, il y a des gens qui peuvent vous dire ce que vous portez. Cela a été prouvé.

Mythe nº2 démenti

Mythes sur la fécondation

Faux. Le jour de l’année, l’heure, le mois ou le siècle n’ont rien à voir avec le sexe de votre enfant. Il en est de même si votre ventre devient pointu ou prend la forme d’un ballon. Ou si vous vous asseyez sur des ciseaux ou un couteau et que votre nez se gonfle, ou que vous dévoloppez des taches faciales ou que vous devenez plus ou moins jolie.

Le sexe de votre futur bébé est déterminé par une paire de chromosomes responsables de « créer » une fille (XX) ou un garçon (XY). La seule façon de le savoir est de faire une échographie où il est possible de le voir clairement.

Mythe nº3

Maintenant que vous êtes enceinte, vous devez manger pour deux et à tout moment.

Mythe nº3 démenti

Pendant la grossesse, vous n’avez pas besoin de manger pour deux. En fait, ce comportement peut nuire grandement à la mère et à l’enfant. En effet, il peut causer une prise de poids excessive. Cela peut aussi entraîner des maladies comme le diabète gestationnel et la pré-éclampsie.

Pendant la grossesse, il faut renforcer le régime. Manger sain et, surtout, manger ce qui est nécessaire pour répondre aux besoins nutritionnels de l’organisme maternel et le bébé qui grandit dans votre ventre.

Vous devez incorporer des minéraux, des glucides, des graisses, des vitamines et des fibres dans le corps. Mais dans certaines proportions. Augmenter la consommation de fruits et légumes, boire beaucoup d’eau et distribuer les repas tout au long de la journée pour éviter de vous goinfrer.

Mythe nº4

Il est difficile de tomber enceinte au premier rapport sexuel. En effet, c’est presque impossible.

Mythe nº4 démenti

Mythes sur la fécondation ovule et spermatozoïdes

Rien de plus faux que ça. Tant qu’une femme et son partenaire sexuel sont fertiles et que les conditions à l’intérieur de l’utérus sont créées pour concevoir une grossesse, vous pouvez tomber enceinte. Peu importe si c’est la première relation sexuelle que vous ayez ou non.

Mythe nº5

Plus vous avez de relations sexuelles, plus vous êtes susceptible de tomber enceinte.

Mythe 5 démenti

Bien qu’un homme fertile puisse mettre enceinte une femme à tout moment, les femmes n’ont que quelques jours par mois pour tomber enceinte.

Certes, vous pouvez avoir des relations sexuelles tout au long du mois. Cependant, si vous n’avez pas de relations sexuelles pendant vos jours féconds, vous ne pourrez pas concevoir un enfant.