Qu’est ce que le traitement silencieux ?

19 mars 2019
Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur le traitement silencieux. En outre, nous vous donnons cinq conseils pour le combattre, dans le cas où c’est votre enfant qui utilise cette ressource psychologique.

Le traitement silencieux consiste à ne pas parler ou à ignorer la personne que l’on voit comme coupable de notre frustration. Ceci se caractérise par l’ignorance comme réponse à une situation indésirable. Par ce traitement on veut montrer l’insatisfaction ou que l’on cherche à obtenir quelque chose en retour.

Ce nom est attribué à l’ensemble des comportements dont l’objectif principal est d’ignorer l’autre. Cela peut se produire dans toutes sortes de relations, que ce soit avec des amis, la famille ou le partenaire.

Le traitement silencieux implique des situations non désirées, surtout lorsque c’est votre enfant qui applique la technique. Il est utilisé par les enfants à la maison comme mécanisme de défense quand ils sont en colère contre leurs parents.

En tant que parent, vous devez faire attention à ce que l’enfant n’utilise pas cette ressource psychologique pour obtenir ce qu’il veut. Vous devez apprendre à adopter une approche qui l’encourage à s’ouvrir au lieu de se taire.

5 astuces pour affronter le traitement silencieux

Il est vrai que les parents peuvent aussi utiliser le silence pour gérer certaines situations indésirables. Mais que se passe-t-il lorsque l’enfant est chargé d’appliquer le traitement silencieux ?

Ci-dessous, nous vous montrons quelques astuces qui seront utiles pour faire face à la pression exercée par l’enfant.

1. Ne montrez pas vos cartes

Il n’est pas facile de recevoir un traitement silencieux quand l’enfant se sent blessé, contrarié ou frustré.

Gardez à l’esprit que ces émotions sont des réponses naturelles à des situations, mais vous devez lui faire savoir que vous n’acceptez pas sa position. Si devant le changement d’attitude de votre enfant vous révélez de la colère ou un grand changement, il saura qu’il obtient ce qu’il veut.

Dans ces cas, la meilleure chose à faire est, au lieu de le prendre personnellement ou de se mettre en colère, d’essayer de rester calme à l’extérieur, même si vous vous sentez frustré.

traitement silencieux

2. Ne cédez pas à son jeu

Notre deuxième conseil est que vous ne devriez pas céder lorsque votre enfant essaie de vous appliquer le traitement silencieux pour s’en sortir. Les enfants utilisent souvent cette technique pour atteindre un objectif, par exemple éviter une punition après avoir enfreint une règle.

Au lieu de reconnaître qu’ils ont mal agi et d’en accepter les conséquences, le petit renverse la situation en utilisant le silence pour tenter d’attirer l’attention. Son but est que vous changiez d’avis et levez la peine imposée.

Dans de nombreux cas, il arrive que les parents veuillent rendre leurs enfants heureux et détestent l’idée qu’ils soient fâchés contre eux. Pour cette raison, ils reviennent sur leurs propres décisions pour rompre le silence et ils lèvent les punitions.

Si cela se produit, l’enfant sera heureux et parlera à nouveau, même s’il n’aura rien appris de la situation. Seulement qu’il peut s’en sortir et, par conséquent, n’assumera pas les responsabilités qui vont de pair avec ses actions et n’améliorera pas son comportement.

“L’éducation est la capacité d’écouter presque tout sans perdre votre calme ou votre estime de soi”
–Robert Frost–

3. Prenez en charge le problème

Vous ne pouvez pas le forcer à parler, mais vous devez être disponible et attendre que l’enfant veuille discuter du sujet en question. Nous vous conseillons de rester calme tout en abordant les problèmes.

Faites bien comprendre que le traitement silencieux n’est pas le moyen de résoudre la situation. Par exemple, vous pouvez dire : « Je comprends que tu es contrarié. Nous ne pouvons pas résoudre le problème si tu ne me parles pas ».

4. Incitez votre enfant à parler

Une autre façon d’encourager l’enfant à s’ouvrir plus rapidement consiste à lui retirer ses privilèges jusqu’à ce qu’il parle. Vous pouvez le faire vous donner son téléphone ou sa console de jeu jusqu’à la fin du traitement silencieux. Ou vous pouvez lui demander de rester dans sa chambre jusqu’à ce qu’il soit prêt à parler.

Vous ne devez pas en faire un geste de vengeance ou un gros problème. Vous devez juste dire : « Je vais garder le téléphone jusqu’à ce que tu décides de me parler à nouveau ».

traitement silencieux

5. Ne mettez pas de pression sur l’enfant

Lui demander à plusieurs reprises de parler peut le faire taire encore plus. Par conséquent, vous devriez lui laisser l’espace nécessaire pour réfléchir à ce qui s’est passé et aux moyens de résoudre le problème.

Une chose à ne pas faire est de transformer la situation en une lutte pour le pouvoir. Vous fâcher avec votre enfant ou utiliser ses propres techniques contre lui ne résoudra rien. Cela ne fera qu’intensifier la situation et blesser les sentiments de l’enfant.

Finalement, les enfants utilisent souvent le traitement silencieux quand ils ne savent pas comment gérer leurs émotions ou leurs situations difficiles. En tant que parent, vous devez leur apprendre à résoudre des problèmes afin de les aider à contrôler ce type de situation sans avoir besoin de recourir à cette ressource psychologique.