Qu'est-ce que le placement en famille d'accueil ?

31 mars, 2020
Les familles d'accueil sont un excellent outil pour contribuer au développement des enfants en situation de vulnérabilité. Le placement en famille d'accueil, qu'il ne faut pas confondre avec l'adoption, est une ressource extrêmement précieuse dans ces cas.
 

Le placement en famille d’accueil est une mesure de protection qui est prise lorsqu’un enfant, en raison de différentes circonstances, ne peut être maintenu dans son cadre familial initial. Il s’agit essentiellement d’une adoption temporaire ou définitive dans une famille de substitution.

Contrairement à l’adoption permanente ou totale, l’enfant placé en famille d’accueil peut maintenir un lien avec sa famille biologique. La fonction principale de la famille d’accueil est de fournir à l’enfant un noyau familial de substitution. Il doit répondre à des conditions idéales pour son développement, mais sans le séparer totalement de sa famille biologique.

Dans les différents pays, les administrations centrales et les collectivités territoriales sont chargées de réglementer et de contrôler le processus de placement. Cette mesure est utilisée comme un moyen d’aider les enfants en situation de vulnérabilité sans recourir au placement en institution. Il s’agit avant tout de maintenir leur éducation dans un environnement familial.

 

Quelle est la fonction d’une famille d’accueil ?

Il est du devoir des adultes de remplir les obligations liées à l’éducation d’un enfant. Cela inclut leur formation académique, leur enseignement des valeurs et, très important dans ces cas, leur développement émotionnel.

Sauf en cas de contre-indication ou de placement pré-adoptif, la famille d’accueil doit également permettre des contacts entre l’enfant et sa famille biologique.

En outre, l’État a la responsabilité de fournir un soutien financier à la famille d’accueil. L’objectif est de permettre et de garantir que l’enfant dispose de toutes les ressources nécessaires à son développement sain. Cela inclut des éléments tels que la nourriture, les chaussures et le matériel pour son éducation.

famille faisant un pique nique
 

Différents types de placement en famille d’accueil

Le placement peut être catégorisé en fonction de différents facteurs. Tout d’abord, le placement familial peut se faire dans la famille élargie, c’est-à-dire lorsqu’on fait appel à des parents biologiques autres que les géniteurs, ou dans une famille d’autres personnes. Dans ce dernier cas, on fait appel à des personnes qui ne font pas partie de la famille et qui sont formées à cet effet.

D’autre part, selon le type d’intervention, son objet et sa durée, on distingue les modèles suivants de placement familial :

  • Temporaire : il est de nature transitoire. L’enfant reste dans la famille de substitution jusqu’à ce que la situation qui l’a séparé de ses parents biologiques soit résolue.
  • Définitif : dans ces cas, on considère que le retour de l’enfant dans sa famille d’origine n’est pas possible, ni à court ni à long terme.
  • Pré-adoptif : lorsque les conditions d’adoption de l’enfant sont réunies, un placement familial pré-adoptif peut être proposé. Cela se fait pendant que le juge analyse la demande d’adoption, ou comme période d’essai avant l’adoption.
 

L’accueil familial peut également être formalisé administrativement, lorsque les parents biologiques et l’organisme d’État s’entendent sur les conditions de la relation, ou judiciairement, lorsqu’un juge prend la décision de prendre cette mesure.

« La fonction principale du placement familial est de fournir à l’enfant une unité familiale de substitution qui remplit les conditions appropriées pour son développement, mais sans le séparer complètement de sa famille biologique. »

Dans quels cas a-t-on recours au placement familial ?

Le placement familial n’est pas, dans la plupart des cas, un processus d’adoption. Il s’agit plutôt d’une étape transitoire, dans laquelle l’enfant est retiré à sa famille d’origine jusqu’à ce que les conditions de stabilité lui permettent de rentrer chez lui.

fille apprenant à écrire avec ses parents
 

Voici quelques cas dans lesquels ce type de soins peut être nécessaire :

  • Situation de danger pour l’enfant.
  • Impossibilité pour ses parents de s’occuper de lui, en raison d’une incapacité, de maladies graves ou de dépendances.
  • Carences des adultes dans l’éducation de leurs enfants, surtout en ce qui concerne le manque d’affection, d’attention et d’offre de conditions de développement dignes.
  • Abandon ou décès des parents ou des tuteurs de l’enfant.

Ceux qui se lancent dans cet acte d’amour et de solidarité ne sont pas seuls. Il existe de nombreuses associations qui se consacrent à fournir un soutien et d’autres aides aux parents d’accueil. Par conséquent, ces personnes peuvent avoir le sentiment d’être réellement soutenues face à une entreprise aussi importante.

Ce soutien ne vient pas seulement de la sphère publique, mais aussi d’autres personnes qui sont ou étaient dans la même situation. L’acte de solidarité et d’amour qu’ils accomplissent mérite tout le soutien qui peut leur être offert.