La gestion des conflits par la médiation

13 mars, 2020
La médiation est une stratégie qui sert à résoudre les conflits de manière positive. Nous vous expliquons ci-dessous tout ce que vous devez savoir sur ce sujet.
 

Il est important que les enfants soient capables de résoudre les situations de conflit et de faire face aux problèmes de la vie quotidienne sans recourir à la violence. C’est pourquoi, dans cet article, nous allons aborder le sujet de la gestion des conflits par la médiation.

Cette stratégie de résolution des conflits permet d’analyser, de réguler et de résoudre les problèmes de manière pacifique, constructive et coopérative. Cela est très bénéfique pour le développement social des plus jeunes, car, dès les premières années de leur vie, ils apprennent à vivre avec les autres de manière positive.

« Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes avec la même pensée que nous avons utilisée lorsque nous les avons créés. »

-Albert Einstein-

La gestion des conflits par la médiation

Selon Juan Carlos Torrego, docteur en éducation, la médiation peut être définie comme :

« Une méthode de résolution des conflits dans laquelle les deux parties opposées ont volontairement recours à une tierce personne impartiale, ou à un médiateur, pour parvenir à un accord satisfaisant. »

-Juan Carlos Torrego-

figurines en bois représentant la médiation d'un conflit
 

Sur la base de cette définition, on peut dire que cette technique de résolution des conflits se caractérise par l’existence :

  • D’une volonté des deux parties opposées.
  • D’une volonté et d’un effort des deux parties pour communiquer, se comprendre et parvenir à des accords.
  • Et d’une intervention d’une personne extérieure au conflit, qui joue le rôle de médiateur.

Le médiateur remplit donc les fonctions suivantes :

  • Contrôler l’ensemble du processus, sans porter de jugements de valeur et sans assumer la responsabilité finale.
  • Aider les parties à se comprendre, à négocier et à résoudre le conflit.
  • Aider les parties concernées à identifier et à satisfaire leurs intérêts et leurs besoins.
  • Promouvoir une atmosphère agréable, détendue et confiante tout au long du processus.
  • Aider les parties à exprimer leurs opinions et à approfondir leurs idées.
  • Proposer des moyens de parvenir à un accord, en recherchant la meilleure solution possible pour les deux parties.

Ainsi, les deux parties impliquées dans le conflit sont obligées de participer et de s’engager activement dans la recherche d’une solution, en parvenant à surmonter le problème d’une manière saine et diplomatique.

Les phases de ce processus

Afin de mettre en œuvre la stratégie de médiation, un certain nombre de phases doivent être suivies. Ces phases sont présentées ci-dessous :

1. Expliquer brièvement ce qu’est la médiation et présenter les règles à assumer.

2. Décider qui commence à présenter son point de vue sur le problème.

 
La médiation parents enfants

3. Raconter ce qui s’est passé : chacune des parties décrit la situation de conflit et ses pensées et sentiments à ce sujet. Dans cette phase, le médiateur doit :

  • Écouter activement.
  • Veiller à ce que les deux parties s’expriment de manière affirmée.
  • Identifier les aspects les plus importants du problème.
  • Noter les points d’accord et de confrontation.

4. Clarifier le conflit : le médiateur doit poser les questions qu’il juge pertinentes afin d’approfondir et de préciser le problème. À ce stade, l’objectif est de parvenir à une vision consensuelle du conflit, qui devrait recueillir les opinions de chacune des parties.

5. Proposer des solutions : une séance de brainstorming est organisée au cours de laquelle les deux parties concernées proposent différentes manières de résoudre le conflit.

6. Parvenir à un accord : toutes les propositions sont évaluées, en analysant leurs avantages et leurs inconvénients, dans le but de trouver la solution la plus viable et la plus avantageuse pour tous.

7. Rédaction d’un accord : un document est rédigé en spécifiant clairement la solution qui a été convenue, de sorte que l’engagement des deux parties concernées est enregistré.

 

8. Revoir régulièrement l’accord : enfin, il est nécessaire d’assurer un suivi et de vérifier que l’accord est respecté.

« Il n’est guère possible de défaire un nœud si l’on ignore comment il a été noué. »

-Aristote-

  • Suárez-Sandomingo, J. M. S. (Ed.). (2005). Mediar para remediar conflictos. Lugo: Axac.
  • Torrego, J.C. (2000): Mediación de conflictos en instituciones educativas: manual para la formación de mediadores. Madrid. Narcea.