Films pour travailler la perte et le deuil avec les enfants

31 janvier, 2020
La mort fait partie de la vie et le deuil est un processus naturel qui se gère mieux quand on est entourés. Si vous voulez transmettre cette information aux plus jeunes, les films pour enfants constituent des ressources précieuses.

Pour protéger les plus petits des aspects douloureux de la vie, nous choisissons parfois de ne pas parler de certains thèmes importants. Or, en dépit de nos intentions, les enfants devront faire face, tôt ou tard, à des situations difficiles. Il est donc préférable, à ce moment, qu’ils aient appris à y faire face grâce à nos conseils. C’est pour cela que, dans cet article, nous allons vous présenter quelques films pour travailler la perte et le deuil avec les enfants.

Qu’il s’agisse d’un animal de compagnie ou de personnes plus ou moins proches, il est possible, à un certain moment de leur enfance, que nos enfants doivent faire l’expérience de la mort d’un être aimé. Les adultes ont aussi du mal à faire face au décès. Or, quand il n’est pas intégré de façon adéquate, le deuil peut se compliquer et entraîner de sérieuses répercussions. Il est donc bon d’aider les petits à appréhender la fin de vie d’une façon adaptative.

Pourquoi les films sont-ils utiles pour travailler la perte et le deuil ?

Le monde audiovisuel interpelle beaucoup les enfants. Ils sont absorbés par la narration qui accompagne ce spectacle de couleurs, de sons et de personnages captivants. Les films pour enfants constituent donc une ressource précieuse pour aborder des thèmes importants de façon naturelle. Ils nous permettent d’écouter leurs réflexions et de leur fournir des explications.

Image du roi lion

Le film pour enfants est un élément important de transmission de valeurs et d’apprentissage d’habiletés d’affrontement. Le comportement des personnages servira en effet de modèle. Il aidera aussi les enfants à avoir une référence lorsqu’ils feront face à une situation similaire.

Films pour travailler la perte et le deuil avec les enfants

Le Roi Lion

Ce classique de Disney est l’un des longs-métrages avec un message solide et plein d’espoir. Après avoir été témoin de la mort de son père, le jeune lion Simba s’éloigne de sa famille, rongé par la culpabilité et la tristesse. Lors de sa traversée de la savane, il découvrira ce que sont la loyauté, le soutien et l’amitié. Et, surtout, il découvrira que personne ne meurt jamais complètement.

Les valeurs, les souvenirs, les enseignements que son père lui a laissés avant de mourir accompagneront le jeune Simba. Ils le guideront tout au long de son chemin. Il finira par comprendre que son père n’est pas vraiment mort et qu’il vivra éternellement dans son cœur et dans les étoiles. Il trouvera également la force pour rentrer chez lui, près des siens, et vivre une magnifique vie.

Coco

À travers cette fantastique production, Pixar donne des couleurs à une mort généralement reléguée dans l’obscurité. Dans nos cultures, en général, la mort de quelqu’un est synonyme de cimetières gris, de vêtements sombres et de silence. La vie de cette personne devient un sujet tabou, dont on ne parle plus, et qui ne fait que créer de la douleur et de la gêne. Avec Cocoon nous invite à réunir la vie et la mort (comme un tout indissociable) et à célébrer cette dernière avec affection et reconnaissance pour le temps partagé avec nos proches.

films pour travailler la perte et le deuil

Le film reflète la tradition du Jour des morts au Mexique, où l’on décore des autels et où l’on fait des offrandes aux êtres aimés qui sont partis dans l’autre monde. Il nous apporte une vision colorée et vivante de la perte et nous présente le deuil comme un processus partagé et exprimé, loin de l’image du lieu obscur, silencieux et solitaire.

Là-haut

Dans ce film, on nous montre, à travers le personnage de Carl, la dévastation que l’on peut ressentir lorsque nous perdons une personne que nous aimons. Après la mort de son épouse, Carl sent que sa vie s’est totalement achevée. Il est triste, seul et perdu et devient une personne solitaire et irascible, qui vit dans une maison pleine de souvenirs auxquels il s’attache fermement.

Cependant, au moment où il s’y attend le moins, Russell apparaît dans sa vie pour lui montrer qu’il faut continuer à aller de l’avant. À travers ce nouveau lien que le vieil homme établit avec l’enfant enthousiaste de huit ans, Carl pourra enfin accepter la perte de son épouse et la laisser partir. Il comprendra que l’amour inconditionnel qu’ils ont vécu ne disparaîtra jamais et qu’il peut continuer à vivre.