Qu’est-ce que la varicelle congénitale ?

· 10 août 2018
La varicelle est une maladie qui peut survenir à n'importe quel stade de notre vie. Cependant, on a souvent tendance à la voir comme une maladie infantile.

C’est un processus infectieux avec une grande capacité endémique, qui peut gravement affecter une femme enceinte.

On croit comprendre que cette infection par le virus du zona ne se produit pas fréquemment pendant la grossesse. Cependant, elle peut causer de graves problèmes lors de la grossesse. En effet, si la femme enceinte est atteinte de varicelle, son futur bébé pourrait souffrir d’une version appelée varicelle congénitale.

La varicelle congénitale peut causer de graves problèmes au fœtus. En plus de l’état caractéristique de la peau, des anomalies au niveau des yeux, des dommages au système nerveux central et même la mort foetale peuvent survenir.

Selon l’évaluation des experts, au moins 10% des femmes en âge de procréer sont susceptibles de contracter le virus qui cause la varicelle. En outre, on sait que la plupart de ces femmes n’ont pas suffisamment d’anticorps pour lutter contre ce virus.

Comment la varicelle congénitale affecte-t-elle le fœtus ?

La varicelle congénitale peut causer de graves problèmes au fœtus.

Le fœtus peut être affecté par la varicelle lorsque la mère est infectée pendant la grossesse. L’expérience des spécialistes indique que plus la grossesse est avancée, plus le fœtus risque de souffrir des dommages.

On pense que si la mère a la varicelle lorsqu’elle est sur le point d’accoucher, le bébé naîtra incapable de lutter contre le virus. Comme nous l’avons dit, la mère n’a pas d’anticorps contre le virus du zona, par conséquent, son fils non plus.

De même, pendant le premier trimestre de la grossesse, c’est tout aussi dangereux. À ce stade-là, le bébé est en train de se former, ce qui peut causer des dommages sous différents aspects. Les dommages suivants sont liés à la varicelle congénitale :

  • Des lésions cutanées
  • Des défauts oculaires
  • La détérioration du système nerveux central
  • Un retard de la croissance
  • La microcéphalie
  • Des dommages au foie
  • Des problèmes rénaux
  • La cécité
  • La mort foetale

Le diagnostic de varicelle congénitale

Outre les précautions à prendre avant et pendant la grossesse par rapport à la varicelle, il convient de faire un suivi. À tout contrôle prénatal, le problème peut être identifié. Cependant, le fait que la femme enceinte ait le virus implique un intérêt plus important pour la situation du fœtus. C’est-à-dire qu’avant la maladie de la mère, une série de tests doit être appliquée pour vérifier l’état du bébé. Parmi les tests les plus fréquents, nous avons les suivants :La varicelle congénitale peut causer un retard de croissance ou la cécité du bébé, entre autres.

  • Un résultat positif pour cette infection est par exemple de trouver une hypoplasie des membres du fœtus. Cette condition fait référence au développement incomplet de certains organes ou parties du corps. Elle peut être déterminée dans une échographie de routine ou spécialisée.
  • Elle peut être diagnostiquée en analysant le liquide amniotique ou le sang du fœtus par l’intermédiaire d’une culture virale ou de la réaction de la polymérase en chaîne.
  • On peut la détecter dans un test de cordocentèse, qui consiste à obtenir un échantillon de sang du cordon ombilical.

Recommandations pour les femmes enceintes

Toute femme qui planifie une grossesse doit s’assurer qu’elle est vaccinée contre la varicelle. Si elle n’est pas immunisée, il lui est conseillé de se faire vacciner au moins six mois avant la conception. Dans le cas où cela ne serait pas possible, par exemple si la grossesse est inattendue, il est conseillé de prendre des précautions extrêmes.

Il n’est pas conseillé que la femme enceinte soit exposée au virus. Évitez de rester en contact avec des contaminants potentiels, par exemple dans des hôpitaux ou des endroits mal ventilés. La femme enceinte ne doit pas entrer en contact avec la peau ou la salive d’une personne infectée par la varicelle. Pour être plus prudent, il est recommandé d’éviter tout contact avec les personnes malades en général.